Virage à 180º dans la lutte à la tuberculose multirésistante
Publié par Isabelle le 13/09/2018 à 12:00
Source: McGill

Une étude internationale conduit à un remaniement des lignes directrices mondiales pour améliorer le traitement des souches résistantes de la tuberculose

Plusieurs nouveaux médicaments s'avèrent plus efficaces que les médicaments traditionnels utilisés pour traiter la tuberculose (La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du complexe tuberculosis correspondant à...) multirésistante,selon une nouvelle étude internationale menée par le Dr Dick Menzies de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) du Centre universitaire de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) McGill (IR-CUSM), à Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...). Ces conclusions entraînent une révision en profondeur des lignes directrices mondiales en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux....) de traitement de la TB. Les résultats de ces travaux sont publiés aujourd'hui dans la revue médicale (Il existe de très nombreuses revues médicales, généralistes, spécialisées ou destinées au grand public.) britannique The Lancet (The Lancet est une revue scientifique médicale britannique, publiée à un rythme hebdomadaire par the Lancet Publishing Group. Il doit son nom à l'instrument chirurgical...).

On dénombre environ 600 000 cas de tuberculose multirésistante (TB-MR) chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), dont 240 000 sont mortels. Le diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation,...) et le traitement demeurent des défis de taille; en effet, chez les patients atteints de cette maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.), seul un cas sur quatre est diagnostiqué, et la proportion de patients traités avec succès est encore plus faible. Les pratiques actuelles en matière de traitement de la TB-MR prévoient le recours à des médicaments coûteux utilisés depuis très longtemps, qui entraînent des effets secondaires nocifs comme une nausée constante, une perte de l'audition (L'audition est le fruit d'un mécanisme complexe assuré principalement par les deux oreilles (pour permettre la perception binaurale...) et de l'insuffisance rénale.

LeDrMenzies, scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) et pneumologue au CUSM, avec ses collaborateurs basés entres autres aux États-Unis, en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...), en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par...) latine et en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 %...), ont combiné des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) colligées auprès de plus de 12 000 patients atteints de TB-MR; ces données provenaient de 50 études menées dans 25 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision...). La compilation d'un volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de données aussi important a permis aux chercheurs de conclure que les médicaments utilisés pour traiter la tuberculose, comme la bédaquiline, le linézolide et les médicaments de dernière génération, comme les fluoroquinolones, sont d'excellents candidats pour le traitement de la TB-MR.

Ces médicaments ont systématiquement démontré de meilleurs taux de guérison (La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se régénèrent pour réduire l'espace d'une région endommagée par la nécrose. La guérison implique la suppression du tissu...) et des taux de mortalité (La mortalité, ou taux de mortalité est le nombre de décès annuels rapporté au nombre d'habitants d’un territoire donné. Elle se distingue de...) plus faibles, comparativement aux traitements actuellement utilisés. Ces nouveaux médicaments se sont également avérés efficaces pour traiter les souches ultrarésistantes de tuberculose. En outre, l'étude a également démontré qu'il n'est pas absolument nécessaire de faire des injections quotidiennes, comme le prévoyait l'ancienne pratique (sauf dans les cas les plus graves).

L'Organisation (Une organisation est) mondiale de la Santé (OMS) a déjà réagi aux conclusions du groupe de recherche mené par le Dr Menzies en annonçant des changements considérables, qui s'harmonisent avec le régime médicamenteux décrit ci-dessus pour le traitement de la TB-MR, et en prenant parti pour les traitements entièrement administrés par voie orale plutôt que pour les médicaments injectables.

"Le comité responsable des lignes directrices a tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement effacé les anciennes recommandations s'appliquant à l'ancien traitement et est reparti à zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole...), faisant prendre un virage à 180º aux lignes directrices relatives au traitement de la tuberculose", commente le Dr Menzies, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) du Programme de recherche translationnelle sur les maladies respiratoires à l'IR-CUSM et professeur de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à...), épidémiologie et biostatistique à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) McGill.

Le comité responsable de formuler des recommandations sur le traitement de la TB-MR destinées à divers organismes, comme l'American Thoracic Society, le Centre for Disease Control (CDC, États-Unis), l'European Respiratory Society (ERS) et l'Infectious Disease Society ofAmerica, évalue aussi en ce moment les nouvellesdonnées.

"Bien que l'on n'ait pas encore mis la dernière main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est...) à la version finale des nouvelles lignes directrices, je crois que des organismes comme l'American Thoracic Society, le Centre for Disease Control (CDC, États-Unis), l'European Respiratory Society (ERS) et l'Infectious Disease Society of America vont modifier en profondeur la façon de traiter la TB-MR", dit le Dr Menzies.

"Comme chacun des nouveaux médicaments recommandés peut améliorer le taux de guérison, qui peut s'accroître de dix pour cent, nous espérons que les nouvelles combinaisons de médicaments entraîneront des taux de guérison pouvant atteindre 90 pour cent – ce qui serait extraordinaire", ajoute le chercheur qui, déjà, le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) dernier, publiait dans leNewEngland Journal ofMedicine les résultats d'une étude changeant la donne quant au traitement de la TB latente.

"Les résultats de l'étude de l'IR-CUSM confirment ce que les cliniciens du monde (Le mot monde peut désigner :) entier constatent par eux-mêmes, conclut le Dr Paul Farmer du Department of GlobalHealth and SocialMedicine de l'Université Harvard (L’université Harvard (Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une université privée américaine située à Cambridge dans le...). Nous espérons sincèrement qu'après avoir recommandé pendant 20 ans ces régimes médicamenteux toxiques [...], nous pourrons enfin privilégier de nouveaux traitements plus sécuritaires, fondés sur des médicaments dont l'innocuité et la tolérabilité accrues ont été démontrées."

La tuberculose figure parmi lesdix principales causes de décès à l'échelle mondiale et est la maladie infectieuse (Une maladie infectieuse est une maladie provoquée par la transmission d'un micro-organisme : virus, bactérie, parasite, champignon. Les virus ne sont...) la plus mortelle dans lemonde.

À propos de l'étude

L'auteur principal de l'étude intitulée "Treatment correlates of successful outcomes in pulmonary multidrug-resistant tuberculosis: an individual patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) data meta-analysis" était le Collaborative Group for the Meta-Analysis of Individual Patient Data in MDR-TB treatment‑2017.

DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(18)31644-1

Des organismes comme l'American Thoracic Society, l'Infectious Disease Society of America, l'European Respiratory Society et les US Centers for Disease Control and Prevention ont fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément Fourni, sont un archipel de petites îles grecques situées dans...) une partie du soutien apporté aux travaux susmentionnés. Les Instituts de recherche en santé duCanada (IRSC) ont également offert du financement additionnel (Subventions Fondation143350).

À propos de l'Institut de recherche du CUSM

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et de la santé. Établi à Montréal, au Canada, l'Institut, qui est affilié à la faculté de médecine de l'Université McGill, est l'organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) – dont le mandat consiste à se concentrer sur les soins complexes au sein de sa communauté. L'IR-CUSM compte plus de 420 chercheurs et près de 1 200 étudiants et stagiaires qui se consacrent à divers secteurs de la recherche fondamentale (La recherche fondamentale regroupe les travaux de recherche scientifique n'ayant pas de finalité économique déterminée au moment des travaux. On oppose en général la recherche fondamentale à la recherche appliquée....), de la recherche clinique et de la recherche en santé évaluative aux sites Glen et à l'Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet...) général de Montréal du CUSM. Ses installations de recherche offrent un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...) multidisciplinaire dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) qui favorise la collaboration entre chercheurs et tire profit des découvertes destinées à améliorer la santé des patients tout au long de leur vie (La vie est le nom donné :). L'IR-CUSM est soutenu en partie par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

Coordonnées chercheur:
Paul Logothetis - Centre universitaire de santé McGill
Page générée en 0.494 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique