[News] L’ESO accueillera le réseau austral de télescopes Cherenkov à Paranal

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17170
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] L’ESO accueillera le réseau austral de télescopes Cherenkov à Paranal

Message par Adrien » 21/12/2018 - 8:00:05

Le Directeur Général de l’ESO et le Directeur Général de l’Observatoire du Réseau de Télescopes Cherenkov (CTA) ont signé l’accord nécessaire à installer l’antenne australe du réseau CTA à proximité de l’Observatoire de Paranal de l’ESO au Chili. En parallèle, l’ESO et le gouvernement chilien ont signé un accord permettant à l’ESO d’accueillir ce nouveau télescope dans l’enceinte de l’Observatoire de Paranal de l’ESO. Ces accords permettront à l’observatoire gamma le plus ambitieux qui soit de bénéficier d’excellentes conditions d’observation ainsi que des infrastructures, de l’expertise et des installations de pointe de l’ESO. L’ESO exploitera l’installation pour le compte de l’Observatoire CTA et de ses Membres.

Image
Le Réseau de Télescopes Cherenkov (CTA) est un instrument de nouvelle génération voué à détecter, depuis le sol, les rayons gamma d’énergie particulièrement élevée. Les télescopes qui le constituent seront distribués sur la surface du globe, tant dans l’hémisphère nord que dans l’hémisphère sud. Les rayons gamma sont des rayonnements électromagnétiques de très haute énergie, émis par les objets les plus chauds et les plus extrêmes de l’Univers - les trous noirs supermassifs, les supernovae, voire même les vestiges du Big Bang.

Le 19 décembre 2018, Federico Ferrini, Directeur Général de l’Observatoire du Réseau de Télescopes Cherenkov (CTAO),a rencontré Xavier Barcons,Directeur Général de l’ESO, dans les bureaux de l’ESO à Santiago du Chili. Ils ont signé, avec Andreas Kaufer, Directeur des Opérations de l’ESO, et d’autres membres du personnel de l’ESO, l’accord relatif à la construction et à l’exploitation du réseau austral de CTA sur le site de Paranal de l’ESO au Chili.

La Vice-Ministre des Affaires Etrangères du Chili, Carolina Valdivia Torres, et le Directeur Général de l’ESO ont par ailleurs signé un accord permettant à l’ESO d’accueillir l’antenne australe de CTA sur le site de l’Observatoire de Paranal au Chili, dans le cadre d’un programme ESO.

Un troisième accord avait déjà fait l’objet d’une signature le 17 décembre 2018 entre le CTAO et la Commission Nationale Chilienne pour la Science et la Technologie (CONICYT). Cet accord de coopération vise à encourager la recherche dans le domaine de l’astronomie au Chili, en capitalisant sur l’ouverture d’une nouvelle fenêtre observationnelle - celle de CTA-sud.

Grâce à ces trois accords, le CTAO pourra débuter les travaux de construction sur le site austral. L’Institut d’Astrophysique des Canaries abritera l’antenne boréale de CTA à l’Observatorio du Roque de los Muchachos sur l’île de La Palma en Espagne. La construction des réseaux nord et sud devrait commencer en 2020.

“L’exploitation de CTA à Paranal ouvrira aux astronomes des Etats Membres de l’ESO, du Chili et du monde entier, une nouvelle fenêtre sur l’Univers”, précise Xavier Barcons, Directeur Général de l’ESO. “La longue expérience de l’ESO dans les domaines de l’entretien et de l’exploitation des flottes de télescopes dans des régions éloignées sera d’une valeur inestimable pour le projet CTA.”

Le site austral de CTA sera implanté dans la direction sud-est, à quelques 11 kilomètres du Very Large Telescope de l’Observatoire Paranal de l’ESO dans le désert de l’Atacama, et à 16 kilomètres seulement de site d’érection du futur Extremely Large Telescope. Cette région est l’une des plus arides et des plus isolées au monde - un véritable paradis pour les astronomes. Outre des conditions idéales d’observation à l’année, CTA bénéficiera, à l’Observatoire de Paranal, de l’ensemble des avantages que lui procurera l’infrastructure de l’ESO. Les infrastructures et les installations existantes, ainsi que la longue expérience de l’ESO dans la conduite de projets astronomiques à l’échelle internationale, complèteront la construction et l’exploitation du nouveau réseau de télescopes.

“Grâce aux accords signés ce jour, le CTAO ne bénéficiera pas seulement de l’exceptionnelle clarté du ciel chilien, mais également des installations et de la longue expérience de l’ESO, le tout constituant une formidable contribution à la réalisation de cet ambitieux système de télescopes” ajoute Federico Ferrini. “Le partenariat entre l’ESO et le CTAO servira de pierre angulaire à l’astrophysique multi-messagère - un domaine en plein essor, offrira l’opportunité de collaborations futures avec d’autres grandes infrastructures, tel le Vaste Réseau (Sub-)Millimétrique de l’Atacama (ALMA), le Réseau Kilométrique Carré (SKA) et les interféromètres gravitationnels de dernière génération.”

Les réseaux de télescopes Cherenkov actuels, sensibles aux rayons gamma à très haute énergie, consistent en une poignée de télescopes individuels. CTA - avec sa surface collectrice plus étendue et une excellente résolution angulaire - constituera le réseau de télescopes gamma le plus vaste et le plus sensible au monde. Il sera capable de détecter les rayons gamma avec une précision inégalée et sera dix fois plus sensible que ses prédécesseurs.

Bien que l’atmosphère terrestre empêche les rayons gamma d’atteindre la surface, les miroirs et les caméras à grande vitesse de CTA détecteront le rayonnement Cherenkov, sortes d’éclairs de courte durée et d’une étrange couleur bleutée résultant de l’interaction des rayons gamma avec l’atmosphère terrestre. Localiser la source de ce rayonnement permettra de retracer la trajectoire de chaque rayon gamma jusqu’à son origine.

Le champ d’investigation de CTA est extrêmement vaste. Il s’étend de la compréhension du rôle des particules cosmiques relativistes à la détection de la matière noire. CTA explorera l’Univers extrême, sondant des environnements allant du voisinage immédiat des trous noirs aux vides cosmiques à des échelles plus grandes. Il pourrait éventuellement conduire à l’émergence d’une nouvelle physique, puisqu’il étudie la nature de la matière et des forces au-delà du modèle standard.

CTA opèrera depuis deux sites, implantés l’un dans l’hémisphère nord, l’autre dans l’hémisphère sud, ce qui lui permettra de maximiser sa couverture du ciel nocturne. Lorsque la construction sera achevée, le CTAO sera composé de plus d’une douzaine d’instruments dans l’hémisphère nord - à l’ Observatorio del Roque de los Muchachos de l’Institut d’Astrophysique des Canaries sur l’île de La Palma dans les îles Canaries - et de 99 instruments dans l’hémisphère sud.

Plus de 1400 scientifiques et ingénieurs issus de pays répartis sur les cinq continents sont impliqués dans le développement scientifique et technique de CTA. Les actionnaires de l’entité juridique actuelle - CTAO GmbH - sont les représentants des ministères et des organismes de financement d’Australie, d’Autriche, de la République Tchèque, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, des Pays-Bas, du Japon, de Slovénie, d’Afrique du Sud, d’Espagne, de Suisse et du Royaume-Uni (1). Ils se préparent actuellement à la création d’un Consortium Européen pour les Infrastructures de Recherche - le CTAO ERIC - qui procèdera ensuite à la création de cet immense observatoire. L’ERIC sera composé des Etats Membres de CTAO et des pays associés.

Note:

(1) Les Pays-Bas et l’Afrique du Sud participent au CTAO gGmbH en qualité d’observateurs.


Source: ESO

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9625
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] L’ESO accueillera le réseau austral de télescopes Cherenkov à Paranal

Message par cisou9 » 21/12/2018 - 18:48:57

______________ :_salut:
(1) Les Pays-Bas et l’Afrique du Sud participent au CTAO gGmbH en qualité d’observateurs.
Est-ce que cela veut dire qu'ils ne participent pas au financement ? ___ :_grat2: ___
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Gian
Messages : 111
Inscription : 19/10/2014 - 22:38:46
Activité : Salarié

Re: [News] L’ESO accueillera le réseau austral de télescopes Cherenkov à Paranal

Message par Gian » 22/12/2018 - 9:09:59

Est-ce que cela veut dire qu'ils ne participent pas au financement ? ___ :_grat2: ___
Ça donne l'impression qu'ils seront privilégiés pour l'accès au télescope ... mais qu'ils devront payer :clapclap:
Mais quel balèze quand même ce Cherenkov ou Tcherenkov, avec des télescopes sur les montagnes, des détecteurs sous les montagnes, de l'équateur à la banquise, aurait-il été doué du don d'ubiquité de son vivant ? :siffle:

Victor
Messages : 16736
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] L’ESO accueillera le réseau austral de télescopes Cherenkov à Paranal

Message par Victor » 22/12/2018 - 11:58:33

Tcherenkov c'est un russe qui a constaté de la lumière émise
Dans les piscines où sont entreposés des matériaux radios actifs
il a conclu que ces matériaux émettaient des particules
Qui étaient plus rapides que la vitesse de la lumière dans le milieu
Où sont entreposés les matériaux... Là l'eau de la piscine
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Répondre