[News] La théorie du chaos appliquée à l’épidémie de Covid-19

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 23567
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

[News] La théorie du chaos appliquée à l’épidémie de Covid-19

Message par Adrien » 17/05/2020 - 9:00:05

La plupart des approches communément utilisées en épidémiologie s’appuient sur une connaissance a priori forte. Cependant, dans le contexte d’une épidémie de virus émergent, la connaissance de la maladie et de sa propagation peut être très limitée. Comparer les modèles épidémiologiques classiques à des approches alternatives peut alors être très utile. Dans cette étude, les scientifiques ont utilisé les données des épidémies de COVID-19 en Chine, au Japon, en Corée du Sud et en Italie pour construire, sans hypothèses fortes, des modèles déterministes basés sur la théorie du chaos. Ces modèles ont ensuite été appliqués à d'autres pays (France, Espagne, B...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

GAYRAUD
Messages : 1
Inscription : 15/09/2020 - 15:42:16
Activité : Retraité

Re: [News] La théorie du chaos appliquée à l’épidémie de Covid-19

Message par GAYRAUD » 15/09/2020 - 16:11:33

Bonjour,

Merci pour se résumé.
J’ai regardé cet article et j’ai été très intrigué par deux points.

Le modèle utilisé pour la Chine a été déduit des données de Chine du 21/01/2020 au 04/02/2020 (15 jours) avec 3 variables : les nouveaux cas, les cas sévères et les décès. Je ne pense pas qu’il soit possible, sans information a priori, d’extraire un modèle représentatif à partir d’une information aussi pauvre (15 points pour chaque variable mais il n’y a pratiquement pas de dynamique entre les 3 : les 2 dernières sont la conséquence logique de la première à un décalage près dans le temps).
De plus le mot chaos est prononcé mais on lit en général que pour identifier le chaos il faut au moins 1 000 à 5 000 points de mesure.
La figure 1 confirme d’ailleurs que le modèle est très différent de la réalité. Même pendant la période qui a servi à l’identification du modèle (traits noirs pleins) le modèle (les 3 courbes légères pour 3 conditions initiales) s’écarte sensiblement. La comparaison avec la réalité (traits pointillés) montre ensuite que le modèle est très différent.
C’est dommage car les épidémiologistes reproduisent très bien ces courbes avec des modèles simples.
Si ma compréhension est exacte, je ne vois pas les conclusions qu’on peut tirer de ce modèle.

Mon deuxième sujet d’interrogation est que le mot chaos est prononcé alors que rien n’est argumenté dans l’article. Les Supplementary Materials avancent que ça pourrait être un attracteur de Rössler mais que ce serait à démontrer.

Je serais content d’avoir un avis pour comprendre ce qui s’est passé dans cet article.

Répondre