[News] Un vaccin contre le VIH à double effet

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Adrien
Site Admin
Messages : 17171
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Un vaccin contre le VIH à double effet

Message par Adrien » 11/12/2007 - 0:00:26

Des chercheurs du Centre scientifique d'Etat de virologie et biotechnologies "Vektor" de Koltsovo, région de Novossibirsk, ont développé un vaccin anti-VIH (SIDA) innovant ayant un double effet humoral et immunitaire. Déjà testé sur des souris, le vaccin a montré des résultats satisfaisants.



Image
Coupe schématique du virus de l'immunodéficience humaine (VIH)


Depuis plus de vingt ans, les scientifiques du monde entier tentent d'élaborer un vaccin permettant d'arrêter l'épidémie du SIDA. La principale difficulté est liée au caractère changeant du virus d'immunodéficience humaine et à sa capacité à se "cacher" du système immunitaire, causant de nombreuses immunopathologies. Les chercheurs du centre sibérien "Vektor" ont réussi à mettre au point un vaccin ayant un effet de réaction humorale et un deuxième effet de réaction cellulaire immunitaire. Ceci se traduit par une formation d'anticorps par des cellules actives du système immunitaire et la destruction des cellules contaminées. Les particules du vaccin sont formées par une membrane à base d'une protéine TBI (cellules épitopes immunogène T et B) contenant une deuxième protéine de "polyglucin" ayant une composition très complexe. Plus de 80 fragments de protéines de VIH y sont contenus permettant d'activer le système immunitaire malgré les variations du virus d'immunodéficience.

D'après les expériences menées au centre de recherche de Koltsovo, les anticorps développés par le vaccin ont neutralisé le virus VIH chez les souris. Ces résultats donnent l'espoir de voir l'apparition d'un vaccin efficace pour l'être humain et des tests cliniques sont envisagés. De plus le vaccin ne présente pas de risques de maladies auto-immunes ou de réactions anaphylactiques.

Source: BE Russie numéro 14 (3/12/2007) - Ambassade de France en Russie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /52128.htm
Illustration: Wikipédia
Dernière modification par Adrien le 11/12/2007 - 0:46:46, modifié 1 fois.

aureliencity
Messages : 260
Inscription : 06/04/2007 - 4:56:28

Message par aureliencity » 11/12/2007 - 0:08:14

On y est presque on y est presque :)

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 11/12/2007 - 8:05:52

c'est quoi un effet humoral ? ça rend détestable une personne aimable ?

ApopiS
Messages : 21
Inscription : 26/06/2006 - 9:50:46

Message par ApopiS » 11/12/2007 - 11:51:50

C'est génial ! On avance, on touche au but !
J'ai une grande pensée pour tous ces chercheurs qui s'arrachent les cheveux afin de trouver un vaccin pour cette sale maladie qu'est le SIDA. Lorsqu'ils l'auront mis au point, je n'ose même pas imaginer le nombre incroyable de vaccination qu'il y aura dans le monde.
Et à ce moment, on pourra dire que c'est "un petit pas pour l'Homme, mais un grand pas pour l'Humanité."

J'ai récemment vu les statistiques d'évolution du SIDA, je ne sais plus sur quel site, dans le monde au fil des années, c'est affolant... Surtout en Afrique! C'est là qu'on se dit: Vivement que ce vaccin soit créé.

@Sonic: Un effet humoral:
Le système immunitaire humoral agit contre les bactéries et les virus dans les liquides du corps humain (tels que le sang - historiquement le sang et la lymphe étaient nommés les humeurs du corps).
Source: Wikipedia.
Alea jacta es.

Angeldust
Messages : 18
Inscription : 29/08/2007 - 18:36:10

Message par Angeldust » 11/12/2007 - 14:19:23

Seulement 80 fragments ?

J'y crois pas trop.

Le virus mute 1000 fois plus vite que la grippe, et les parties peu variantes (contre lesquelles dirigent le vaccin) sont très peu immunogènes.

Ce vaccin marchera un temps, et après il faudra le refabriquer comme celui de la grippe pour un coût exorbitant et peu d'effet long terme.

Je préfère me contenter de l'étude épidémiologique qui avait dit que si les Hommes avaient moins de 4 partenaires sexuels dans leur vie le Sida n'existerait pas.
Faut assumer ses conneries...

Maintenant si ça marche tant mieux, mais vu la complexité de ce virus, je suis plus que dubitatif.

J'attends de voir les testes en condition humaine et réelle...

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 11/12/2007 - 14:47:11

Angeldust a écrit :Je préfère me contenter de l'étude épidémiologique qui avait dit que si les Hommes avaient moins de 4 partenaires sexuels dans leur vie le Sida n'existerait pas.

bon ben déjà, c'est pas de ma faute hin ! :D :lol:
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
StarDreamer
Messages : 1165
Inscription : 07/03/2006 - 15:55:14
Contact :

Re: [News] Un vaccin contre le VIH à double effet

Message par StarDreamer » 11/12/2007 - 15:01:13

Adrien a écrit :De plus le vaccin ne présente pas de risques de maladies auto-immunes ou de réactions anaphylactiques.


Ca, c'est fort de café ! Je demande à voir !!
En effet, comment peut-on affirmer que ce vaccin, dont le but premier est de forcer les systèmes immunitaires à réagir à des stimulus, ne va pas poser de problème d'une quelconque suractivation (quel que soit le nom qu'on lui donne...) de notre système immunitaire ?
Il faut se rappeler que les dérivés d'aluminium qui sont présents dans les vaccins de tous les jours pour "activer un peu plus fort" la réaction immunitaire sont encore loin d'être disculpés quant à la possibilité de pouvoir déclencher des maladies auto-immunes ! Et ici, on a sûrement affaire à un chef d'oeuvre d'ingénieurie génétique, mille fois plus compliqué !!!

Attention, je ne critique pas ce vaccin, et j'espère de tout coeur qu'il marchera. Mais je ne souhaite pas que soient escamotés les dangers potentiels d'un "médicament", quel que soit le bénéfice thérapeutique attendu sur cette malade horrible.
Surtout si des campagnes systématiques de vaccinations sont envisagées, grâce au lobbyings, sur des personnes saines.... et qu'il pourrait s'avérer, 10 ou 20 ans plus tard, que les conséquences "collatérales" de la vaccination sont supérieures au risque épidémique de la maladie à soigner...
Bref, refaire le coup du BCG....

Avatar de l’utilisateur
Aldebaran
Messages : 1807
Inscription : 15/06/2007 - 10:13:11

Message par Aldebaran » 11/12/2007 - 16:19:40

Angeldust a écrit :Je préfère me contenter de l'étude épidémiologique qui avait dit que si les Hommes avaient moins de 4 partenaires sexuels dans leur vie le Sida n'existerait pas.
Faut assumer ses conneries...


:houla: Tu peux préciser stp ? J'ai du mal à voir le rapport... :heink:
«S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ?» P. Desproges

Isabelle
Messages : 11101
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

Message par Isabelle » 11/12/2007 - 16:27:39

Moi aussi, j'ai trouvé cette observation ........déplacée
Merci de l'ignorer et de revenir vers le sujet. (Message de la modération)

doudou_63
Messages : 1
Inscription : 12/12/2007 - 8:49:38

Message par doudou_63 » 12/12/2007 - 8:51:59

etonnement complexe ce virus !?

Angeldust
Messages : 18
Inscription : 29/08/2007 - 18:36:10

Message par Angeldust » 12/12/2007 - 11:42:54

Le visrus du sida permet de tranduire des protéines dans tous les sens et avec divers fragments.

Outre le fait qu'il mute 1000 fois plus vite que la grippe et que les seule parties peu variantes ne sont pas immunogènes, outre un effet viral direct,un effet superantigène, un effet mal connu de mutation des lymphocytes, divers effets sur les cytokines de recrutement, il a la capacité de cibler spécifiquement les LT4 mémoire, pivot central du système immunitaire.

Pour les virologues, le VIH est une merveille, un prodige d'ingéniosité. Je l'ai étudié en cours de médecine (immunologie) pendant 2 cours de 4heures, et je peux te dire qu'on a ararement vu un truc aussi comploexe.

C'est pour ça qu'il donne tant de fil à retordre, toutes nos techniques anti-virales sont inefficaces.

Je rejoindrai sinon les propos de notre confrère, un vaccin sans effets délétères, je demande à voir...

aureliencity
Messages : 260
Inscription : 06/04/2007 - 4:56:28

Message par aureliencity » 12/12/2007 - 17:30:18

ptét une attaque alien camouflé derriére un virus pour tous nous tuer avant qu'on détruit notre belle planéte...oula je m'égare ! lol
par contre ce qui serait intérréssant c'est de savoir où les premiers cas on était découvert, dans quel pays/région et sa vitesse d'expention initiale

Avatar de l’utilisateur
jyb
Messages : 4206
Inscription : 05/06/2004 - 12:01:50
Localisation : Ile de France

Message par jyb » 13/12/2007 - 1:11:09

aureliencity a écrit :par contre ce qui serait intérréssant c'est de savoir où les premiers cas on était découvert, dans quel pays/région et sa vitesse d'expention initiale


En fait, c'est assez dur à savoir. Celà tient du fonctionnement même du VIH, le virus responsable du SIDA.

Contrairement à la plupart des virus, le VIH ne s'attaque que indirectement à l'organisme en contaminant notamment les lymphocytes T CD4+, les macrophages, bref, des cellules chargées de protéger l'organisme. Lorsque la période d'incubation est arrivée à son terme, le VIH se multiplie en grand nombre et contamine de plus en plus de globules blancs. Dans cette phase, le nombre de lymphocytes T CD4+ et de macrophages baisse, le système immunitaire est alors attaqué, c'est le SIDA.

De fait, la baisse du nombre de certaines globules blancs n'entraine pas directement de maladie, les fonctions directement vitales du corps restent en état de fonctionnement. Par contre, si une bactérie ou un autre virus arrive, le système immunitaires étant plus faible, l'organisme n'arrive plus à se défendre.

En conclusion, une personne malade du SIDA ne meurt pas du SIDA, mais d'une autre maladie que le SIDA aura permis de se développer.

Du coup, le SIDA a très bien pu se propager sans que les gens s'aperçoivent de son existence, surtout dans des pays à l'infrastructure médicale pauvre. Si le premier malade du SIDA a été repéré en tant que tel à New York, il est plus que probable que la maladie ne vienne pas de cette ville.

petit lien wikipédia, à prendre avec quelques pincettes pour le cas où, mais qui semble intéressant.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Origine_du ... ce_humaine

Répondre