La consommation de propolis limite le développement de l'obésité et des désordres métaboliques associés

Publié par Isabelle le 30/09/2020 à 13:00
Source: INRAE
L'équipe "Micronutrition Humaine" de l'unité de recherche C2VN de Marseille a évalué l'effet de la propolis, une substance naturelle produite par les abeilles et riche en polyphénols, sur l'obésité et la régulation du taux de glucose dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...) chez la souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de nombreuses espèces de...). L'étude a permis de comprendre les mécanismes moléculaires impliqués. Ces résultats sont parus le 30 juillet 2020, dans la revue scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) Molecular Nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement....) & Food Research.



Les résultats de l'étude montrent que la supplémentation (La supplémentation est le fait d'utiliser un supplément (ou complément alimentaire) pour pallier une carence. Elle peut avoir un intérêt prophylactique ou...) en propolis (La propolis est un matériau recueilli par les abeilles à partir de certains végétaux. Cette résine végétale est utilisée par...) brune (produite par les abeilles ayant butiné sur des peupliers) chez des souris soumises à une alimentation riche en graisse (La graisse est un corps gras se présentant à l'état solide à température ordinaire. Le terme s'oppose aux huiles qui se présentent sous forme...) induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité...) un effet bénéfique sur la gestion de l'obésité (L'obésité est l'état d'une personne, ou d'un animal, souffrant d'une hypertrophie de la masse adipeuse, qui se traduit par un excès de poids, réparti de façon...) et des comorbidités associées.

L'étude a été menée sur trois groupes de souris mâles: le groupe témoin avec une alimentation normale, un groupe avec une alimentation riche en graisse et un troisième groupe avec une alimentation riche en graisse, supplémentée en propolis.
Les chercheurs ont observé des phénotypes très différents après 12 semaines de régime avec, pour le troisième groupe, une moindre prise de poids (La prise de poids est une modification de la masse corporelle, qui se traduit par une augmentation de l'Indice de masse corporelle.), une réduction de l'adiposité et le maintien d'une régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) normale de la glycémie (La glycémie (du grec glukus = doux et haima = sang) désigne la concentration de glucose dans le sang ou plus exactement dans le plasma.).

L'étude comparative de l'expression de gènes au niveau du tissu adipeux (Le tissu adipeux (masse grasse)) des trois groupes de souris a permis de suggérer que les polyphénols, contenus dans l'extrait de propolis brune, activent la voie de signalisation Nrf2, ce qui est associé avec une induction des ARNm codant les protéines impliquées dans l'oxydation lipidique. En effet, chez le troisième groupe de souris, les lipides sont plus dégradés et, de ce fait, seront moins stockés dans le tissu adipeux.

Les chercheurs ont aussi observé une inhibition de l'inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…) dans le tissu adipeux. En effet, le développement du tissu adipeux en cas d'obésité s'accompagne d'une augmentation de la production de cytokines pro-inflammatoires qui vont perturber la signalisation de l'insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du...), dans le foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux épigastrique puis atteint l'hyponcondre et qui...) et dans le muscle (Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l'un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant le tissu épithélial, le tissu conjonctif, le tissu nerveux. Ce...). Ceci aboutit à ce que l'on appelle "l'insulino-résistance". Dans cette étude, les souris ayant reçu un complément de propolis ne sont plus insulino-résistantes et leur taux de glycémie est normalement régulé.
Ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) ont ensuite été confirmées sur des modèles cellulaires, ce qui a permis de décrire pour la première fois les mécanismes moléculaires permettant d'expliquer les effets bénéfiques de la propolis dans la prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne...) de l'obésité et des désordres associés.

Pour aller plus loin, les chercheurs de l'équipe mènent actuellement une étude clinique visant à démontrer les effets de la propolis chez l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) (étude en cours, en partenariat avec le Centre de l'investigation clinique de l'hopital de la Conception de Marseille).

*L'étude a été réalisée en partenariat avec la société Pollenergie qui travaille depuis de nombreuses années sur tous les produits de la ruche.

Mol Nutr Food Res. 2020 Jul 30:e2000275. doi: 10.1002/mnfr.202000275.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.020 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique