L'effet "hammam" qui facilite les prévisions météo
Publié par Adrien le 17/04/2019 à 08:00
Source: CEA

(c)sassy1902
Un océan plus chaud de 4°C aurait un impact significatif sur l'atmosphère. Celle-ci deviendrait moins chaotique, les prévisions météo gagneraient en fiabilité mais la menace d'un dérèglement climatique majeur se préciserait... Telle est la conclusion d'une collaboration européenne impliquant le LSCE.

L'évaluation de l'impact du changement climatique sur la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) atmosphérique, et donc le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) qu'il peut faire, est un des défis posés aux climatologues.

Pour le relever, une équipe européenne propose une approche mathématique (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les...) innovante, en partant du constat que l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) est chaotique. L'effet papillon (L' « effet papillon » est une expression qui résume une métaphore concernant le phénomène fondamental de sensibilité aux conditions initiales en théorie du chaos. Elle est parfois...) limite en effet aujourd'hui la prévisibilité du temps à quelques dizaines de jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...). Le changement climatique en cours peut-il faire bouger cette limite ? En d'autres termes, peut-il améliorer ou dégrader les prévisions météorologiques ?

Les chercheurs ont découvert qu'un océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en...) plus chaud de 4°C, à l'image d'un hammam (hammam (????? en arabe, hamam en turc). Appelé « bain maure » (en référence à l'Espagne arabe Al Andalous) et bain Turc par les occidentaux, le hammam...), altèrerait significativement les propriétés chaotiques de l'atmosphère et faciliterait les prévisions météorologiques. Une bonne nouvelle ? Pas vraiment, car l'atmosphère serait alors profondément modifiée, ce qui se traduirait en particulier dans un changement de l'alternance entre temps perturbé et stable.

De plus, même si les modèles climatiques du Giec ne montrent pas aujourd'hui de bouleversement catastrophique de la circulation atmosphérique d'ici 2100, une analogie avec des modèles mathématiques du chaos suggère que les modifications détectées ne sont que les signes avant-coureurs d'un dérèglement majeur...

Ces travaux ont été menés avec le Centre euro-méditerranéen sur le changement climatique CMCC (Italie) et l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) d'Uppsala (Suède).

Références

The hammam effect or how a warm ocean enhances large scale atmospheric predictability, Nature Communications
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique