[News] Un modèle pour décrire l’hydrodynamique des foules

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 3131
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Un modèle pour décrire l’hydrodynamique des foules

Message par Redbran » 07/01/2019 - 14:00:21

En étudiant les déplacements de coureurs au départ de marathons, des chercheurs d’un laboratoire rattaché au CNRS, à l’ENS de Lyon et à l’Université Claude Bernard Lyon 1 viennent de montrer que les mouvements collectifs de ces foules peuvent être décrits comme des écoulements liquid...
Vous devez être connecté sur le forum pour lire cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10119
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Un modèle pour décrire l’hydrodynamique des foules

Message par cisou9 » 07/01/2019 - 16:25:21

_________ :_salut:
Je ne vois pas bien la relation entre C simulation et B réalité ! ______ :grat2: _____
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 683
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] Un modèle pour décrire l’hydrodynamique des foules

Message par POB » 08/01/2019 - 10:53:18

Oh la belle porte ouverte bien enfoncée !
Il y a très longtemps que les physiciens ont modélisé l'écoulement des foules (de même que des véhicules sur une autoroute) au moyen de la mécanique des fluides.
Une grande manif est toujours organisée en ligne droite parce que faire prendre un virage à une foule est très compliqué : cela bouchonne à l'intérieur et il faut courir à l'extérieur, l'écoulement devient compliqué.
Cela se vérifie chaque année lors de la marche LGBT (Gay Pride) de Paris.
Les effets "accordéon" ne sont rien d'autre que la manifestation d'ondes stationnaires dans l'écoulement d'un fluide, cela se prévoit en fonction de la densité du fluide et des conditions d'écoulement.
En Mai-Juin 1968, on entendait parfois les gens de devant crier tous ensemble "hop hop hop"... ce n'était pas un slogan, c'était le signal d'un virage et nous nous mettions à courir, comme ceux qui étaient devant, le virage passait bien et cette façon de faire permettait d'éviter de bouchonner, la manif reprenait ensuite son rythme antérieur.
:bieres:
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Répondre