[News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Conquête spatiale et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Publication
Messages : 2256
Inscription : 30/07/2004 - 18:18:42

[News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Publication » 17/02/2014 - 12:00:07

D’après le magazine The Verge, la NASA vient d’ouvrir les négociations avec quelques compagnies privées dans le but d’exploiter les ressources naturelles de la Lune. En fait, on peut y trouver des métaux rares et de l'Helium 3. Les entreprises privées pourront apporter leurs propositions ...
Vous devez être connecté sur le forum pour lire cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Victor
Messages : 17386
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Victor » 17/02/2014 - 14:40:26

Personnellement j'aurais pensé que la Lune, elle deviendrait comme le continent Antarctique
un espace international et préservé du commerce, des militaires et autres,
n'y a-t-il pas déjà eu des traités internationaux sur les territoires de la Lune ?
Puis pour l'Hélium3, il faudrait supposer qu'on maitrise la fusion, ce n'est pas encore fait
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

DenisB
Messages : 52
Inscription : 21/01/2009 - 17:42:48

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par DenisB » 17/02/2014 - 15:31:41

exploiter la lune et ramener des minéraux et des substances volatile sur terre pourrait avoir des conséquence néfaste sur terre. j’espère qu'ils sont conscient de sa, en ouvrant les portes aux compagnies priver ooof!

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 683
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par POB » 17/02/2014 - 16:20:42

Vu le coût gigantesque des transports entre la Lune et la Terre, et les tonnages ridicules qui pourraient être extraits en métaux rares, il est évident pour tout le monde que ce genre d'industrie n'a aucune chance de voir le jour.
Je propose un petit calcul :
Parmi les métaux les plus recherchés figure le Ruthénium (de la famille des métaux de transition).
La production mondiale s'élève à environ 12 tonnes par an ; c'est souvent un sous-produit de l'extraction des métaux précieux de la « mine du platine » : iridium, rhodium, platine et palladium.
Supposons donc qu'un véhicule spatial puisse en rapporter une tonne.
Rapportons ça au pris du voyage.
Ouaip, cela revient cher !
Mais pour produire une tonne de Ruthénium, à partir de son sulfure RuS2, il faudra extraire combien de tonnes de minerai ? Aux concentrations terrestres (et c'est sans doute à peu près kif kif pour les concentrations lunaires), cela fait des dizaines de milliers de tonnes de cailloux à extraire... et à traiter.
Bigre, il doit falloir de sacrées installations minières, des machines et des robots monstrement sophistiqués... qu'il aura évidemment fallu apporter sur place, mettre en oeuvre, régler etc...
Diantre, voilà qui pose des problèmes techniques assez ardus !
Mais au fait, comment saura-t-on où creuser ? L'exploration géologique profonde de la Lune reste à faire et là aussi il faudra y envoyer du matos et du monde... pour des coûts qui, eux, n'ont rien d'illusoire.

Les gens sérieux ont compris tout de suite : la NASA cherche des sous et cette idée d'exploiter la Lune n'a aucune chance de voir le jour. Mais les Américains ont réussi à vendre des terrains sur Mars à des gogos, alors pourquoi pas des concessions minières sur la Lune ? Que Mars ou la Lune ne leur appartiennent pas ne peut pas gêner des escrocs de ce calibre.
Plus l'arnaque est démente, mieux elle va passer.
:bieres: Salut et fraternité*
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10119
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par cisou9 » 17/02/2014 - 18:02:13

:_salut:
Victor a écrit :Puis pour l'Hélium3, il faudrait supposer qu'on maitrise la fusion, ce n'est pas encore fait

L'hélium 3 ou 4 ne sert pas pour la fusion, au contraire, c'est une cendre après la réaction du deutérium et du tritium.
Image
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

moniroje
Messages : 37
Inscription : 02/01/2007 - 11:43:27
Localisation : Massy
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par moniroje » 17/02/2014 - 18:15:44

Impossible aujourd'hui...
mais dans cent ans, ça passe assez vite, cent ans, pour les gouvernements et NASA et autres grosses sociétés...
Perso, j'ai toujours trouvé gâchis que la station orbitale; on aurait mieux fait d'être un peu plus ambitieux et de lancer une station lunaire... ça viendra...
La Lune, je la vois bien comme base de lancement de fusées pour notre exploration...
et je l'imagine bien comme une banlieue de la Terre; avec plein de HLM; pleins d'usines polluantes et infectes, au fils des siècles, devenir carrée tant on exploitera son sous-sol; de toute façon, elle s'éloigne...
et la Terre redeviendrait un paradis, avec des lions et des tigres et des boas; visitée en voyages de noces par des martiens et des Lunaires ou en touristes; avec des hôtels de luxe: et des belles villas de gens très riches.
De toute façon, faut pas se leurrer; la Terre est le berceau de l'Humanité disait un grand bonhomme; et on ne passe pas sa vie dans un berceau...
Nietzche:
Il m'est odieux de suivre autant que de guider.

Avatar de l’utilisateur
kaliscot
Messages : 227
Inscription : 23/05/2008 - 13:20:45

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par kaliscot » 17/02/2014 - 19:07:37

Les couts de production et de revient d'une telle aventure seront évidement très marginaux au tout début.
Mais en économie on a l'habitude de ce genre d'exploit.
C'est juste une question de temps et de moyens mis en œuvre avant que tout cela commence à être rentable.
Mais une fois que cette prospérité s’installera, je vous raconte pas les pépètes...
Il faut toujours qu'il y ai un premier. Après on se demandera comment on a pu vivre sans. C'est comme ça.
" Et vive le Rock 'n' Roll !!! "
Zefram Cochrane

Victor
Messages : 17386
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Victor » 17/02/2014 - 22:12:31

cisou9 a écrit ::_salut:
Victor a écrit :Puis pour l'Hélium3, il faudrait supposer qu'on maitrise la fusion, ce n'est pas encore fait
L'hélium 3 ou 4 ne sert pas pour la fusion, au contraire, c'est une cendre après la réaction du deutérium et du tritium.
Image


Ben non justement on veut utiliser He3 parce qu'il est instable, il est adsorbant de neutrons... Sous bombardement de neutrons il devient du Tritium radioactif +1 Proton... Du Tritium qui lui est la base de la fusion H/He... Je préfère que des gens sérieux comme bongo confirment
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

ignotus
Messages : 46
Inscription : 29/11/2009 - 19:57:46
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par ignotus » 18/02/2014 - 1:23:30

Bon(jourOUsoir) à Tou(te)s
Cette affaire de l'exploitation minière de la Lune (et de tous corps spatiaux tels les astéroïdes) appelle quelques réflexions.
1° Selon le Droit spatial qui a maintenant plus d'un demi-siècle, il est normalement impossible à une Nation (et encore moins à une Entreprise privée) de s'approprier tout bien dans l'Espace. Il y a quelques années, on a commencé à réfléchir à un problème similaire sur notre planète. Il ne s'agit pas de l'Antarctique qui lui est une réserve naturelle et scientifique intouchable, mais tout simplement des océans qui recouvrent les 2/3 de la surface du globe. Hors eaux territoriales des états côtiers, on se trouve en zone internationale où tout le monde pêche. C'est déjà un casse tête pour la gestion de la ressource halieutique,et c'est flagrant pour les espèces protégées (Pb des prélèvements "scientifiques" de baleines). Mais il y a encore plus complique : en certains endroits, au fond des océans, dorment des richesses colossales : les nodules polymétalliques. Et cela attise bien des convoitises. Une solution qui a été envisagée (mais je ne sais pas où on en est actuellement) était de créer une institution internationale, sous contrôle Onusien, et appelée je crois l'Entreprise (!)Voilà selon moi une piste à suivre pour l’exploitation minière spatiale.
Après l’aspect juridique, voyons l’aspect technologique.
2° La Lune n’est pas seulement un énorme réservoir d’Hélium 3 : il y a beaucoup d’autres choses. A propos de l’Hélium 3 j’ai lu précédemment dans ce post quelques erreurs. Tout d’abord l’Hélium 3 n’est pas radioactif, au contraire il est stable (l’auteur devait confondre avec le Tritium émetteur Béta de période moyenne). Ensuite parmi la demi douzaine d’équations de fusion intéressantes, un Hélium 3 figure bien en voie d’entrée avec un Deutérium et donne en voie de sortie 1 l’Hélium 4 (l’isotope le plus répandu ici bas) et 1 proton (très peu pénétrant et très vite stabilisé en H). C’est donc une réaction plus intéressante que la Deutérium-Tritium qui engendre des neutrons très énergétiques (17 MeV !) qui d’une part activent les parois, et d‘autre part contribuent au viellissement de celles-ci et des appareillages. Un des buts d’ITER sera justement d’étudier ces problèmes…
A présent voyons les aspects prospectifs et économiques.
3° Certes aujourd’hui une exploitation serait exhorbitante. Le coût du Kg en orbite basse est encore de l’ordre de 8000€., en décollant de la Terre. Notons déjà que pour décoller de la Lune il faudra 6 moins d ‘énergie. Rappelons aussi que l’énergie (solaire) est abondante sur notre satellite. Rappelons aussi qu’il y a très probablement…de l’eau. Il y a aussi sur la Lune des métaux comme l’aluminium en abondance.
De l’énergie, des matériaux, de l’eau : les robots s’en donneront à cœur joie pour édifier des usines et des systèmes de lancements électromagnétiques pour renvoyer vers nous des blocs de choses intéressantes. Des robots qui n’ont pas besoin de manger dormir et respirer (et qui ne font jamais grève !), voilà un premier peuplement fort intéressant pour nous préparer non pas des HLM crasseux, mais des hôtels de luxe, des villes sous globe où on adorera pratiquer le vol musculaire pour ne citer qu’un attrait touristique sans parler de l’énorme intérêt scientifique.
Surtout la Lune présente un énorme avantage : la proximité. Il faut moins de 3 jours avec une archaïque propulsion chimique pour s’y rendre. Sur la Lune on pourra édifier un fort rentable astroport vers Mars, toujours avec électrocatapulte.
Reste pour l’instant 2 points cruciaux à traiter :
1/ L ‘intérêt : pour le seul He3 par ex, il faut attendre d’en avoir besoin (selon mes calculs à partir d’environ 2050). Mais il se peut que d’autres pôles d’intérêt apparaissent (matériaux épuisés sur Terre par ex)
2/ Quitter la Terre pour moins cher : Seul un système Ascenseur Tsiolkovski-Clarke pourrait nous ramener à moins de 1000€ le Kg en Geostat. Et cet ascenseur passe par la maîtrise de la nano édification donc le nano assembleur à la Drexler vers lequel on progresse chaque jour .
Ouf !
Cordialement,
Ignotus

yarma22
Messages : 66
Inscription : 07/11/2007 - 13:02:07

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par yarma22 » 18/02/2014 - 8:05:38

ignotus a écrit :Cette affaire de l'exploitation minière de la Lune (et de tous corps spatiaux tels les astéroïdes) appelle quelques réflexions.

A vous lire on a hate d'y etre ! Si vous vous presentez au poste de president de l'Entreprise je voterai volontiers pour vous :clapclap:

Esperons que cette exploitation se fera sous l'egide d'une telle institution, car comme le soulignait POB, il est fort probable que certains escrocs tentent de s'en accaparer les benefices. :grilled:

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5091
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par buck » 18/02/2014 - 8:17:27

yarma22 a écrit :
ignotus a écrit :Cette affaire de l'exploitation minière de la Lune (et de tous corps spatiaux tels les astéroïdes) appelle quelques réflexions.

A vous lire on a hate d'y etre ! Si vous vous presentez au poste de president de l'Entreprise je voterai volontiers pour vous :clapclap:

Esperons que cette exploitation se fera sous l'egide d'une telle institution, car comme le soulignait POB, il est fort probable que certains escrocs tentent de s'en accaparer les benefices. :grilled:

Dans le passe les premiers escrocs etaient les gouvernements ... (espagnol, portugais, anglais neerlandais mais aussi japonais et chinois)
"Le soleil, avec toutes ces planetes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de murir une grappe de raisin, comme s'il n'y avait rien de plus important. " Galilee

yarma22
Messages : 66
Inscription : 07/11/2007 - 13:02:07

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par yarma22 » 18/02/2014 - 8:48:06

buck a écrit :Dans le passe les premiers escrocs etaient les gouvernements ... (espagnol, portugais, anglais neerlandais mais aussi japonais et chinois)

En effet. Et probablement pas que dans le passe... D'ou mon souhait d'une veritable institution, pour eviter de se faire escroquer (que ce soit par des gouvernements ou n'importe qui d'autre d'ailleurs...)

Avatar de l’utilisateur
QJ
Messages : 647
Inscription : 18/04/2007 - 9:47:23
Activité : Autre
Localisation : Belgique

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par QJ » 18/02/2014 - 10:30:46

D'après le site "The verge"... On a compris.

Ok les filles, arrêtez de rêver et retournez à vos chères études.

Mais comment comment peut-on tomber dans le panneau de l'effet d'annonce typiquement américain, sur un site sérieux comme TS ??

Mais vous ne connaissez donc pas leurs méthodes !? On lance des idées en l'air, on regarde le retour des gens qui observent, et seulement après, on fait les calculs ! C'est bien plus pratique de laisser travailler les autres, avant même de commencer ! :sol:

Mais que vous êtes naïf ! :cry:
L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé, on s'écrase. -Franck Vincent Zappa-

Victor
Messages : 17386
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Victor » 18/02/2014 - 12:45:25

ignotus a écrit :Bon(jourOUsoir) à Tou(te)sA propos de l’Hélium 3 j’ai lu précédemment dans ce post quelques erreurs. Tout d’abord l’Hélium 3 n’est pas radioactif, au contraire il est stable (l’auteur devait confondre avec le Tritium émetteur Béta de période moyenne). Ensuite parmi la demi douzaine d’équations de fusion intéressantes, un Hélium 3 figure bien en voie d’entrée avec un Deutérium et donne en voie de sortie 1 l’Hélium 4 (l’isotope le plus répandu ici bas) et 1 proton (très peu pénétrant et très vite stabilisé en H). C’est donc une réaction plus intéressante que la Deutérium-Tritium qui engendre des neutrons très énergétiques (17 MeV !) qui d’une part activent les parois, et d‘autre part contribuent au viellissement de celles-ci et des appareillages. Un des buts d’ITER sera justement d’étudier ces problèmes…
Ignotus


monsieur je n'ai rien prétendu sur la stabilité du noyaux d"'hélium 3 je dit que les neutron font une réaction sur l"hélium 3 qui est un milieu adsorbant de neutron... sinon le reste je ne suis pas concerné ce monde de fous qui a beaucoup de prétention dejà avec les bombe H on merdait grave alors en ce qui concerne ITER et autres babioles, je n'y crois pas trop et je n'attends rien de décisif pour l'utilisation de l'énergie de fusion avant tttrèèèsss longtemps
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 683
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par POB » 18/02/2014 - 15:00:22

Ouaip, c'est fou ce que les gens sont naïfs !
"On" leur envoie un ballon d'essai et ils jouent au foot avec, même quand on leur hurle que c'est du pipeau. Ils feraient de même si on leur donnait une grenade dégoupillée.
Les gens sont consternants de naïveté angélique autant que d'angélisme naïf, et réciproquement.
Plus on leur montre que c'est une arnaque, moins ils sont capables de le comprendre.
C'est sur cette épaisse bêtise aveugle et cet aveuglement stupide - et réciproquement - que surfent depuis toujours les systèmes totalitaires, les religions, les politiciens véreux, les escrocs, les sectes, les astrologues, et CELA MARCHE.
Dans son misérable et immonde opuscule, le jeune hitler écrivait : "si vous voulez avoir le soutien des masses, il faut leur dire les choses les plus crues et les plus stupides".
Je ne qualifierai pas d'humoriste le monstre le plus hideux du 20ème siècle, je ne mets d'ailleurs pas de majuscule à son nom honni, mais les bobards dont il est fait état dans l'article procèdent de la même démarche : plus c'est aberrant et impossible, mieux cela marchera.
A les lire, je ne suis pas loin de penser que nos contemporains croient encore aux miracles.
Quelle pitié !
:bieres: Salut et fraternité*
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Kyn
Messages : 20
Inscription : 23/05/2006 - 16:41:14

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Kyn » 18/02/2014 - 16:44:36

Sans rentrer dans le débat des ressources et de leur utilité, un point me choque: la Lune est le territoire exclusif de la NASA ?

Première nouvelle...

Isabelle
Messages : 13555
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Isabelle » 18/02/2014 - 23:20:14

En fait il n'est n'est pas dit que la lune est le territoire "exclusif" de la Nasa. Je pense que la lune est à considérer comme un territoire n'appartenant à personne et de ce fait pouvant être exploité par chacun à condition d'avoir la technologie pour y arriver bien sur.

Un peu comme les eaux internationales sur terre. Au delà des zones sous juridiction (celles appartenant au pays qu'elles bordent), la mer et ses ressources n’appartiennent théoriquement à personne et sont librement exploitables. Il existe de multiples conventions comme pour la pêche de certaines espèces protégées... mais en principe elles sont librement exploitables.
Voir sur ce point "À qui appartient la mer ?" http://wwz.ifremer.fr/Decouvrir-les-oce ... ent-la-mer

Le cas de la lune est assez analogue. La Nasa ne compte pas conclure un contrat de concession d'exploitation car le terrain lunaire ne lui appartient pas mais ce serait plutôt apporter au privé une aide technologique et en retour continuer les études scientifiques ayant trait à la lune... Du moins c'est ainsi que je le comprends...

ignotus
Messages : 46
Inscription : 29/11/2009 - 19:57:46
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par ignotus » 19/02/2014 - 1:52:00

Bon(jourOUsoir) à Tou(te)s

Tout d'abord merci à l'internaute qui me verrait bien Président de l'Entreprise ! Mais heu...disons que vu mon âge -que je tairai par coquèterie (il y a bien bien longtemps que je suis retraité !)- et même avec de fulgurantes avancées dans la lutte contre le viellissement, il y a vraiment très très peu de chances que je puisse entrevoir le début du commencement de l'exploitation lunaire!

Il y a un point qui mérite quand même d'être précisé : la crédibilité d'une future exploitation. Et là il faut bien dire que certains ont du mal à "avaler" ce qu'ils estiment une arnaque. C'en serait une si on leur promettait la Lune pour demain matin, mais en fait ici on est en pleine prospective, et on table sur des développements possibles autour de 2050. Et en 40 ans il peut en arriver des choses.

Pour preuves, un petit exercice de mémoire. Mon père est né dans un monde qui commençait à bouger par cette rupture civilisationnelle que fut le train. Et il vit naitre et l'auto puis l'avion. Avion qui fut d'abord et surtout militaire. 40 ans plus tard on lançait le prelmier satellite artificiel, et les jets de transport de masse faisaient leur apparition.Moins de 25 ans après la révolution numérique commençait, démultipliant nos moyens de calculs, donc de prévisions et d'anticipation, mais aussi de conception et de communication. L'année de mon départ en retraite, pour m'amuser, je décrochais un 3° cycle consacré à... la Prospective ! Lorsque je relis ma thèse aujourd'hui, je constate avec un sourire combien j'étais ... timide! Car c'est un fait : contrairement à la Science-Fiction, en Prospective on pêche toujours par excès de prudence. Alors quand je dis 2050, l'Histoire montrera très probablement que c'était une limite max...

Autre exemple de bouleversement en gestation : la fusion thermonucléaire. Là encore, comme pour l'avion, comme pour la fission nucléaire, l'enfance fut militaire. Dès les premières bombe A, la "pile atomique" apparut (le nom de pile venait justement de l'empilement de briques de graphite et de barreaux d'U238 fortement enrichi en 235). Les premiers réacteurs furent d'ailleurs à visée militaire : les sous-marins. C'est à cause de celà que la filière Uranium fut suivie. (Perso j'aurai préféré le Thorium qui avait 2 avantages : la difficulté d'en faire des bombes-donc anti prolifération- et surtout l'abondance car la Terre est une boule de Thorium !) MAis si faire exploser au ralentit une bombe A s'avéra facile (les réacteurs le prouvent), faire exploser au ralenti une bombe H est autrement plus compliqué : voilà pourquoi il faudra bien compter 1 siècle de R&D. Mais on avance : le critère de Lawson n'est plus très loin, antant par confinement magnétique qu'inertiel. Disposer de la fusion nous otera bien des soucis : énergie abondante et totalement non polluante (pas de déchets radio actifs saufs des produits d'activation, donc à courte période, et encore ce ne sera produit que tant qu'on utilisera la fusion D-T.) Avec la fusion D-He3, il n'y aura même plus ce petit inconvénient passager.

J'entends bien les cris d'effroi au simple nom de nucléaire, alors il serait bon de rappeler 1 ou 2 chiffres (j'adore les chiffres : ils sont Bretons donc têtus !). Tous les phénomènes physico chimiques tels la combustion ou l'effet photoélectrique mettent en jeu les électrons périphériques de l'atome, soit des énergies de l'ordre de 30 eV (1 electron Volt est l'énergie acquise par un électron accéléré par une tension de 1 Volt soit 1,6 10EXP-19 Joules) Les phénomènes concernant le noyau (fission ou fusion) mettent en jeu des énergies de l'ordre de PLUSIEURS DIZAINES de MILLIONS d'eV ! Faut quand même être très très riche pour cracher sur une pareille mane...surtout qu'on ne voit pas quelle source d'énergie peut utiliser par ex une sonde au delà de Mars. Au fait, les générateurs isotopiques (rien à voir avec un réacteur nucléaire car pas de bombardementneutronique) des sondes Voyagers leur permettent encore aujourd'hui de nous renseigner sur l'espace extra héliosphérique, c'est quand même sympa non ?
Cordialemnt,
Ignotus

moniroje
Messages : 37
Inscription : 02/01/2007 - 11:43:27
Localisation : Massy
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par moniroje » 19/02/2014 - 11:26:16

Longue vie à ignotus
qui se dit vieux, possible tant il est passionnant de savoir et à lire
mais qui a l'optimisme d'un gosse de quinze ans.
Nietzche:
Il m'est odieux de suivre autant que de guider.

Victor
Messages : 17386
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par Victor » 19/02/2014 - 12:48:51

Bien sûr Yaka mais ifo trouver une méthode sûre pour la fusion,
ce n'est pas encore fait et de très loin
Alors mettons résultats fonctionnels pour dans 100 ans
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5091
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par buck » 19/02/2014 - 13:23:04

C'est clair qu'avec les pessimistes de rigueur, les critiqueurs du fond de leur chaise, qui ne savent rien mais ont un avis sur tout, les recherches avancent ...
Heureusement qu'il y en a qui se bougent le cul pour avancer ...
"Le soleil, avec toutes ces planetes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de murir une grappe de raisin, comme s'il n'y avait rien de plus important. " Galilee

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4075
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par bongo1981 » 19/02/2014 - 13:36:36

Effectivement, je confirme bien que l'hélium 3 est stable tout comme l'hélium 4.
Il y a pratiquement que de l'hélium 4 dans la nature, mais il y a une toute petite proportion d'hélium 3 : 0.000137% issue de la nucléosynthèse primordiale. D'ailleurs le ratio d'He3/He4 est un des piliers de la théorie du Big Bang, taux incompréhensible sans le Big Bang.
L'hélium 3 est bien produit dans les étoiles, mais c'est un produit intermédiaire qui est consommé assez rapidement pour produire de l'hélium 4.

En effet dans les étoiles, l'hélium 3 est synthétisé par la fusion d'un deutérium et d'un proton (le deutérium provenant de la fusion de deux protons, réaction plutôt rare, parce que régie par l'interaction faible).

La fusion deutérium hélium3 requiert une énergie d'activation plus importante que le deutérium tritium (on a 1 charge positive qui doit se rapprocher d'une charge doublement positive d'un côté, alors que l'on a 1 charge positive qui doit se rapprocher d'une charge positive dans l'autre).
Il est clair que D+T ne fournira probablement pas une pérennité à la production d'énergie, à moins de résoudre le problème de la production du tritium (qui n'est pas naturel, puisque sa période de demi-vie est très brève).

La production d'hélium4 est intéressante étant donné que c'est un noyau magique, comme les gaz rares, qui sont particulièrement stable parce qu'ils ont leurs couches électroniques complètes, l'hélium a également des couches dans le noyau occupé par des nucléons et le noyau de l'hélium est particulièrement stable).

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 683
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par POB » 19/02/2014 - 16:27:02

Merci Bongo pour ces précisions.
Moi aussi je suis à la retraite mais pas encore d'âge canonique, et question naïveté je ne suis pas spécialement angélique.
Il y a des gens qui imaginent que dans 50 ou 100 ans on ira passer des vacances sur Mars, ou sur Ganymède. Qu'ils imaginent, la littérature de gare est faite pour eux.
D'autres imaginent qu'on pourra aller se balader du côté de Proxima, ou de Vega, ou d'Andromède, ou ailleurs, les naïfs sont toujours destinés à devenir des gogos.
Certains ignorent tout des questions de physique et imaginent que la technologie permettra de s'en affranchir, l'inculture produit aussi des naïfs, qui évolueront en gogos.
Je me demande s'ils croient aussi à la pierre philosophale, à la transmutation du plomb en or ou aux contes de fées.
Beati pauperes spiritu.
La Lune ce n'est pas loin dans l'absolu et y aller est possible.
Y aller nécessite d'en revenir, c'est également possible et on sait le faire.
On est techniquement capable d'aller poser des sondes sur Mars mais on n'a jamais tenté de les ramener, on le fera un jour mais cela n'a rien de simple et cela prendra du temps, mais si l'intérêt est limité les coûts, eux, ne le sont pas.

Exploiter la Lune se fera peut-être dans un futur lointain, quand il aura été possible d'y installer des bases de vie pérennes, ce qui demandera des investissements gigantesques pour les construire, en assurer la maintenance et les ravitailler. Il est très douteux que les minéraux qu'on pourrait éventuellement extraire du sous-sol - ce qui demanderait aussi des investissements gigantesques - puissent s'avérer rentables au prix de revient de l'extraction des minerais, de leur traitement, de l'affinage et du transport.
Pour ce qui est des sources d'énergie, il n'est pas raisonnable de chercher du pétrole ou du gaz sur la Lune, mais je ne doute pas que des petits malins trouveront en Amérique des actionnaires assez couillons pour financer une société qui dira aller prospecter. :D

Soyez sérieux et regardez les choses en face ! Les progrès techniques qui ont été réalisés sur Terre depuis un siècle ne sont pas transposables à l'Espace, les contraintes sont d'une autre dimension.
:bieres: Salut et fraternité*
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

ignotus
Messages : 46
Inscription : 29/11/2009 - 19:57:46
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par ignotus » 19/02/2014 - 18:28:52

Bon(soirOUjour) à Tou(te)s
Philosophie, rêves, douces croyances, angélisme, etc etc on peut toujours arriver par dire que tout est dans tout et réciproquement.
Alors on va essayer à la fois de faire preuve d’ouverture d’esprit tout en gardant les pieds sur Terre… expression curieuse quand on parle de conquête spatiale !
Mais avant une toute petite remarque : si nous trouvons un attrait à l’existence c’est peut-être parce que l’on sent confusément la nécessité (et un certain plaisir) à polir notre pierre…philosophale. Derrière le (pur) symbolisme de l’Alchimie se cachait une réalité grandiose : la soit-disante transmutation de Plomb en Or signifiait en réalité la transformation de l’Alchimiste lui-même ! Et de fait, à mesure qu’un humain évolue (s’épanouit) sous les effets de l’Expérience et de la Culture, hé bé… il se transforme !
Quant au rêve, il me plait de penser que toute grande réalisation humaine a eu pour précurseur une forme de rêve. Comme la libido est le moteur de la sexualité, le rêve est le moteur de la créativité.
Et sans créativité, il n’y aurait pas de peintures rupestres, pas de Tahaj Mahal, pas de Cheops, pas de Cathédrales, pas d’Airbus et pas de cœur artificiel.
Je sais, il de fort bon ton dans les milieux bobo parisiens d’affecter une forme de mépris pour le progrès, c’est à dire au bas mot, pour la Technologie. La preuve : on veut à tout prix voir nos propres petits génies s’épanouir dans des Lycées sérieux où ils disserteront à perte de vue sur Kant et Heidegger pendant qu’une à une nos usines fermeront et que nos Agriculteurs un à un se suicideront. A quoi bon, à la fin, faire des Lycées Technologiques ? En tout cas, pas pour ma noble descendance, pour laquelle la Culture n’aura rien à voir avec l’édification d’une Ville, d’un barrage, d’une centrale ou d’un accélérateur de particules. (Ah le Japon, pays qui dépose en 1 semaine autant de Brevets que nous en 1 an…)
Dans ma jeunesse que n’ais-je entendu sur la Conquête de l’Espace, cette grosse dépense inutile… Je me souviens qu’un mois avant le débarquement lunaire je fut ridiculisé par une assemblée de bien pensants pour qui je devais abuser de substances illicites pour croire qu’on irait un jour là-haut. Je pensais alors ce jour là à Simon Newcomb, grand mathématicien qui au début du XXeme démontra que JAMAIS le plus lourd que l’air ne volerait… une semaine après, 2 réparateurs en bicyclette, les frères Wright, lui donnaient tort en faisant décoller le premier avion.
Au fait, les dépenses raillées comme « inutiles » dans les années soixante signifient pour nous aujourd’hui : les poêles qui n’attachent pas, les vêtements ignifuges, la récupération de l’eau atmosphérique dans le désert, les piles à combustibles (1° voiture commercialisée cette année 2014) les panneaux solaires 10 fois plus performants que leurs ancêtres, la surveillance météo et océano, le GPS, la téléphonie mobile, etc etc)
Voyez-vous, ce que j’ai appris de ma vie d’ouvrier, puis d’Ingénieur autodidacte, c’est qu’il ne faut JAMAIS dire « jamais » !
Suite au prochain N°
Cordialement,
Ignotus

ignotus
Messages : 46
Inscription : 29/11/2009 - 19:57:46
Activité : Retraité

Re: [News] NASA: l'exploitation de la lune par des entreprises privées

Message par ignotus » 19/02/2014 - 18:32:01

Bon(soirOUjour) à Tou(te)s
Suite et fin (provisoire j'espère !)Parlons de la Lune et des Astéroides (et des « petites planètes » : pour ces derniers, il s’agit d’un immense espoir, un eldorado. Par ex sur Ganymède il y a plus d’eau que sur toute notre Planète ! Parlons de Mars : bien sûr qu’on ira y vivre. Pourquoi ? La même réponse que pour l’Amérique : nous y sommes allés parce qu’elle était là. Avec l’avantage moral supplémentaire qu’il n’y a pas de Martiens pour subir ce que nous avons infligé aux Civilisations Amérindiennes. Une précision : Mars ne sera pas la panacée du problème de surpopulation. C’est une petite planète dont la moitié nord sera recouverte d’un océan lorsqu’elle sera Terraformée (probablement en moins de 500 ans si on cumul chauffage du permafrost, bactério et nanotransformation). Mais même en commençant avec des villes sous globes, vu le temps et les capacités de transport, même en imaginant entre 1000 et 10000 installation d’humains par an, ce n’est pas Mars qui résoudra le surpeuplement de la Terre.
Et encore moins la Lune qui sera, répétons le, une réserve minière et un lieu avant tout scientifique avec une rentabilisation économique par le tourisme. Et aussi un astroport vers Mars et les astéroïdes.
Au fait sur la Lune pas de gaz ni de pétrole ? on s’en doutait géologiquement… Mais on s’en fout : l’énergie solaire y est abondante ! Les robots auront donc de quoi manger.
Et ces gentils robots, dont la technologie est déjà à notre portée sauront consciencieusement creuser, trier, centrifuger, extraire, chauffer, ioniser et propulser vers nous ce qui nous intéressera.
Quand ? Les Astrologues et autres tourneurs de tables mabouls (ou surtout escrocs) peuvent sortir des dates aussi farfelues que les élucubrations de Mme IRMA sait tout voit tout !
Pour dire QUAND, un prospectiviste se contentera d’avancer de prudents créneaux assortis de conditions.
Par exemple : pour y aller à bas prix, il faut un ascenseur spatial. Pour cela il faut maîtriser la nanotechnologie au sens large. Grosso modo, avoir des nanoédificateurs capables de tresser un cable à base de nanotube de carbone. Les nano édificateurs existent depuis presque 3 milliards d’années mais nous ne savons pas encore très bien les synthétiser pour les besoins qui sont les nôtres. Mais ça viendra, et plus vite parfois qu’on peut s’y attendre.
Alors pour répondre, en jouant les prophètes à barbe blanche je dirais : « dis moi quelle est ta nano progression et je te dirais quand tu feras du vol musculaire sur la Lune ! »
Cordialement,
Ignotus

Répondre