Vol AF 447 d'Air France: le point suite au rapport du BEA
Publié par jyb le 05/07/2009 à 16:41
Le BEA a communiqué vendredi dernier un premier rapport d'étape sur la catastrophe de l'Airbus A330 du vol AF 447 qui a disparu dans l'océan Atlantique. L'absence des boîtes noires, la non récupération d'une grande partie de l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un...) (la majeure partie du fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la stabilité).) reste introuvable) et la non communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs...) des rapports d'autopsie (L'autopsie (ou examen post-mortem ou nécropsie) est l'examen médical des cadavres. Le terme vient du grec « Le voir de vos propres yeux ».) rendent pour le moment l'enquête des plus délicates. Cependant, les indices laissés par l'accident ont permis de déterminer certains points importants, nous faisons donc un point (Graphie) sur cette catastrophe (Une catastrophe est un événement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant généralement la mort et la destruction à grande échelle pour conséquence.).


Un Airbus A330-200 d'Air France (Air France (officiellement Société Air France) (IATA : AF • OACI : AFR • indicatif radio : AIRFRANS) est la principale compagnie aérienne française.), photo Fabien Koch
sous licence Creative Commons

Éléments sur le déroulement du crash

Le BEA a apporté des éléments nouveaux dans le déroulement de la catastrophe. Le premier est la démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions initiales, en s'appuyant sur un...) que l'avion a touché l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est...) entier, c'est à dire qu'il ne s'est pas désintégré en vol. La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...) information importante est que l'avion était en position horizontale au moment de l'impact mais qu'il avait une vitesse (On distingue :) verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) très élevée, entraînant la dislocation (En science des matériaux, une dislocation est un défaut linéaire correspondant à une discontinuité dans l'organisation de la structure cristalline. Une dislocation peut être vue...) immédiate de l'appareil au moment de son contact avec l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Ces conclusions ont été faites à partir de l'étude des déformations de plusieurs des 640 débris retrouvés. Les investigations en la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) se poursuivent.

Le BEA a aussi confirmé que les tubes de Pitot de mesure de la vitesse ont rencontré des problèmes. Mais il ne peut déterminer pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être...) leur rôle exact dans la perte de l'Airbus A330 (L'Airbus A330 est un avion de ligne long-courrier de moyenne capacité construit par l'avionneur européen Airbus. Il partage son programme de développement avec l'Airbus A340 avec la différence qu'il...). Nous reviendrons dans l'article sur ces équipements.

Avec le flou qui domine dans l'enquête sur cette catastrophe, les premières pressions sur le BEA se font déjà sentir. Cependant, elles ne viennent pas forcément de là où on peut s'attendre. Certains pilotes restent méfiants face à l'informatisation des avions. Il s'agit plus ou moins d'un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) culturel entre "l'aviateur (Un aviateur est une personne qui pilote un aéronef.)" pour qui un avion "se pilote avec les fesses" selon une expression datant de la première guerre mondiale, et la vision très moderne exposée par Airbus avec notamment une présentation électronique des informations et des minimanches à la place du classique manche à balai. Une partie d'entre eux pense que la catastrophe est au moins en partie due à cette informatisation poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de...) et se font déjà entendre sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...) et certains médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias...).

L'Airbus A330

L'airbus A330 a été développé en parallèle de l'A340 dans les années 80 par ce qui était alors le GIE (Groupement d'intérêt Économique) Airbus. Il s'agissait pour le jeune constructeur européen de compléter sa gamme par le haut, en proposant une version "longue distance" et modernisée de l'Airbus A300 (L’Airbus A300 est une famille d’avions de ligne à large fuselage construits par Airbus de 1972 à 2007. La dernière version (A300-600) est un avion long-courrier.). L'A330-200 est la plus petite version de cette nouvelle génération de gros-porteurs modernes, c'est aussi la plus proche de l'Airbus A300-600 qui est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même resté au catalogue par la suite.


L'Airbus A330 est l'un des gros porteurs les plus diffusés dans le monde (ici, la version 300 - copyright Airbus)

L'Airbus A330 reprend le fuselage de l'Airbus A300 en l'allongeant de 4 m. Cependant, l'appareil reçoit de nouvelles ailes, de nouvelles gouvernes et surtout une avionique moderne. Le gros porteur reprend notamment le poste de pilotage très précurseur de l'A320 avec affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à part entière sans contexte...) électronique et mini (MINI est une marque automobile de BMW Group. L'ancien modèle Mini était construit par MG Rover.) manche de type "joystick" pour le pilotage. Les commandes sont électriques et entièrement assistées par l'informatique embarquée (On désigne sous le terme informatique embarquée les aspects logiciels se trouvant à l'intérieur des équipements n'ayant pas une vocation purement informatique. L'ensemble logiciel, matériel intégré dans un équipement constitue...).

Les premiers Airbus A330 sont entrés en service au milieu des années 90, presque en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) que son faux jumeau (Littéralement, le terme jumeau se réfère à tous les individus (ou l'un de ceux-ci) qui ont partagé le même utérus et qui sont nés le même jour....), l'Airbus A340 (L'Airbus A340 est un avion de ligne quadriréacteur long courrier de grande capacité fabriqué par Airbus Industrie. Il est décliné en plusieurs versions suivant la capacité ou le rayon d'action...) et son concurrent le plus direct, le Boeing 777 (Le Boeing 777 est un avion long-courrier bi-réacteur construit par la société Boeing (États-Unis) et dont le premier vol a eu lieu le 12 juin 1994. United Airlines fut la première...). Si ces avions ont connu des incidents ayant entrainé une fois quelques blessures à bord, ils n'ont jamais été impliqués dans des accidents mortels durant leur service commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), ce qui constitue une sorte de record en termes de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans...).

Le système ACARS de transmission de messages automatiques de panne

Il s'agit de l'une des innovations introduites sur les avions de ligne à partir de la fin des années 80. Ce système a pour but de prévenir les services d'entretien d'une compagnie aérienne (Une compagnie aérienne est une entreprise de transport aérien qui transporte des passagers ou du fret. Les compagnies aériennes louent ou achètent leur avions pour offrir leurs services et peuvent former des...) d'équipements à remplacer. Ainsi renseignés, les services de maintenance peuvent préparer les opérations de remplacement des équipements signalés avant même l'arrivée de l'avion.

Ce système comprend des équipements d'analyse des différents composants de l'avion permettant leur suivi. Dans les années entre 1995 et 2001, la plupart des avions de ligne des grandes compagnies se voient équipées du système ACARS et en particulier de son système de transmission qui peut passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.), entre autres, par le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) SATCOM. Les messages électroniques communiqués sont codés sur 32 bits.

Tubes de Pitot pour la mesure de vitesse

Les tubes de Pitot pour la mesure de la vitesse sont des équipements des plus communs. En réalité, il s'agit d'une invention du physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien dérive du grec,...) français Henry Pitot qui date de... 1732 ! Évidemment, il n'était pas question à l'époque d'évaluer la vitesse d'un aéronef (Un aéronef est un moyen de transport capable d'évoluer au sein de l'atmosphère terrestre. On distingue deux catégories d'aéronefs : l'aérostat et...) ! Henry Pitot proposa cette invention afin de "mesurer la vitesse des eaux courantes et le sillage des vaisseaux". Le principe de l'instrument repose sur un tube orienté dans la direction opposée au flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans les domaines...) du fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides, qui sont des fluides peu...) (ou dans la même direction que l'engin dont on veut connaître la vitesse) et de mesurer la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) qui s'emmagasine à l'intérieur.

Sur les avions, le principe reste le même. Cependant, les contraintes sont très fortes, surtout lorsque l'appareil évolue aux environs de 10 000 m d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique...). La température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de...) est alors extrêmement basse, même si l'humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance (linge, pain, produit chimique, etc.).) est généralement très faible dans ce milieu, du givre (Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau surfondue (= en surfusion) sur une surface lorsque la température est sous le point de...) peut malgré tout se former à l'entrée ou à l'intérieur du tube de Pitot. Cela fausse bien évidemment les informations transmises au pilote et aux équipements informatiques et électroniques de l'appareil.

