[News] Un nouveau planning pour le LHC et son successeur

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17194
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Un nouveau planning pour le LHC et son successeur

Message par Adrien » 14/12/2019 - 8:00:05

Le LHC redémarrera en mai 2021 et sa troisième période d’exploitation sera allongée d’une année.

La Direction du CERN a présenté un nouveau calendrier des futures exploitations des accélérateurs au Conseil du CERN, qui s’est réuni le 12 décembre. Le programme prévoit un redémarrage du LHC en mai 2021, soit deux mois après la date initialement prévue. La troisième période d’exploitation sera allongée d’un an jusqu’à fin 2024. Les équipements du LHC à haute luminosité, le successeur du LHC, et de ses expériences seront entièrement installés au cours du troisième long arrêt technique entre 2025 et la mi-2027. Le LHC à haute luminosité devrait entrer en service fin 2027.

Image
Le LHC redémarrera en 2021 après les améliorations majeures du deuxième long arrêt technique (Image: CERN)
Depuis une année, le complexe d’accélérateurs du CERN et les expériences font l’objet d’améliorations majeures pour préparer la prochaine exploitation du LHC et celle du LHC à haute luminosité. Des travaux de grande envergure se déroulent sur toutes les machines et infrastructures: la chaîne d’accélération des particules est entièrement rénovée dans le cadre du projet d’amélioration des injecteurs du LHC (LIU), de nouveaux équipements font leur entrée dans le LHC où des travaux d’amélioration sont également en cours, les expériences remplacent de nombreux composants, voire des sous-détecteurs entiers, pour se préparer à la haute luminosité (voir les articles sur les travaux d’ALICE, d’ATLAS, de CMS et de LHCb).

Le LHC à haute luminosité générera bien plus de collisions que son prédécesseur, accumulant dix fois plus de données que le LHC au cours de son exploitation. Cette machine novatrice pourra ainsi déceler des phénomènes excessivement rares et améliorer la précision des mesures sur l’infiniment petit. Pour exploiter au mieux cette quantité accrue de données, les expériences ont lancé d’ambitieux programmes d’amélioration de leurs détecteurs. Le laps de temps supplémentaire leur permettra d’être prêtes pour la troisième période d’exploitation, puis pour le LHC à haute luminosité.

Source: CERN

Répondre