Herpès: les scientifiques découvrent un processus cellulaire qui combat le virus

Publié par Isabelle le 31/03/2009 à 00:00
Source: Université de Montréal
Illustration: Wikipedia
Les scientifiques ont découvert un nouveau moyen qui permet à notre système immunitaire de combattre le virus évasif responsable du feu sauvage: le virus herpes simplex de type 1 (HSV-1). Tel que publié dans le dernier numéro de Nature Immunology, un groupe de chasseurs de virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise...) de l'Université de Montréal (L’Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement...), de concert avec leurs collègues américains, a identifié un processus cellulaire qui cherche et combat l'herpès (L'herpès est une maladie virale chronique responsable d'éruptions cutanées...).

Cette étude d'une durée de cinq ans, en partie financée par les Instituts de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) du Canada, est un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) mené conjointement par l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Washington et l'Université de l'État de Pennsylvanie.

"Lorsque les cellules humaines sont infectées par le virus herpes simplex de type 1, le virus revient car il se cache et bloque la protection du système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de...), explique Luc English, premier auteur de la recherche et doctorant (Un doctorant est un chercheur débutant s'engageant, sous la supervision d'un directeur de...) au Département de pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la...) et de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant....) cellulaire de l'Université de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande...). Pour la première fois, notre équipe de recherche a identifié un mécanisme cellulaire de combat dans ce jeu de cache-cache."

"Nous avons découvert que la membrane nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) d'une cellule infectée peut démasquer le virus herpes simplex de type 1 et stimuler le système immunitaire à le désintégrer", poursuit M. English.

L'équipe a effectué sa découverte dans le cadre de diverses analyses de cellules de souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant...) infectées par le HSV-1. Elle a observé, en laboratoire, que durant une période imitant une fièvre (La fièvre est l'élévation de la température corporelle chez un être à...) peu élevée, entre 38,5 et 39°, les mécanismes de lutte contre l'herpès se déclenchaient dans les cellules.

L'équipe de recherche prévoit maintenant étudier comment le déclenchement du processus cellulaire de lutte contre l'herpès pourrait être appliqué à d'autres maladies. Le résultat pourrait accélérer le développement de thérapies visant à éviter d'autres bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...), parasites et virus qui éludent le système immunitaire.

"Notre objectif est d'étudier plus avant les molécules qui participent à ce mécanisme pour un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) mettre au point (Graphie) des thérapies contre des maladies comme le VIH ou même le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement...)", a indiqué M. English.

Selon le Dr Michel Desjardins, directeur de la recherche et professeur au Département de pathologie et de biologie cellulaire de l'Université de Montréal, des options de traitement pourraient être imaginables d'ici une dizaine d'années.

"Maintenant que nous avons identifié un nouveau mécanisme des cellules qui déclenche la réaction immunitaire au virus herpes simplex de type 1, les chercheurs se sont rapprochés de la création de nouveaux traitements qui peuvent déclencher la défense contre ce virus et d'autres, dit-il. Même si elles ne pourront peut-être pas éradiquer complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) le virus herpes simplex de type 1 chez ceux qui sont déjà infectés, les nouvelles thérapies pourront au moins le maintenir dans son état dormant (Dormant)."
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.600 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique