[News] Des bactéries à l’Homme: un nouvel acteur de la tolérance aux stress thermique et oxydant

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17223
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Des bactéries à l’Homme: un nouvel acteur de la tolérance aux stress thermique et oxydant

Message par Adrien » 20/03/2020 - 9:00:06


Image
(c) RapidEye
Des chercheurs du CEA-Joliot ont montré chez une bactérie qu'une enzyme de détoxication cellulaire, la glutathion-S-transférase (GST), conservée en partie par l'évolution, joue un rôle prépondérant dans la résistance aux stress thermique et oxydatif.

Les glutathion-S-transférases (GSTs) constituent une superfamille d'enzymes présentes dans les trois domaines du vivant (bactéries, plantes, mammifères). Cette présence ubiquitaire souligne l'origine sans doute très ancienne de ces enzymes ainsi que des fonctions fondamentales conservées au cours de l'évolution. Les GSTs interviennent notamment dans la résistance au stress oxydant (élimination des espèces réactives de l'oxygène (ROS) générées par la photosynthèse et/ou la respiration) et la détoxication/excrétion des xénobiotiques (polluants, pesticides, métaux lourds médicaments, etc).

Des chercheurs du CEA-Joliot étudient depuis plusieurs années les six GSTs d'un microorganisme modèle, la cyanobactérie Synechocystis, qui possède une morphologie simple (unicellulaire) et un petit génome (4 Mb) facilement manipulable. Les cyanobactéries sont intéressantes car elles ont "inventé" la photosynthèse et les systèmes de résistance aux ROS qu'elle génère. Elles produisent une grande partie de la biomasse à la base de notre chaîne alimentaire et peuvent être également utilisées pour la production durable de composés d'intérêts (biocarburants, bioplastiques biodégradables, cosmétiques, neutraceutiques et médicaments) à partir d'énergie solaire et de CO2 atmosphérique. Une analyse exhaustive de deux GSTs de Synechocystis par la même équipe a récemment montré que les GSTs désignées Sll1145 et Slr0236, conservées par l'évolution chez les plantes, jouent un rôle prépondérant dans la tolérance aux stress photo-oxydant et oxydant.

Dans la présente étude, les chercheurs se sont intéressés à une GST membranaire de Synechocystis (Sll1147), appartenant à la catégorie MAPEG (Membrane-Associated Proteins in Eicosanoid and Glutathione metabolism), catégorie très peu étudiée in vivo, dont l'activité GST est considérée comme un dénominateur commun à toutes les protéines MAPEG, des bactéries à l'Homme. Les chercheurs ont montré que Sll1147 protège les membranes contre les stress thermiques (fortes ou faibles températures, deux stress environnementaux auxquels sont soumises les cyanobactéries) et la peroxydation des lipides induite par le n-tertbutyl Hydroperoxyde, en agissant vraisemblablement sur la fluidité membranaire. Chez un mutant dépourvu de Sll1147, la production de deux GST humaines (hmGST2 ou hmGST3), qui présentent des homologies de séquence avec les protéines MAPEG de Synechocystis, restaure sa résistance aux stress membranaires précédemment décrits.

Ces résultats montrent que certaines fonctions des GST-MAPEG ont été conservées au cours de l'évolution et qu'elles peuvent être facilement étudiées chez Synechocystis. Ils justifient en cela l'utilisation du modèle cyanobactérie pour l'analyse de ces protéines conservées des bactéries aux plantes et à l'Homme.

Références:
From Cyanobacteria to Human, MAPEG-Type Glutathione-S-Transferases Operate in Cell Tolerance to Heat, Cold, and Lipid Peroxidation | Frontiers in Microbiology

Source: CEA

Répondre