Des fourmis urbaines et forestières remarquablement semblables génétiquement
Publié par Isabelle le 16/02/2020 à 14:00
Source: CNRS INEE

Une colonie de la fourmi Temnothorax nylanderi dans une branchette en forêt© Mathieu Molet
La vie en ville peut faire évoluer les populations urbaines différemment des autres. Des chercheurs du laboratoire Biogéosciences (CNRS/EPHE/Université de Bourgogne) ont montré, dans un article publié dans Biology Letters, que les populations urbaines de la petite fourmi des glands ne sont étonnamment pas différenciées génétiquement des populations forestières, suggérant une expansion et une absence d'isolation. Cependant, certains gènes présentent des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet...) de sélection témoignant d'une adaptation au milieu urbain.

La vie (La vie est le nom donné :) urbaine peut avoir un impact sur l'évolution des populations. Ces populations, si elles sont isolées des populations non urbaines, peuvent se différencier génétiquement par des processus neutres (dérive génétique) ou par des processus d'adaptation (sélection naturelle). Une chercheuse du laboratoire Biogéosciences (CNRS/EPHE/Université de Bourgogne) et ses collaborateurs de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...), de Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, collège...) Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation...) à Paris, de l'Université de Lyon et de la Texas Agricultural and Mechanical University, se sont intéressés à ce processus chez la petite fourmi des glands Temnothorax nylanderi, dans leur article publié dans Biology Letters.

Leur étude de génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie...) des populations a révélé que, de façon surprenante, l'urbanisation n'a aucun impact sur la diversité génétique (La diversité génétique est une caractéristique décrivant le niveau de variétés des gènes au sein d'une même espèce (voire sous-espèce). On parle de...) au sein des populations ni sur la structuration génétique entre populations. L'histoire démographique de toutes les populations est très similaire et suggère une expansion suivie d'un déclin récent. Malgré la grande similitude entre populations, l'étude a détecté 19 gènes différenciés entre forêts et villes, qui sont associés à des composants cellulaires, des fonctions moléculaires et des processus biologiques centraux. Deux d'entre eux sont liés à des traits sociaux. Il semblerait donc que l'adaptation à l'urbanisation et aux changements environnementaux puisse passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) par l'évolution de nouvelles propriétés de la vie en groupe. L'étude de l'expression de ces gènes permettra d'en déterminer la fonction sociale exacte.

Référence
Khimoun A., Doums C., Molet M., Kaufmann B., Péronnet R., Eyer P.A., Mona S. (2020) Urbanization without isolation: unexpected absence of genetic structure among cities and forests in the tiny acorn (Acorn est une société britannique qui a construit des micro-ordinateurs de 1978 jusqu'à 2000. Elle est devenue célèbre dans les années 1980 avec son best-seller, le BBC...) ant Temnothorax nylanderi. Biology Letters 16.
Published:29 January 2020.
https://doi.org/10.1098/rsbl.2019.0741

Contacts:
- Aurélie Khimoun - Biogéosciences (CNRS/EPHE/Univ Bourgogne) - Aurelie.Khimoun at u-bourgogne.fr
- Anne-Lise Santoni - Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou...) - Biogéosciences (CNRS/EPHE/Univ Bourgogne) - anne-lise.santoni at u-bourgogne.fr
Page générée en 1.124 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique