[News] Une nouvelle règle cosmologique pour sonder l’Energie Noire

La physique de l'Univers...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17172
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Une nouvelle règle cosmologique pour sonder l’Energie Noire

Message par Adrien » 26/10/2018 - 8:00:13

Les cosmologistes utilisent une règle standard pour mesurer l'expansion de l'univers et sonder son contenu en matière. C'est une échelle de longueur caractéristique correspondant au pic de la fonction de corrélation des galaxies. Cependant, des effets non-linéaires dus à l'évolution tardive des structures cosmiques altèrent cette échelle. Une équipe internationale, dirigée par des chercheurs de l'Observatoire de Paris (OBSPM), a proposé l'utilisation d'une nouvelle règle (précision de 0,5%), dite "point linéaire", qui n'est pas modifiée par les non-linéarités.

Image
Fonction de corrélation à deux point des galaxies en unité de distance adimensionnel pour l’échantillon LOWz avec redshift moyen de z=0.32 et l’échantillon CMASS avec redshift moyen de z=0.57. Les points rouges indiquent la position du "point linéaire" correspondant à des distances iso-volumétriques respectivement de DV(z=0.32) = 1264 ± 28 Mpc and DV(z=0.57)= 2056 ± 22 Mpc.
Depuis les années 70, les astrophysiciens cherchent des objets de taille connue qui peuvent leur permettre des sonder l’expansion de l’univers. Une équipe franco-américaine a dévoilé une nouvelle règle cosmologique standard dite “point linéaire” encodée dans la distance entre galaxies. En mesurant des millions de telles distances, les cosmologistes cherchent à dévoiler la nature de l’Énergie Noire, la composante mystérieuse qui cause l’expansion accélérée de l’univers.

La règle traditionnelle basé sur la détermination de “l’horizon acoustique”, qui a été promue jusqu'à maintenant par les astrophysiciens, est connue pour avoir légèrement changé sa longueur ces dernières 14 milliards d’années. Cela devient problématique lorsque les mesures cosmologiques deviennent plus précises. La solution conventionnelle a été d’essayer de corriger ces imperfections en utilisant des modèles théoriques. L’étude mené par Stefano Anselmi (Observatoire de Paris & Institut d’astrophysique de Paris), en collaboration avec une équipe de cosmologistes constituée par Glenn Starkman (Case Western Reserve University), Pier-Stefano Corasaniti (Observatoire de Paris), Zehavi (Case Western Reserve University) propose une règle plus robuste, le "point linéaire", qui ne nécessite pas ces corrections. La mesure du "point linéaire" dans les catalogues de galaxies actuellement disponibles, a montré que cette règle inaltérée fournit un nouveau moyen de dévoiler le mystère de l’Énergie Noire.

Source: CNRS-INSU

Répondre