La Présidentielle 2017 au macroscope: réseaux sociaux, "fake news" et communautés politiques
Publié par Adrien le 21/09/2018 à 00:00
Source: CNRS
Des chercheurs du CNRS et de l'EHESS ont analysé près de 60 millions de tweets politiques émis pendant la campagne présidentielle de 2017. À partir des "fake news" signalées par le projet Decodex du Monde, ils ont constaté qu'elles n'ont représenté que 0,1 % des contenus circulant sur Twitter (Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, appelés tweets (« gazouillis »), par Internet, par...), et que deux communautés politiques ont relayé 73 % d'entre elles. Cette étude est publiée le 19 septembre 2018 dans la revue PLOS ONE.

Les réseaux sociaux sont devenus un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la...) majeur de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que...) pour les partis politiques lors des campagnes électorales. Pour la présidentielle 2017, une équipe de chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) des systèmes complexes du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et du Centre d'analyse et de mathématique sociales (CNRS/EHESS), pilotée par David Chavalarias, a développé un outil - le Politoscope - permettant d'analyser en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel les communautés politiques et la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) de l'information sur Twitter. (1)


Interface du Politoscope montrant les comptes Twitter ayant discuté du "Penelope Gate". Plus la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) est rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), plus le compte a émis de tweets à ce propos.
© CNRS/ISC-PIF - Chavalarias D., Gaumont N., Panahi M. 2018.

Grâce à cet outil, les chercheurs ont suivi les interactions entre 2,4 millions de comptes Twitter pendant la période électorale (juin 2016 à mai 2017), celles-ci ayant généré 60 millions de tweets politiques. Les chercheurs ont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord démontré qu'il est possible d'identifier les communautés politiques avec une très grande précision et d'analyser leur évolution en temps réel. Ils ont par exemple suivi la prise de distance d'une partie des "sarkozystes" avec la communauté Fillon quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) avant le "Penelope Gate".

Concernant les "fake news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la fin des années...)", ils ont recueilli à peine 5 000 tweets comportant un lien référencé comme une fausse information par les Décodeurs du journal Le Monde, soit 0,081 % du total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...). Les chercheurs n'ont donc pas observé un "tsunami (Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un rapide mouvement d'un grand volume d'eau (océan ou mer). Ce mouvement est en général dû à un séisme, à...) de fake news" sur ce réseau social (Un réseau social est un ensemble d'entités sociales tel que des individus ou des organisations sociales reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales. Il se...), même s'ils estiment que ces chiffres sont en dessous de la réalité.

À partir de la liste de "fake news" du Monde et en s'appuyant sur les 200 000 comptes Twitter associés à des communautés politiques, les chercheurs ont étudié le rôle des communautés politiques dans la circulation des fausses informations, ainsi que la perméabilité à celles-ci de la "mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.)", un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...) de 2 millions de comptes non rattachés à une communauté politique mais publiant, plus ou moins fréquemment, des tweets politiques.

Selon leurs analyses, 50,75 % des fausses informations ont été tweetées au sein de la communauté Fillon et 22,21 % au sein de la communauté Le Pen. Ces deux communautés ont donc émis la grande majorité des fausses informations ayant circulé sur Twitter. Notons par ailleurs que seulement 18,9 % des "fake news" ont été relayées par des "tweetos" appartenant à la "mer", alors que ces mêmes personnes ont produit 43 % des 60 millions de tweets récoltés.

Cette étude ne fait pas de distinction entre les comptes officiellement affiliés à une communauté, les militants ou les éventuels "trolls" qui chercheraient à influencer les communautés en interagissant avec elles, mais elle permet d'analyser le phénomène des "fake news" afin d'en comprendre les mécanismes et les enjeux.


Interface du Politoscope montrant le paysage politique 3 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) avant le premier tour des élections présidentielles (en haut) et pendant toute l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 2017 (en bas). Les couleurs identifient les communautés politiques. Les noeuds des comptes Twitter des principaux candidats à la présidentielle ont été mis en évidence. Superposés aux communautés politique, en jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :), les comptes Twitter ayant relayé des "fake news" et en vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande passante est...) ceux ayant relayé des réfutations ("debunks").
© CNRS/ISC-PIF - Chavalarias D., Gaumont N., Panahi M. 2018.

Consulter le site du Politoscope: https://politoscope.org/

Notes:

(1) Communiqué de presse (Un communiqué de presse est un document court envoyé aux journalistes dans le but de couvrir un événement.) CNRS du 30/03/2017: Présidentielle 2017 - Avec le Politoscope, Twitter et la politosphère passés au macroscope Consulter le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.)
Page générée en 0.217 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique