La dépendance aux connaissances est-elle nuisible à la créativité?
Publié par Isabelle le 15/08/2017 à 00:00
Source: CORDIS-Europa
Le recours automatique au savoir acquis peut étouffer la créativité - sortez des sentiers battus!

Une étude qui utilise la stimulation cérébrale électrique démontre que lorsqu'il s'agit de créativité, trop de connaissances peuvent être nuisibles.

La plus claire partie de nos fonctionnements quotidiens repose sur les expériences que nous avons stockées et classées, et qui nous enseignent comment identifier les modèles. Au fil du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), nous apprenons à nous approprier des règles grâce auxquelles nous répondons aux scénarios donnés. Ce mécanisme cognitif fonctionne habituellement de façon si fiable et efficace, qu'il est perçu comme quasi automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle...). Néanmoins, le système se fonde sur un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de suppositions et sa faiblesse est exposée lorsque nous devons réagir à une situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre...) inhabituelle, qui requiert une approche plus créative pour résoudre le problème.

Comme le soulignent les auteurs d'une étude récemment publiée dans la revue "Scientific Reports", le problème avec les règles apprises est qu'elles, "limitent notre espace de raisonnement à un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de possibilités gérables conduisant par la suite à une impasse mentale: nous sommes coincés, dépourvus d'idées et incapables de penser à une nouvelle solution." Se fondant sur les travaux du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) CREAM financé par l'UE, l'étude a utilisé des techniques de stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs cellules réceptrices de l'organisme. La cellule traduit la stimulation par un potentiel d'action, qui est transmis...) cérébrale électriques incitant les participants à être plus prêts à "sortir des sentiers battus".

Entraver la dépendance quant aux leçons apprises

Vu le rôle joué par le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) préfrontal dorsolatéral du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont...) (DLPFC) dans l'identification des indices contextuels puis dans les scénarios sur les règles apprises, les auteurs de l'étude ont supposé que l'inhibition de la région DLPFC pourrait aider à restreindre ces règles.

Afin de moduler la stimulation du DLPFC, les chercheurs ont fait passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) un courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un...) sur les cuirs chevelus des participants à travers des électrodes trempées dans une solution saline - une technique appelée stimulation transcrânienne à courant continu (Le courant continu est un courant électrique indépendant du temps ou, par extension, un courant périodique dont la composante continue est d'importance primordiale) (tDCS). Ce qui a déterminé la stimulation ou l'inhibition temporaire du DLPFC était la direction dans laquelle le courant circulait. Afin d'éviter toute blessure (Une blessure est une lésion, physique ou psychique, faite involontairement ou dans l'intention de nuire.) ou inconfort, le courant était faible mais régulier.

Des tâches de résolution de problème (problèmes d'arithmétique) assignées aux 60 participants de l'étude ont permis de tester leur capacité avant et après l'une des trois conditions de test assignées de façon aléatoire. Ces conditions étaient là où le DLPFC était: inhibé, activé et sous-stimulé. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....) il y avait quatre types de tâches de résolution de problèmes, différenciés par le degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) auquel ils nécessitaient un état de "relaxation contrainte", en d'autres mots, "plus difficiles" du fait qu'ils exigeaient une pensée plus créative.

Sur les trois conditions, les chercheurs ont découvert que les participants dont le DLPFC était temporairement inhibé pouvaient mieux résoudre des problèmes plus difficiles, ce qui soutient la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...) selon laquelle rompre la dépendance envers les leçons apprises accroît la réceptivité à une gamme plus vaste d'approches créatives.

Cependant, l'étude a également déterminé que les participants présentant une inhibition temporaire du DLPFC ont été moins performants dans la résolution de problèmes, ce qui exigeait une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) de mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) de travail plus élevée (lorsque le cerveau doit stocker et accéder à plusieurs éléments simultanément). Dans ce cas, les participants semblaient avoir été forcés à aborder ces tâches grâce à des essais et des erreurs, car ils avaient perdu l'accès direct (Un logiciel fait un accès direct (aussi appelé accès aléatoire) à un élément (par exemple, un enregistrement d’un fichier) lorsqu’il...) à leurs capacités de reconnaissance de modèle et aux règles apprises associées.

Explorer la créativité comme un processus et non un produit

Les chercheurs de CREAM (CReativity Enhancement through Advanced brain Mapping and stimulation) ont précédemment précisé qu'en raison de sa nature à plusieurs facettes, la créativité est presque impossible à définir, qui plus est à mesurer. Par conséquent, l'approche du projet a été de considérer la créativité comme un processus actif, plutôt que comme une destination ou un produit final, où la valeur est accordée par de nombreuses influences étrangères culturelles et sociales.

Le projet CREAM a exploité les progrès des TIC, comme la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport...) bon marché, le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont...) haute performance et les systèmes de capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique, une hauteur de...), afin de mesurer l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le terme a...) du cerveau et de calculer, en temps réel, les stimuli qui peuvent être appliqués au cerveau afin de l'entraîner et de le modifier.

Pour plus d'informations voir:site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) du projet
Page générée en 1.043 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique