[News] Quand la dépression incite à boire

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 23522
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Quand la dépression incite à boire

Message par Adrien » 09/12/2019 - 8:00:07

Boire vous déprime-t-il ou est-ce l'inverse: la dépression vous incite-t-elle à boire ? Une étude menée pendant huit ans auprès de quelque 1300 adolescents par des chercheurs canadiens, américains et allemands semble tendre vers la deuxième hypothèse et propose une solution: la connaissance de soi. Si les gens apprennent à reconnaître et à gérer leurs moments de déprime, ils seront moins enclins à se médicamenter par l'alcool, croient les auteurs de l'étude. Cosignée par Jennifer O'Loughlin, de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM), cette étude a été publiée le 11 novembre dernier dans le Journal of Adolescent Health. «Nous avons ...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Pendesinialessandro
Messages : 270
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Quand la dépression incite à boire

Message par Pendesinialessandro » 09/12/2019 - 14:38:32

Bonjour
……les adolescents qui consomment de l'alcool sont-ils plus à risque de dépression ou les adolescents qui éprouvent des symptômes de dépression sont-ils plus à risque de consommer de l'alcool ?.....Dit l’article

Il ne fait aucun doute que les adolescents qui se trouvent dans un état de mal-être persistant, qui s’apparente à un état dépressif, ou dans l’incapacité à gérer l’anxiété ou stress continu, sont plus prédisposés à consommer de l’alcool (mais aussi des drogues illicites !), que ceux qui n’ont pas des problèmes existentiels au-delà de la « normalité ».
L’incidence et gravité des répercussions physiques et psychiques, dépendent en très grande partie de la quantité mais aussi, et surtout, du type de degrés d’éthanol/litre consommé ! Boire un ou deux verres de vin, ou bières par jour, par ex. (préférablement pendant ou après les repas) ne devrait pas créer de problèmes majeurs –ou irréversibles- aux consommateurs ; boire par contre des alcools forts, gin, whisky, eau de vie etc..dans les mêmes proportions, c’est tout simplement suicidaire…. De la à prétendre que boire de l’alcool (même un ou deux verres par jour) est bon pour la santé, n’est autre qu’un mythe ! L'alcool (éthanol) –qui est une drogue licite par excellence- est la 2ème cause de mortalité (avec le tabac) en France (2015) !!!.... Mais pas seulement…. :yxt:
Sans oublier que certaines personnes (adolescents, mais aussi adultes) qui n’ont pas de problèmes existentiels majeurs, peuvent sombrer dans la dépendance excessive, ou addiction, par « contamination » suite à des mauvaises fréquentations !

NB : Il est fortement conseillé à toute personne présentant une addiction à l’alcool un accompagnement psychologique –ou thérapie- du type cognitivo-comportementale, pendant et après sevrage.

Répondre