[News] Vers un adoucissant du linge plus respectueux de l'environnement

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 936
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Vers un adoucissant du linge plus respectueux de l'environnement

Message par Redbran » 03/12/2018 - 12:00:17

Le laboratoire Matière et systèmes complexes (1), en collaboration avec Solvay, a montré comment l'ajout d'une faible quantité de polymères naturels extraits de la graine d'une plante permet de diviser par deux la concentration de tensioactifs dans une formulation d'adoucissant du linge.

Les adoucissants du linge, qui rendent le coton plus souple après lavage, contiennent entre 10 et 15 % de tensioactifs qui interagissent avec les fibres du tissu. Pour réduire l'impact environnemental des adoucissants, une solution est de limiter l'usage des tensioactifs, en particulier ceux dérivés de l'huile de palme. Des chercheurs du groupe Solvay ont montré qu'en ajoutant à la formulation une petite quantité de polymères extrait de la graine d'une plante, le guar, il était possible d'obtenir un effet adoucissant optimal tout en divisant par deux la concentration de tensioactifs. Cette méthode a été brevetée par l'industriel, mais il restait à comprendre le mécanisme de cet effet, dans le but de concevoir de nouveaux produits plus respectueux de l'environnement.

Pour cela, Solvay s'est adressé au laboratoire Matière et systèmes complexes (1). Les deux partenaires ,en collaboration avec l’Institut Galien Paris-Sud (2) et le Centre de recherches sur les macromolécules végétales (3), viennent de publier leurs résultats.

Les chercheurs ont utilisé deux polymères naturels, extraits du guar, déjà d'usage courant dans des peintures ou des cosmétiques. Ces molécules ont été introduites dans des formulations contenant un tensioactif fourni par Solvay. L'effet de ces formulations a alors été étudié sur des nanocristaux de cellulose, qui servent de modèle pour le coton. Une combinaison de techniques d'investigation (microcopie optique et électronique, diffusion des rayons X aux petits angles, rhéologie) a permis de mieux comprendre les mécanismes à l'oeuvre (4). « L'un des polymères issus du guar favorise le dépôt du tensioactif sur le coton, tandis que l'autre accroît la stabilité de la formulation », indique Jean-François Berret, chercheur au laboratoire Matière et systèmes complexes. Une petite quantité de polymères du guar suffit : avec une concentration de seulement un dixième de la concentration du tensioactif, la quantité de ce dernier peut être réduite de moitié sans nuire à l'effet adoucissant.

Depuis la réalisation de cette étude, les chercheurs ont pu valider ces performances sur de vrais tissus de coton. Leur travail se poursuit, notamment à travers un projet qui vise à quantifier l'effet des polymères de guar en mesurant les dépôts de tensioactifs sur les fibres (des travaux prochainement publiés). La collaboration avec Solvay se poursuit, mais sur des formulations différentes. Par ailleurs, la stratégie employée pour étudier les interactions entre la cellulose et des polymères et tensioactifs ouvre un champ de recherche sur d'autres produits, dans la cosmétique entre autres.

Note:
(1) Laboratoire Matière et systèmes complexes (CNRS/Université Paris-Diderot)

(2) Institut Galien Paris-Sud (CNRS/Université Paris-Sud)

(3) Centre de Recherches sur les Macromolécules Vtaleégés (CNRS)

(4) Le travail expérimental a été réalisé par la post-doctorante Evdokia Oikonomou


Contacts chercheurs:
- Evdokia Oikonomou / Laboratoire Matière et systèmes complexes
- Jean-François Berret / Laboratoire Matière et systèmes complexes

Source: CNRS

Répondre