La consommation de cannabis altère des fonctions du cerveau

Publié par Adrien le 21/01/2022 à 09:00
Source: Université de Montréal
La consommation de cannabis entraîne des troubles cognitifs aigus qui peuvent se poursuivre au-delà de la période d'intoxication, selon une revue scientifique systématique effectuée à l'Université de Montréal et publiée aujourd'hui dans Addiction.


Crédit: Getty

Dirigée par Alexandre Dumais, professeur agrégé de psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des...) clinique, la métarevue - une revue des revues - a fusionné les résultats de 10 méta-analyses représentant plus de 43 000 participants.

L'étude a révélé que l'intoxication (Une intoxication est un ensemble de troubles du fonctionnement de l'organisme dus à...) au cannabis entraîne des déficiences cognitives de légères à modérées dans des domaines tels que:
- la prise de décision,
- la suppression des réponses inappropriées,
- l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus...) par la lecture et l'écoute (Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à...),
- la capacité à se souvenir de ce qu'on lit ou entend,
- le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) nécessaire pour accomplir une tâche mentale.

Les effets néfastes persistent

Ces déficiences aigües, ainsi que d'autres, reflètent les effets résiduels documentés pour la consommation de cannabis, ce qui indique que les conséquences néfastes du cannabis commencent pendant sa consommation et persistent au-delà de cette période, a déclaré le Dr Dumais, qui exerce à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) national de psychiatrie légale Philippe-Pinel.

"Notre étude nous a permis de mettre en évidence plusieurs domaines de la cognition altérés par la consommation de cannabis, notamment des problèmes de concentration, ainsi que des difficultés de mémorisation (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...) et d'apprentissage, qui peuvent avoir des répercussions considérables sur la vie (La vie est le nom donné :) quotidienne des utilisateurs", a-t-il mentionné.

"La consommation de cannabis chez les jeunes peut donc entraîner une baisse des résultats scolaires et, chez les adultes, de mauvaises performances au travail et une conduite automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un...) dangereuse", a ajouté le Dr Dumais, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) de l'Institut universitaire en santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande...), affilié à l'UdeM.

Le chercheur souligne en outre que ces conséquences pourraient être plus graves chez les consommateurs réguliers et les gros consommateurs.

Surtout les adolescents et les jeunes adultes

Le cannabis est la substance psychoactive la plus consommée dans le monde (Le mot monde peut désigner :) après l'alcool et la nicotine (La nicotine (de Jean Nicot) est un alcaloïde présent dans les feuilles de tabac...), les adolescents et les jeunes adultes en étant les plus gros consommateurs. L'évolution récente de la légalisation du cannabis dans le monde laisse penser que le public est désormais plus conscient des risques pour la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) que présente cette drogue (Une drogue est un composé chimique, biochimique ou naturel, capable d'altérer une ou...).

Il est donc important de comprendre les risques cognitifs liés à la consommation de cannabis, en particulier pour les jeunes, dont le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...) subit d'importants changements développementaux, estiment le Dr Dumais et son équipe de recherche.

"En termes pratiques, des recherches plus approfondies sont encore nécessaires pour déterminer les autres déficiences cognitives causées par la consommation de cannabis", a dit Laura Dellazizzo, étudiante au doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement...) à l'Université de Montréal (L’Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement...) et première auteure de l'étude.

"Entretemps, a-t-elle poursuivi, des mesures préventives et interventionnelles visant à éduquer les jeunes sur la consommation de cannabis et à les décourager de consommer cette substance de manière chronique devraient être envisagées, car les jeunes restent particulièrement sensibles aux effets du cannabis."

Pour sa méta-analyse, l'équipe a parcouru les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique,...) de recherche scientifique (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) PubMed, PsycInfo, Web of Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) et Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par...) Scholar afin de catégoriser les processus cognitifs: fonctions exécutives, apprentissage et mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...), attention, vitesse (On distingue :) de traitement, fonction motrice perceptive et langage.

Ce n'est que pour ce dernier domaine qu'elle n'a trouvé aucune différence significative entre les consommateurs et les non-consommateurs de cannabis. Elle n'a pas non plus constaté d'effets résiduels significatifs à long terme sur les capacités motrices simples, comme la dextérité manuelle, après 25 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) de non-consommation.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.125 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique