Hubble observe un monstre magnétique dans une galaxie éruptive
Publié par Michel le 23/08/2008 à 00:00
Source: Hubble News Release & Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: NASA, ESA, and the Hubble Heritage (STScI/AURA)-ESA/Hubble Collaboration
Le télescope spatial Hubble a trouvé une réponse à une énigme de longue date en résolvant les filaments géants mais délicats formés par un champ magnétique intense autour de la galaxie active NGC 1275. C'est l'exemple le plus saisissant de l'influence des immenses tentacules de champs magnétiques extragalactiques, selon les scientifiques.


NGC 1275, à quelque 230 millions d'années-lumière (70 Megaparsecs)
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Une des plus proches galaxies elliptiques géantes, NGC 1275 accueille un trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de...) super massif (Le mot massif peut être employé comme :). L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) énergétique du gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière...) tourbillonnant à proximité du trou noir souffle des bulles de matériel dans l'amas de galaxies (Un amas de galaxies est l'association de plus d'une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation. En deçà de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies,...) avoisinant. Les longs filaments gazeux s'étendent au-delà de la galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.), dans des gaz de plusieurs millions de degrés émettant des rayons X qui remplissent l'amas.

Ces filaments sont la seule manifestation en lumière visible (La lumière visible, appelée aussi spectre visible ou spectre optique est la partie du spectre électromagnétique qui est visible pour l'œil humain.) du rapport complexe entre le trou noir (Le Trou noir (The Black Hole) est un film de science-fiction réalisé par Gary Nelson, produit par la Walt Disney Pictures et sorti en 1979. L'histoire est inspiré...) central et le gaz environnant de l'amas. Ils fournissent des indices importants sur la façon dont les trous noirs géants affectent leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) immédiat.

Exploitant les capacités d'Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un...), une équipe d'astronomes dirigée par Andy Fabian de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures)....) de Cambridge au Royaume-Uni, a pour la première fois résolu les fils individuels de gaz qui composent les filaments. La quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...) de gaz contenu dans un fil typique est d'environ un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui...) de fois la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) de notre propre Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...). Ils ne mesurent que 200 années-lumière de large, sont souvent très rectilignes, et s'étendent sur plus de 20 000 années-lumière. Ces filaments se forment quand le gaz froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) du coeur de la galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.) est entraîné dans le sillage des bulles soufflées par le trou noir.

Cela a été un défi pour les astronomes de comprendre comment les délicates structures ont résisté à l'environnement hostile et de grande énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) de l'amas de galaxies pendant plus de 100 millions d'années. Ils devraient s'être réchauffés, dispersés, et évaporés à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...), ou s'être effondrés sous leur propre gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) pour former des étoiles.

Une nouvelle étude publiée dans le magazine Nature du 21 Août propose que les champs magnétiques maintiennent le gaz chargé en place et résistent aux forces qui tordraient les filaments. Cette structure squelettique est assez forte pour résister à l'effondrement gravitationnel.

De semblables réseaux de filaments peuvent être observés autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) d'autres amas de galaxies plus éloignés, cependant pas avec une résolution comparable à celle de cette vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de NGC 1275. L'équipe appliquera sa compréhension de NGC 1275 pour interpréter les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) de ces galaxies plus éloignées.

La galaxie a été photographiée en Juillet et Août 2006 avec l'instrument ACS (Advanced Camera for Surveys) à travers trois filtres couleurs.

Page générée en 0.209 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique