La diversité morphologique chez l'Homme s'établit avant la puberté

Publié par Isabelle le 08/03/2021 à 13:00
Source: CNRS INEE
Les différentes populations d'Hommes se distinguent par leur morphologie spécifique. Cette diversité, constatée chez les adultes, est-elle acquise au cours de la croissance ? Dans un article publié dans Scientific Reports, deux chercheurs du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...), issus des laboratoires Eco-anthropologie (EAE - MNHN / CNRS) et De la diversité des populations à l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux...), de l'identification à l'identité (BABEL - CNRS / Univ. de Paris) ont analysé la croissance de trois populations de morphologies très différentes. Ils démontrent que la cinétique (Le mot cinétique fait référence à la vitesse.) de croissance de ces populations est comparable à partir de la période pubertaire. Ainsi, la diversité humaine, conséquence de l'adaptation aux divers environnements, résulte de processus qui ont lieu pendant les premières périodes du développement.


Représentation schématique de la diversité morphologique chez l'Homme.

Notre espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...), Homo sapiens, est l'espèce de primate (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première...) qui présente la plus large variation morphologique et que l'on retrouve dans des environnements différents. La culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses...) a facilité la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un...) géographique de l'homme mais il est évident que les différents processus biologiques (croissance et développement) qui façonnent la morphologie ont joué un rôle fondamental pour l'adaptation des populations aux différents milieux.

Malgré les différences morphologiques entre les populations, l'humain, à la différence des autres espèces, présente une longue période de croissance (le double que chez notre plus proche parent, le chimpanzé) et des poussées de croissance à l'adolescence. En d'autres termes, certains aspects de croissance et de développement sont semblables entre les populations malgré leur diversité morphologique qui révèle aussi l'existence de processus différents. La distinction entre les aspects qui sont constants au sein de notre espèce et ceux qui varient entre les populations est fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) à deux titres. D'une part, cette distinction sert à mieux comprendre ce qui caractérise notre espèce par rapport aux autres espèces de primates et, d'autre part, elle permet de définir les différences liées à l'adaptation des populations aux contraintes de leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...).

Dans une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports et menée par deux chercheurs du CNRS, issus des laboratoires Eco-anthropologie (EAE - MNHN / CNRS) et De la diversité des populations à l'individu, de l'identification à l'identité (BABEL - CNRS / Univ. de Paris), le modèle de croissance d'une population française a été extrapolé à deux groupes représentant les extrémités de la variation morphologique de notre espèce: un groupe de joueurs de basketball et les Pygmées Baka dont la croissance des individus a été suivie depuis l'enfance jusqu'à l'étape adulte. Le modèle est établi à partir de la stature (La taille humaine ou stature, est la hauteur d'un être humain. En général, si on la...), la maturité biologique et l'âge au pic de croissance. Trois courbes de croissance ont été élaborées pour chaque sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la...) en fonction d'une puberté (La puberté est une étape du développement humain marquant la transition de l'enfance...) avancée, standard ou retardée.

L'extrapolation du modèle à ces deux groupes a permis de prédire la stature adulte avec le même haut degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines...) de précision que dans la population de référence (±3 cm). Par conséquent, 1) les courbes de croissance s'appliquent à toutes les populations et 2) la croissance selon les stades pubertaires suit les mêmes canaux de croissance dans les populations et cela indépendamment des différences de taille chez les adultes.

Une telle découverte a un double impact très important. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) d'abord, elle signale que les études portant sur la diversité biologique de l'homme doivent se focaliser sur les premières étapes du développement. Ensuite, d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) évolutif, elle met en lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) que les adaptations de différentes populations pour habiter des milieux divers se mettent en place avant la période pubertaire.

Référence:
The same growth pattern from puberty suggests that modern human diversity results from changes during pre-pubertal development (Development est une revue scientifique bimensuelle à comité de lecture couvrant tous les...). Pineau J-C, Ramirez Rozzi FV. Scientific Reports, 2021

Contacts:
- Fernando Ramirez-Rozzi - Eco-anthropologie (EA - MNHN / CNRS) - fernando.ramirez-rozzi at mnhn.fr
- Jean-Claude Pineau De la diversité des populations à l'individu, de l'identification à l'identité (BABEL – CNRS / Univ. de Paris) - jc.pineau at numericable (Numericable est officiellement devenu Numericable-Noos en octobre 2006 suite à la fusion de toutes...).fr
- Shelly Masi - Correspondante communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) - Laboratoire Eco-anthropologie (EA – CNRS / MNHN) - shelly.masi@mnhn.fr

Référence:
The same growth pattern from puberty suggests that modern human diversity results from changes during pre-pubertal development. Pineau J-C, Ramirez Rozzi FV. Scientific Reports, 2021.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.377 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique