[News] Mars500 : un français et un allemand dans l’équipage

Conquête spatiale et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Mars500 : un français et un allemand dans l’équipage

Message par Michel » 01/03/2009 - 0:00:43

L’ESA a annoncé les noms des membres européens de l’équipage titulaire, ainsi que de leurs doublures, pour la première phase de 105 jours de l’étude Mars500. A partir du 31 mars 2009, deux Européens se joindront à quatre Russes pour une simulation de mission vers Mars.


Image
Les deux européens (à droite) ont rejoint trois de leurs homologues russes
pour un stage d’entrainement à proximité de la Cité des Etoiles à Moscou


A l’issue d’une sélection qui a débuté avec quelques 5 600 candidatures, les quatre Européens sélectionnés ont commencé leur entrainement pour la mission martienne simulée. Parmi ces quatre candidats sélectionnés, l’ESA a désormais choisi les deux qui rejoindront l’équipage titulaire, et les deux qui leur serviront de doublure, prêts à remplacer un membre titulaire jusqu’au dernier moment si nécessaire.

Les Européens membres de l’équipage titulaire sont le pilote de ligne français Cyrille Fournier et l’ingénieur mécanicien Oliver Knickel de l’armée allemande. Les français Cédric Mabilotte et Arc’hanmael Gaillard, ont été désignés équipage de réserve.

Dans le cadre d’un projet mené en coopération par la Direction des Vols Habités de l’ESA et l’Institut Russe pour les Problèmes Biomédicaux (IBMP), Cyrille Fournier et Oliver Knickel se joindront aux quatre membres sélectionnés pour la partie russe de l’équipage pour un séjour dans un complexe d’isolement spécialement créé à Moscou.

Tout au long de cette période d’isolation de 105 jours, l’équipage de six hommes va faire l’expérience de toutes les phases d’une mission vers Mars, du voyage vers la planète, à l’atterrissage à sa surface et au retour vers la Terre.

L’équipage n’aura pas de contact personnel avec l’extérieur, à l’exception d’une liaison audio avec une simulation de centre de contrôle ainsi que la famille et les amis. Un délai de 20 minutes sera introduit dans les communications avec le centre de contrôle pour simuler les conditions d’une mission interplanétaire et l’équipage consommera la même nourriture que les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale.


Image
Vue sur le complexe d’isolement


Ce premier séjour dans le complexe d’isolement prépare la phase principale de l’étude Mars500, qui doit débuter plus tard dans l’année. Celle-ci verra un autre équipage de six personnes enfermé dans cette simulation de vaisseau pour une expérience d’isolement de 520 jours correspondant à la durée réelle d’un vol aller-retour vers Mars.

L’objectif de l’étude Mars500 est de recueillir des données ainsi que de développer une connaissance et une expérience sur ces isolements de longue durée afin d’aider à la préparation d’une mission réelle vers Mars, le jour où celle-ci sera décidée. Les participants seront les sujets de recherches scientifiques pour évaluer les effets que l’isolement peut avoir sur divers aspects psychologiques et physiologiques, comme le stress, la régulation hormonale et le système immunitaire, la qualité du sommeil, l’humeur et l’efficacité des compléments diététiques.

Source: ESA
Illustrations: ESA - S. Corvaja

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 387
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Message par JNem19 » 01/03/2009 - 9:53:01

Une expérience à valeur très relative car très différente de l'expérience
que vivront ceux et celles qui feront le vrai voyage.
Les premiers sont en sécurité et peuvent mettre un terme à l'expérience
en cas de problème médical grave, les autres seront en danger permanent
et sans assistance (on ne peut faire demi-tour à mi-chemin ou rentrer
prématurément).
Les 1er sont en pesanteur terrestre permanente, les autres en micro-gravité
(2x6 mois) et un long séjour en pesanteur 1/3.
Les premiers savent que c'est "pour de faux" et sont dans un environnement
pauvre ou il y a peu de choses à explorer et découvrir, les autres ont une
planète à explorer et un environnement extrêmement riche autour d'eux.
Les premiers resteront des inconnus et les autres deviendront illustres.
Quelques légers détails en somme.
Que ne font-ils cette démo en antarctique, avec des sorties épisodiques
pour trouver quelques météorites et se frotter à un environnement aussi
dangereux que Mars.
Zubrin l'a dit ailleurs : il faut un équipage au caractère trempé, capable
de supporter les multiples contraintes d'un vol martien et de risquer leur vie
pour (essentiellement) la science et la gloire.
Christophe Colomb n'a pas sélectionné son équipage qui devait découvrir
l'amérique en faisant des simulations en chambres closes...

A quoi ont servis les vols longues durées en orbite ?

dis-tu-sais?
Messages : 23
Inscription : 15/01/2009 - 13:25:57

Message par dis-tu-sais? » 01/03/2009 - 16:10:43

Bien vu Jnem19 et je me posais la question, mais peut-être savez-vous ?

Quelle est la quantité d'eau à transporter pour un tel voyage et quelle est la quantité d'oxygène à transporter également pour six personnes svp ?

en faisant un rapide calcul je me dis qu'en prenant simplement 3 litres d'eau par jour par astronaute pour la toilette et la boisson(en sachant que ça peut-être recycler mais je ne sais pas combien de fois).

Cela ferais donc 3*6= 18

fois 520 jours

18*520= 9360 litres.

9 tonnes trois c'est beaucoup non ? (mais mes calculs sont faux car je ne sais pas combien d'eau consomme un astronaute dans l'espace..)

Et pour l'oxygène ?

C'est de l'oxygène liquide j'imagine ?


Suivant ce site : http://djihess.blogspot.com/2007/06/et- ... xygne.html

L'être humain consomme 260 kg d'oxygène en 365 jours

pour 520 jour ça ferait 370 kg par personne

370*6=2200 kg


ah ouais ça doit être jouable, même si mes calculs ne prennet pas en compte la consommation exacte suivant tous les paramètres d'un voyage spatial et qu'on double toutes ces quantités, ça reste encoure jouable au niveau du poids à transporter non ?


reste à savoir quelle énergie va devoir maintenir l'oxygène liquide à bonne température et l'eau et l'équipage et les machines pfff !


C'est passionnant !



Merci de me montrer où je me suis trompé (en gros partout mais si vous pouviez préciser svp !)

Merci !:

dis-tu-sais?
Messages : 23
Inscription : 15/01/2009 - 13:25:57

Message par dis-tu-sais? » 01/03/2009 - 16:27:33

suivant ce lien : http://esamultimedia.esa.int/docs/issed ... 305r1.html

c'est en moyenne 10 litres par jour, pas plus

60*520=31200

31 tonnes ! là ça craint quand même, ils vont nous envoyer des astronautes et on va les retrouver desséchés :(

Avatar de l’utilisateur
Melhzar
Messages : 9
Inscription : 01/03/2009 - 10:38:16
Localisation : 35°49'48"N 10°35'27"E

Message par Melhzar » 01/03/2009 - 16:42:33

Je suis tout à fait d'accord avec JNem19.
-Le gamin ne cherche pas à mesurer les distances.
-Quand on nage dedans, on ne sent pas les odeurs.
-Mes femmes ne se font pas du vieux, surtout pas.

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 387
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Message par JNem19 » 01/03/2009 - 18:36:59

@ Dis-tu-sais

Dans "The Case for Mars", robert zubrin donne ces indications de consommations quotidiennes (en kg) par personne par jour :
1/ Oxygène :1
2/ Nourriture déshydratée : 0,5
3/ Nourriture non-déshydratée : 1
4/ Eau de boisson : 4
5/ Eau de lavage : 26

Mais comme l'oxygène est recyclé à 80%, l'eau potable à 80% et l'eau de
lavage à 90%, cela donne beaucoup moins. Il faut compenser ce qui disparaît chaque jour par des stocks, ce qui donne (en kg/personne/jour) :

4,3 kg au total (Lui compte 200 jours de vol aller et autant de retour et 600 jours sur place).
Il suffit alors de multiplier ce chiffre (4,3 par le nombre de personnes/jour, soit si on compte 6 personnes pendant 520 jours environ
13,5 tonnes à emporter. Ceci dit la vraie durée du voyage martien est assez proche de 1000 jours en incluant le transit interplanétaire et donc on peut estimer la masse à embarquer à 27 tonnes (si on n'utilise pas les
ressources martiennes locales).

aureliencity
Messages : 260
Inscription : 06/04/2007 - 4:56:28

Message par aureliencity » 02/03/2009 - 7:10:32

Le but ici est surtout d'étudier les relations social, comportement entre individu, d'identifier les problémes qui pourrait apparaitre ( conflit entre personnes ) d'en trouvé la cause et éventuellement une solution

Tout le monde n'est pas fait pour vivre ensemble ^^ alors vivre ensemble pendant 1ans et demi... :fada: forcément que des conflits apparaitrons ! Il va donc falloir les prévenir et limiter les dégats ^^

Je pense que tout ce qui est consommation d'oxygéne, nourriture et eau est secondaire et que cette expérience perméttra juste de valider les calculs ou de les revoirs a la baisse ou a la hausse.

Avatar de l’utilisateur
$$$
Messages : 495
Inscription : 27/06/2008 - 9:23:01

Message par $$$ » 02/03/2009 - 10:55:18

La moindre information que peut apporter cette expérience sera bénéfique, même si les conditions sont loin d'être les mêmes que sur Mars.

Christophe Colomb n'a pas sélectionné son équipage qui devait découvrir
l'amérique en faisant des simulations en chambres closes...

Parce que l'équipage pouvait respirer au grand air.

dis-tu-sais?
Messages : 23
Inscription : 15/01/2009 - 13:25:57

Message par dis-tu-sais? » 02/03/2009 - 12:36:15

Merci Jnem19 :)

Je voulais te poser une question encore stp.

si quelqu'un meurt (une ou deux ou trois personnes)pendant le voyage, il y a t-il des places pour conserver les morts ?

Merci :)

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10118
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Message par cisou9 » 02/03/2009 - 19:02:53

Dans un sous marin on met le mort dans un tube lance torpilles et c'est parti; je pense que dans l'espace il faudra l'éjecter, impossible de le conserver. :(
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 387
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Message par JNem19 » 02/03/2009 - 20:27:40

Pour de très nombreuses raisons il est impensable de "trimbaler" un (ou des) cadavres dans un voyage interplanétaire. La seule exiguité du module de rentrée atmosphérique au retour et la rigidité cadavérique interdiraient d'y songer et s'y on ne ramène pas le corps sur Terre pourquoi soumettre le reste de l'équipage à cette cohabitation préoccupante... La réponse de cisou9 est correcte pour le transit interplanétaire. En cas de décès sur Mars le cadavre y aura une sépulture. A noter que ce sujet (comme celui du sexe pour un équipage mixte (probable) en cohabitation rapprochée durant 3 ans) est un quasi-tabou pour les agences spatiales.

dis-tu-sais?
Messages : 23
Inscription : 15/01/2009 - 13:25:57

Message par dis-tu-sais? » 02/03/2009 - 21:47:04

Ok, donc on en sait pas plus, snif :( (sas pour éjecter le corps par exemple...)

Enfin eux ils doivent savoir mais ils nous le cache où c'est quand même mentionné quelque part sur le net ? Personne n'a jamais su ?

Bah spagrave, merci quand même ;)

Répondre