Des "os artificiels" à partir de cellules mères du cordon ombilical

Publié par Isabelle le 04/08/2013 à 12:00
Source: Université de Grenade
Des scientifiques de l'université de Grenade ont breveté un nouveau biomatériau qui permet de générer du tissu osseux, c'est-à-dire des os à partir de cellules mères provenant du cordon ombilical. Ce matériau consiste en un tissu de charbon actif sur lequel se supportent et se différencient les cellules donnant lieu à un produit capable de promouvoir la croissance de l'os, et vient d'être présenté au cours d'une conférence de presse célébrée au Centre de Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) Biomédicale de Grenade.


"Os artificiel" ou minéralisation de la matrice extracellulaire obtenue par les scientifiques de l'université de Grenade.

Bien que cette méthode n'ait pas encore été appliquée à des modèles de recherche "in vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine...)", les résultats obtenus en laboratoire sont hautement prometteurs et pourraient à l'avenir servir à fabriquer des médicaments destinés à la réparation de lésions osseuses ou ostéochondrales, tumorales ou traumatiques et à la substitution du cartilage (Le cartilage est un tissu conjonctif spécialisé formé par des cellules, les...) dans les extrémités qui l'ont perdu. Après l'obtention d'os artificiel en laboratoire, la démarche suivante consistera en l'implant de ce biomatériau chez des animaux, souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant...) et lapins, afin de vérifier s'il est capable de leur régénérer les os.

Les chercheurs, membres du Centre de Recherche Biomédicale et des facultés des Sciences des universités de Grenade et de Jaén, ainsi que de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) de Parasitologie et de Biomédecine López Neyra (CSIC) ont réalisé cette importante avancée scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) après des années de recherches dans le domaine de la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant....) cellulaire, la radiobiologie et l'étude des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...).

Avancée scientifique pionnière

Tel que l'ont expliqué les scientifiques auteurs de ce brevet, il n'existe actuellement aucun produit alternatif sur le marché, ni décrit dans la bibliographie scientifique. Il y a des antécédents de développement de matériaux qui remplissent la fonction basique de stimuler la différenciation cellulaire, mais on n'avait jamais réussi auparavant à produire "ex vivo" un matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne...) biologiquement complexe et semblable au tissu osseux.

De plus, la méthodologie de différenciation de cellules mères développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...) à Grenade utilise un support tridimensionnel et permet d'obtenir des types cellulaires impliqués dans la régénération osseuse dans des conditions de culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) cellulaire qui ne requièrent pas de facteurs de différenciation additionnels ou différents à ceux présents dans le sérum de la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses...) cellulaire. Autrement dit, grâce à cette invention, il est possible d'obtenir un biomatériau contenant des cellules mères sur le support de tissu de charbon actif capable de générer un produit présentant des cellules à lignée ostéochondriale et une matrice organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande...) extracellulaire minéralisée.

Le brevet mis au point (Graphie) à Grenade pourrait avoir de nombreuses applications dans le domaine de l'utilisation des cellules mères dans la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...) régénératrice, ainsi que dans le traitement des problèmes du tissu osseux et des lésions cartilagineuses.

Après cette importante avancée scientifique, les chercheurs espèrent pouvoir obtenir le financement nécessaire afin de poursuivre cette recherche jusqu'à son principal objectif, qui est de régénérer des os en implantant ce biomatériau à des patients présentant des pathologies qui affectent le système osseux.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.763 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique