Une mangrove au Pôle Nord il y a 50 millions d'années

Publié par Adrien le 01/05/2020 à 09:00
Source: CNRS INSU
En 2017, les spécialistes de pollen (palynologues) d'une équipe collaborative incluant une PME ont démontré l'existence, il y a 55-50 millions d'années, d'une mangrove autour de l'océan Arctique, sur les îles de Nouvelle Sibérie et dans le delta du MacKenzie au Canada. En identifiant (En informatique, on appelle identifiants (également appelé parfois en anglais login) les informations permettant à une personne de s'identifier auprès d'un système.) et dénombrant les grains de pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle...) très bien conservés et abondants, extraits des sédiments de l'Eocène carottés près du Pôle Nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme...), cette même équipe de palynologues, élargie, a documenté la persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La Persistance de la mémoire (1931) en médecine : la persistance du canal artériel la Persistance rétinienne ...) de cette mangrove pendant la période allant de 56 à 40 millions d'années, au centre même du domaine arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut une partie du Canada, du...).


Mangrove actuelle à Avicennia de l'île de Queshm (Golfe persique), analogue possible de la mangrove éocène du Pôle Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). En bas à gauche, le pollen de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept...) actuelle Avicennia germinans au microscope électronique à balayage (échelle = 5 μm)
© Michel Fontugne / Jean-Pierre Suc (Le suc est un liquide extrait d'une substance végétale ou animale. Les tissus, qu'ils soient animaux ou végétaux, peuvent contenir et emmagasiner des liquides.)

Cette analyse révèle l'existence d'une forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est dit bois, boqueteau ou...) subtropicale sempervirente sur des terres avoisinantes (péninsules, chapelet d'îles) et surtout la présence d'une mangrove constituée par le genre Avicennia, un palétuvier, partageant le littoral avec des marécages à cyprès chauves. Les courbes d'abondance en grains de pollen ont pu être corrélées avec la courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont des courbes.) de référence des isotopes de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), permettant ainsi de déceler toutes les variations du climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps...) pendant la période concernée, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) particulièrement les optimums climatiques de l'Eocène inférieur (52-48 millions d'années) et de l'Eocène moyen (40 millions d'années) qui n'avaient pu être identifiés par les études géochimiques antérieures.

Les paramètres du paléoclimat (températures, précipitations) ont été estimés au Pôle Nord à partir de cette flore (La flore est l'ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé (par opposition à la faune). Le terme « flore » désigne...) sur la base de correspondances avec la végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un...) actuelle: la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) annuelle était comprise entre 18 et 22°C (elle y est aujourd'hui de -3,4°C) avec le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) le plus chaud pouvant atteindre une moyenne de 27°C et le mois le plus froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) ne descendant pas en moyenne au-dessous de 10°C ; les précipitations annuelles allaient de 1200 à 1400 mm.

Outre la documentation inédite qu'elle fournit sur les paléoclimats, cette étude révèle l'impact qu'une longue période très chaude peut avoir sur les plus hautes latitudes du globe et sur l'expansion de la végétation thermophile.

En savoir plus:
Subtropical mangrove and evergreen forest reveal Paleogene terrestrial climate and physiography at the North Pole.
Jean-Pierre Suc, Séverine Fauquette, Speranta-Maria Popescu, Cécile Robin.
https://doi.org/10.1016/j.palaeo.2020.109755
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.062 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique