[News] Rétro 1927 : Le vrai rôle des engrais chimiques

Les sciences et techniques du passé...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Rétro 1927 : Le vrai rôle des engrais chimiques

Message par Michel » 27/07/2014 - 0:00:09

Ce que l'on savait sur les engrais en 1927 dans la news rétro de ce dimanche.

Avertissement: Cette news rétro retranscrit des connaissances scientifiques, techniques ou autres de 1927, et contient donc volontairement les arguments, incertitudes ou erreurs d'époque.

Suspects à ceux-ci, exaltés par ceux là, les modernes engrais ont un rôle indispensable mais seulement complémentaire et non exclusif du fumier.

Image
Cliquer pour agrandir
Les engrais chimiques sont des engrais complémentaires; ils ne peuvent agir que sur des terrains déjà chargés de fumier; celui-ci est l'engrais naturel, indispensable, d'où naîtra l'humus, mais insuffisant sans les engrais complémentaires.

La chaux n'est pas un engrais, mais un agent des transformation des engrais azotés et potassiques.

Pour l'emploi rationnel des engrais complémentaires, l'agriculteur doit connaître avant tout la composition de son sol et sa teneur en calcaire. Cette question résolue, il doit connaître aussi les exigences particulières à l'espèce des plantes cultivées: céréales également gourmandes d'azote, acide phosphorique et potasse; plantes à tubercules avides de potasse; légumineuses ne réclamant que potasse et acide phosphorique, etc.

La proportion des engrais est de règle absolue.

Source et Illustration: Almanach Hachette 1927

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 4802
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Re: [News] Rétro 1927 : Le vrai rôle des engrais chimiques

Message par macland » 27/07/2014 - 11:16:01

La lecture de la Nouvelle de Michel m'a amené à revoir la définition de l'assolement, métode de culture qui nous était enseignée dans les années cinquante à l'école primaire:
Déjà pendant l'antiquité,les pratiques d’assolement se faisaient de manières différentes selon les régions.
Le Nord de la France, pays de champs ouverts (openfield), pratiquait l’assolement triennal, à l’origine, surtout pour les contrées les plus au nord, de façon obligatoire. Le terroir des villages était découpés en trois soles, sur lesquels les agriculteurs tenanciers ne pouvaient cultiver que ce qui était prévu par la communauté villageoise. Les chefs de famille décidant des pratiques culturales entre eux. Sur la sole en jachère, c’est-à-dire sans culture, lesvillageois pouvaient pratiquer la vaine pâture. Les autres soles étaient : une sole de blé d'hiver, une sole de céréale de printemps (orge, avoine) ou de légumineuses.
Ce type d'assolement, avec l'augmentation de population, est entré dans un cercle vicieux. Toutes les terres étant cultivées, il était difficile d'augmenter la production alimentaire, sauf à rogner sur les prairies, et donc à diminuer le cheptel. Cette diminution des troupeaux entraîna une diminution de la fumure, et donc un appauvrissement des terres, déjà très sollicitées. Cet appauvrissement des terres, causé par le manque d'engrais, entraînait une baisse des rendements en grains et fourrages, ce qui empêchait de développer le cheptel, et donc limitait l'apport en engrais aux terres cultivées, etc. Il avait surtout le tort d’être soumis à des coutumes trop collectives au goût de la bourgeoisie agricole représentée par les Physiocrates... :bon:
Source: Wiki
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

D'alexandris
Messages : 2
Inscription : 18/06/2017 - 11:59:14
Activité : Autre

Re: [News] Rétro 1927 : Le vrai rôle des engrais chimiques

Message par D'alexandris » 19/06/2017 - 12:09:41

Il est bon aujourd'hui de définir qu'est ce qu'un engrais chimique et par extension qu'est ce qu'un engrais naturel.
L'un et l'autre doivent apporter au sol des fertilisants qui permettront le développement des végétaux.
Hors on peut se rendre compte que le schéma de fertilisation est totalement faussé puisqu'il se résume uniquement par l'intrant.
Je mets un intrant et hop il fertilise. Une action résumée à sa plus faible expressionet qui dans le fond est identique à sa performance d'enrichissement du sol, c'est à dire rien.
C'est ainsi que depuis des siècles on introduit des composants dans le sol en s'étonnant qu'ils ne servent dans le fond à pas grand chose.
Mais les gens le font pour acquis de conscience d'avoir fait quelque chose.
Aujourd'hui on est même en plein délire avec cette histoire de compost qui lui s'il ne sert à rien d'enrichissant, il pollue le sol, c'est un véritable poison.

Répondre