[News] L'album In Rainbows de Radiohead en libre téléchargement: le bilan

Informatique et nouvelles technologies...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 23676
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

[News] L'album In Rainbows de Radiohead en libre téléchargement: le bilan

Message par Adrien » 25/10/2007 - 7:45:02

Le 10 octobre, le groupe Radiohead a mis en vente sur son site internet son dernier album, In Rainbows, sans qu’il soit produit ou vendu par une maison de disques. Par le biais de ce procédé, les acheteurs avaient la liberté de fixer eux-mêmes le prix auquel ils souhaitaient télécharger cet album. En trois jours, Radiohead avait vendu 1,3 millions d’albums. Le prix moyen aurait été de 6 euros - un chiffre qui semble être tombé à 4 euros après que les premiers fans aient passé commande. Avec l’élargissement de l’audience a un plus grand public, la moyenne du prix d’achat s’est tassé : on estime entre 1/4 et 1/3 le nombre d’internautes qui auraient choisi d...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte
Dernière modification par Adrien le 25/10/2007 - 18:16:50, modifié 1 fois.

sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 25/10/2007 - 8:14:44

dans le fond, peut-être que le téléchargement va "tuer" les gros artistes (j'espère surtout "mes" faux artistes) et faire émerger de nouveaux talents, car il en existe beaucoup, toujours tapis dans l'ombre car moins rentables.
on va assister à un lissage, tous seront logés à la même enseigne.

je défends la musique et je suis contre le téléchargement, mais maintenant, avec ce genre de procédé, radiohead est peut-être en passe de transformer l'industrie du disque. à suivre...

reste que la scène risque d'en pâtir aussi. sans argent, les maisons de disques n'investiront plus dans des tournées pour certains groupes, et j'imagine mal les "petits" s'endetter pour faire 10 concerts en france...

sebseb01
Messages : 10
Inscription : 25/10/2007 - 9:57:44

Message par sebseb01 » 25/10/2007 - 10:45:42

En même temp les groupes gagne plus d'argent (voir l'article), il pourront plus facilement s'offrire une tournée eux même !

L'économie bouge, enfin ! \o/

Avatar de l’utilisateur
lincruste
Messages : 402
Inscription : 29/11/2005 - 0:28:05
Localisation : 92

Message par lincruste » 25/10/2007 - 16:16:48

Attention quand même: Radiohead dispose d'une "base" de fans déjà bien établie par le circuit des majors, peut-être plus encline à encourager cette initiative et à débourser une telle somme pour eux que pour un autre groupe moins notoire.

Il serait intéressant de comparer ces résultats avec ceux d'autres artistes.

Par contre, même si c'est un peu méchant, ce grand coup de pied dans la gueule des majors du disque me fait un bien fou.
J'aimerais bien voir la sale tête de Pascal Nègre à la lecture de ce rapport.

@sonic
Très bonne remarque concernant les tournées, mais ce problème existe depuis toujours. Actuellement quand tu es un groupe autoproduit, jouer dans une grande salle à Paris est une sacrée prise de risque financière (les artistes louent la salle très cher et se remboursent sur les entrées).
Que les groupes puissent être rémunérés directement sur les disques ET sur les tournées par le biais d'Internet me semble même dans ce cas un grand progrès.

Avatar de l’utilisateur
melo
Messages : 223
Inscription : 02/10/2007 - 17:23:01

Message par melo » 26/10/2007 - 10:00:51

oui enfin dans les 2 cas il me semble qu'ils prennent pas plus de risque que quelqu'un qui ouvre une boutique, un commerce ou une entreprise, tout le monde prend des risques mais quand eux (les artistes) en gagnent c'est quand même pas le même type de salaire qu'un gars qui a ouvert un commerce.

Je me demande combien d'entre eux se leverai tout les matins et faire 8 à 9 heures dans un travail qui t'attires pas toujours et pour un salaire franchement moindre, je n'ai pas encore rencontré d'artistes malheureux et
je ne connais pourtant pas de stars...

Avatar de l’utilisateur
lincruste
Messages : 402
Inscription : 29/11/2005 - 0:28:05
Localisation : 92

Message par lincruste » 31/10/2007 - 18:49:10

Sauf que lorsque je parle de risque financier pour une tournée, c'est là une démarche très éloignée de l'ouverture d'une épicerie.

Ne serait-ce que parce que le métier d'un musicien est de jouer de la musique, et pas de monter une entreprise.

Mais aussi parce que les lieux où se produisent les artistes ne comptent pas sur leur notoriété pour faire venir du public, mais bien sur les groupes eux-mêmes, qui doivent avec force marketing rameuter tous leurs fans ou amis pour venir payer une place, voter pour eux lors de tremplins, ou acheter un disque autoproduit (ça coûte TRÈS cher d'autoproduire et de diffuser un disque qui concurrence en qualité les galettes commerciales, surtout que plusieurs centaines d'exemplaires partent gratuitement pour la promotion).

C'est la seule alternative au circuits des majors, qui de toutes façons ne concerne qu'une poignée d'élus.
Internet facilite ce travail, c'est très bien comme ça.

Tu ne connais pas d'artiste malheureux? Tant mieux pour eux, non? Il y en a, par contre, garanti, mais ce n'est pas leur carrière qui les rend malheureux.
Et je ne sais pas quelle idée tu as du salaire d'un musicien, mais puisque tu ne parles pas des rares grosses stars, sache que les 8 à 9 heures par jour, c'est le rêve de tout musicien de studio! En général, c'est plutôt un remplacement par ci, un jingle de pub pour la lessive par là, etc...
Cela sans compter le travail de l'instrument, qui lui n'est pas rémunéré, et qui prend plusieurs heures par jour TOUS les jours.
Le faire sans passion, donc sans plaisir, est simplement IMPOSSIBLE. C'est le seul (énorme) avantage de cette profession.
Il n'y a pas que "les artistes-potes qui galèrent un peu mais profitent bien du RMI" et "Radiohead".
Il y a aussi l'écrasante majorité de musiciens qui cumulent deux à trois boulots ou galèrent pour trouver un logement avec un statut d'intermittent, jouent au black pendant 20 ans, se font carotter à la retraite, joue pour des clopinettes quand c'est déclaré, se font piquer leurs compos par un producteur malgré la SACEM (authentique), etc...

Répondre