Les tubes de Pitot des A330 ont attiré plus particulièrement l'attention. Il faut dire que plusieurs incidents, qui n'ont heureusement pas entraîné d'issue mortelle, ont eu pour origine un problème avec les tubes de Pitot des Airbus A330/A340. Un premier incident est survenu en 1994, depuis, Airbus portait une attention constante sur cet équipement en envoyant régulièrement des informations aux compagnies exploitantes. Plus récemment, de nouveaux incidents sont intervenus en 2008 sur des A330 de Air Caraïbes (Air Caraïbes (code IATA : TX code OACI : FWI : indicatif radio : French West) est une compagnie aérienne régulière française...). Airbus avait alors recommandé aux compagnies le remplacement de cet équipement sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de la flotte. Au moment du crash du vol AF 447, Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les...) France avait déjà planifié un programme de remplacement.

Si le BEA a établi que les tubes de Pitot du vol AF447 ont effectivement rencontré des problèmes, la perte de l'information de vitesse ne peut à elle seule expliquer le crash. Il est pour le moment impossible pour les enquêteurs de savoir quel impact réel a eu la défaillance de ces équipements sur le vol AF447.

Les lois de l'informatique à bord des Airbus

Les avions Airbus sont programmés selon plusieurs lois qui régissent les commandes de vol. En cas de problème sur certains équipements, les lois de pilotage sont débrayées pour laisser plus de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) manuel à l'équipage. Lors de la catastrophe de l'A330 du vol AF447, les commandes ont basculé sur l'une de ces lois "Alternate". Voici les différentes lois de pilotage des Airbus:

Loi Normale:

Il s'agit du programme activé par défaut, l'avion encadre alors les ordres donnés par l'équipage et corrige automatiquement les mouvements impromptus que les conditions de vol peuvent entraîner sur l'appareil. Il n'est pas non plus possible de mettre l'appareil dans des positions jugées dangereuses afin de rendre impossible tout décrochage. Les ordinateurs de bord se servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) des informations envoyées par les différents capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique,...) afin d'effectuer leurs calculs.

Loi Alternative 1 (Alternate Law 1):

Dans ce mode, l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...) compense les éventuelles violences de mouvements sur le Joystick, mais il n'y a plus de réel contrôle de l'ordinateur sur l'enveloppe de vol. Il n'est pas non plus possible d'utiliser le pilote automatique (Un pilote automatique (souvent abrégé PA) est un système permettant de maintenir un véhicule sur une trajectoire et avec une vitesse préétablies.). La loi alternate 1 peut être automatiquement déclenchée en cas de panne de certains éléments comme par exemple une panne de gouverne (Une gouverne est une surface mobile agissant dans l'air ou dans l'eau servant à piloter un mobile selon un de ses trois axes :).

Loi Alternative 2 (Alternate Law 2):

Ce mode est aussi appelé loi directe pour une raison simple: les commandes agissent alors directement sur les gouvernes de l'avion sans le moindre contrôle ni compensation. Les premiers vols d'un nouvel avion Airbus se fait selon cette loi. Cette loi est automatiquement activée en cas de panne grave ou de débranchement de certains équipements comme les ADIRU (calculateurs de positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et attractive au sein d’un marché et dans l’esprit des...), il a le rôle d'une oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre. Le mot peut référer au...) interne)

Poursuite des recherches

Les recherches se poursuivent dans l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de 106 000 000 km² en fait le deuxième par la taille derrière l'océan Pacifique. Il s'est formé...). D'importants moyens de recherches restent mobilisés sur place. Les écoutes acoustiques du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont...) des boîtes noires continueront au moins jusqu'au 10 juillet, date à partir de laquelle les batteries alimentant les émetteurs seront complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) épuisées. Cependant, d'autres moyens de recherches seront alors mis en ouvre pour récupérer les pièces restantes et éventuellement les boîtes noires. Ces dernières n'ont effectivement pas besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les...) d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) pour conserver leurs données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.).
Page générée en 0.430 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique