Découverte de nouveaux isotopes lourds de Bore
Publié par Adrien le 17/01/2019 à 08:00
Source: CNRS IN2P3
Des noyaux de Bore-20 et 21 ont récemment été produits pour la première fois au RIKEN-RIBF situé au Japon. Cette performance aux limites des capacités actuelles est issue d'une collaboration internationale dirigée par des physiciens du LPC-Caen. Elle permet des tests extrêmes de modèles nucléaires.


Spectres en énergie obtenus dans le cas de la détection de Bore-19 et un neutron (Le neutron est une particule subatomique. Comme son nom l'indique, le neutron est neutre et n'a donc pas de charge électrique (ni positive, ni négative). Les neutrons, avec les protons, sont les constituants du noyau de l'atome. Pour un...) (bore-20) avec le faisceau d'azote-22 et, encart, bore-19 et deux neutrons (bore-21) avec le faisceau de carbone-22.

Les deux isotopes créés à partir des faisceaux relativistes d'azote-22 et de carbone-22 ne sont pas liés et n'existent que sous la forme de résonances. Trois états résonants du bore-20 qui se désintègrent en bore-19 plus un neutron ont été observés. Dans le cas du bore-21, une seule résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations propres. Celles-ci se produisent à la fréquence propre du système. Si le système n'est pas...) a été observée qui se désintègre directement en bore-19 plus deux neutrons, ce qui fait du bore-21 un candidat pour la décroissance par émission "dineutron".
Page générée en 0.383 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique