[News] L'effet « hammam » qui facilite les prévisions météo

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17183
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] L'effet « hammam » qui facilite les prévisions météo

Message par Adrien » 17/04/2019 - 8:00:02


Image
(c)sassy1902
Un océan plus chaud de 4°C aurait un impact significatif sur l'atmosphère. Celle-ci deviendrait moins chaotique, les prévisions météo gagneraient en fiabilité mais la menace d'un dérèglement climatique majeur se préciserait... Telle est la conclusion d'une collaboration européenne impliquant le LSCE.

L'évaluation de l'impact du changement climatique sur la circulation atmosphérique, et donc le temps qu'il peut faire, est un des défis posés aux climatologues.

Pour le relever, une équipe européenne propose une approche mathématique innovante, en partant du constat que l'atmosphère est chaotique. L'effet papillon limite en effet aujourd'hui la prévisibilité du temps à quelques dizaines de jours. Le changement climatique en cours peut-il faire bouger cette limite ? En d'autres termes, peut-il améliorer ou dégrader les prévisions météorologiques ?

Les chercheurs ont découvert qu'un océan plus chaud de 4°C, à l'image d'un hammam, altèrerait significativement les propriétés chaotiques de l'atmosphère et faciliterait les prévisions météorologiques. Une bonne nouvelle ? Pas vraiment, car l'atmosphère serait alors profondément modifiée, ce qui se traduirait en particulier dans un changement de l'alternance entre temps perturbé et stable.

De plus, même si les modèles climatiques du Giec ne montrent pas aujourd'hui de bouleversement catastrophique de la circulation atmosphérique d'ici 2100, une analogie avec des modèles mathématiques du chaos suggère que les modifications détectées ne sont que les signes avant-coureurs d'un dérèglement majeur...

Ces travaux ont été menés avec le Centre euro-méditerranéen sur le changement climatique CMCC (Italie) et l'Université d'Uppsala (Suède).

Références

The hammam effect or how a warm ocean enhances large scale atmospheric predictability, Nature Communications

Source: CEA

Répondre