Partager Infarctus du myocarde: prévenir la récidive
Publié par Isabelle le 18/01/2019 à 14:00
Source et illustration: Université Paris Diderot

Après un infarctus du myocarde, les patients survivants sont à risque de nouvel évènement cardiovasculaire et ce risque est proportionnel au taux résiduel de "mauvais" cholestérol LDL, même chez les patients recevant un traitement intensif par statines.

L'essai ODYSSEY OUTCOMES coordonné par le Professeur Philippe Gabriel Steg du département de cardiologie (La cardiologie est la spécialité médicale qui étudie le cœur et ses maladies. Le médecin qui s’en occupe s’appelle le cardiologue. Par extension, il s’intéresse également...) de l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) Bichat AP-HP et de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au...) Diderot/USPC, a été mené auprès de 18 924 patients dans plus de 50 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...) avec le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet),...) FACT – French Alliance for Cardiovascular Trials labellisé par F-CRIN (Inserm) et le Dr G. Schwartz de l'University of Colorado School of Medicine.

Les résultats montrent, après un suivi moyen de 2,8 ans, une réduction du risque d'évènement cardiovasculaire d'environ 15% chez les patients traités par alirocumab ainsi qu'une mortalité plus basse.

Ces résultats publiés le 7 novembre dans la revue The New England Journal of Medicine (link is external), suggèrent que l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) de cet inhibiteur de PCSK9 pourrait contribuer à améliorer le pronostic de ces patients à risque.

Une nouvelle classe médicamenteuse, les inhibiteurs de PCSK9 est capable d'abaisser de plus de 50% le taux résiduel de cholestérol (Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Le cholestérol tire son nom du...) LDL, en plus du traitement par statines. L'un de ces médicaments, l'alirocumab (Praluent, Sanofi) a été testé dans le grand essai clinique (Un essai clinique est une étude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l'innocuité et...) randomisé en double aveugle contre placebo ODYSSEY OUTCOMES, portant sur des patients ayant un cholestérol LDL supérieur à 70 mg/dL malgré un traitement maximal par statines.

Ces médicaments sont dérivés de la découverte par l'équipe du Pr Catherine Boileau de mutations du gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN)...) de PCSK9 associés à une hypercholestérolémie (Par hypercholestérolémie (littéralement : cholestérolémie élevée) on entend un taux élevé de cholestérol sanguin. Ce...) familiale (Boileau C et al Nature Genetics (Nature Genetics, est une revue scientifique britannique spécialisée dans tous les aspects de la recherche en génétique, de la génétique moléculaire fondamentale aux...), 2003 (link is external)). L'alirocumab est un anticorps monoclonal, le PCSK9 pour proprotein convertase subtilisin-kexin type 9. Il agit sur les récepteurs du cholestérol qui attirent le cholestérol LDL et le détruisent.

Un groupe de patients d'au moins 40 ans et ayant été hospitalisé pour un accident cardiovasculaire a reçu l'alirocumab par injection et un deuxième groupe un placébo.

Le groupe alirocumab présentait des taux plus bas de LDL en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) de 40 à 66mg/dl comparés à des taux plus élevés dans le groupe placebo atteignant 93 à 103 mg/dl.

En détails, une réduction des évènements cardiovasculaires majeurs a été constatée dans le groupe alirocumab (1052 vs 903 évènements, soit 11,1% dans le groupe placebo contre 9,5% dans le groupe alirocumab).

Les chercheurs ont également constaté que la mortalité a été plus basse dans le groupe traité (3.5% contre 4,1% dans le groupe placebo).

La tolérance du traitement a été très bonne sur la durée du suivi, avec en particulier aucun excès de risque de trouble cognitif, de diabète (Le diabète présente plusieurs formes, qui ont toutes en commun des urines abondantes (polyurie). Le mot « diabète » vient du grec ancien dia-baïno, qui signifie « passer...) ou d'élévation de la glycémie (La glycémie (du grec glukus = doux et haima = sang) désigne la concentration de glucose dans le sang ou plus exactement dans le plasma.).

Cet essai suggère que l'addition (L'addition est une opération élémentaire, permettant notamment de décrire la réunion de quantités ou l'adjonction de grandeurs extensives de même nature, comme les longueurs, les...) d'un inhibiteur de PCSK9 par injection au traitement post infarctus (Un infarctus est défini par la mort brutale et massive de cellules (nécrose irréversible d'une partie d'un organe), en rapport avec un manque...) par statines pourrait contribuer à améliorer le pronostic de ces patients. Les seuls effets secondaires étaient mineurs et limités à des démangeaisons ou un gonflement au niveau du site d'injection.

L'essai ODYSSEY OUTCOMES a été financé par Sanofi (Sanofi, etait un groupe pharmaceutique français, filiale du groupe Elf.) et Régénéron. Les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement,...) ont été analysées par le groupe universitaire du Dr M. Szarek à SUNY Downstate School of Medicine, Brooklyn, New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des...).

Référence publication:
Alirocumab and Cardiovascular Outcomes After Acute Coronary Syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la norme pas nécessairement...)

Gregory G. Schwartz, M.D., Ph.D.,* Ph. Gabriel Steg, M.D.,* Michael Szarek, Ph.D., Deepak L. Bhatt, M.D., M.P.H., Vera A. Bittner, M.D., M.S.P.H., Rafael Diaz, M.D., Jay M. Edelberg, M.D., Ph.D., Shaun G. Goodman, M.D., M.Sc., Corinne Hanotin, M.D., Robert A. Harrington, M.D., J. Wouter Jukema, M.D., Ph.D., Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Lecorps, M.Sc., Kenneth W. Mahaffey, M.D., Angèle Moryusef, M.D., Robert Pordy, M.D., Kirby Quintero, R.N., Matthew T. Roe, M.D., M.H.S., William J. Sasiela, Ph.D., Jean-François Tamby, M.D., Pierluigi Tricoci, M.D., M.H.S., Ph.D., Harvey D. White, DSc., and Andreas M. Zeiher, M.D., for the ODYSSEY OUTCOMES Committees and Investigators.

The New England Journal of Medicine, 7 novembre 2018
Page générée en 0.377 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique