[News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Les autres sciences et techniques...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17183
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Message par Adrien » 21/01/2019 - 8:00:03


Image
Crédit: Getty
En général, les jeunes enfants deviennent plus agressifs physiquement entre l’âge d’un an et demi et de trois ans et demi, mais cette agressivité se dissipe au fur et à mesure qu’ils grandissent ou quand ils entrent à l’école, révèle une nouvelle étude de l’Université de Montréal.

Certains enfants continuent toutefois de se montrer agressifs jusqu’à l’adolescence, ce qui les maintient en marge de la société, les incite à participer à des crimes violents, à boire de l’alcool et à prendre de la drogue.

Les enfants les plus à risque d’avoir un comportement agressif pendant toute leur enfance sont, surtout chez les garçons, ceux qui ont des parents peu éduqués et sujets à la dépression et qui grandissent dans une famille à revenu modique avec plusieurs frères et soeurs.

L’étude dirigée par Sylvana Côté, professeure à l’École de santé publique de l’UdeM, repose sur plus de 12 années d’évaluations comportementales menées dès la fin des années 90 auprès de 2223 enfants québécois âgés de 18 mois à 13 ans.

Les évaluations ont été réalisées par les mères et les enseignants des enfants ainsi que par les enfants eux-mêmes. Les données sont tirées de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec, qui fut lancée à la fin des années 90 par Richard E. Tremblay, professeur de pédiatrie et de psychologie à l’Université de Montréal.

Les résultats sont parus juste après Noël dans JAMA Network Open, une revue en ligne de l’American Medical Association. Les chercheurs espèrent que leur travail aidera les enfants à risque dans leur petite enfance, avant que leurs problèmes empirent.

«Les caractéristiques familiales des enfants, cinq mois après leur naissance, pourraient servir à cibler des interventions préscolaires destinées à prévenir l’émergence d’agressions physiques chroniques chez les enfants, lit-on dans l’étude, et des interventions pendant la grossesse et la petite enfance pourraient aider à prévenir les nombreuses agressions physiques chez les enfants qui vivent dans des familles à risque.»

Richard E. Tremblay est le directeur fondateur du GRIP à l’Université. Spécialisé dans la recherche sur les enfants inadaptés, il a reçu le Prix de Stockholm de criminologie en 2017 et a été nommé officier de l’Ordre du Canada en décembre dernier. Il est également professeur émérite à la University College Dublin.

Dans la nouvelle étude, chaque enfant est évalué selon la fréquence à laquelle il ou elle se bat et attaque physiquement, frappe, mord ou tape d’autres enfants (c’est-à-dire parfois, souvent ou jamais).

Les filles ont tendance à obtenir de meilleurs scores que les garçons, car elles sont habituellement bien moins agressives qu’eux physiquement, mais pas toujours. En général, les scores révèlent qu’une fille sur quatre est plus agressive physiquement que les autres enfants, de la petite enfance au début de l’adolescence, si elle vient du même milieu à haut risque que les garçons. Ces filles ont tendance à avoir de moins bonnes notes à l’école, à commencer à fumer tôt, à tomber enceintes jeunes et à être victimes de violence de la part de leur petit ami.

Source: Université de Montréal

Gian
Messages : 111
Inscription : 19/10/2014 - 22:38:46
Activité : Salarié

Re: [News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Message par Gian » 22/01/2019 - 8:11:48

Mon pire cauchemar serait d'avoir à revivre mon enfance, ma vie jusqu'à aujourd'hui :haaa:
L'école, les punitions à l'école, les relations de merde à l'adolescence, le service militaire, le chômage, la vie en entreprise sous la coupe des incompétents, le chômage, etc, etc ...
Je comprends "la nostalgie" mais pas "les nostalgiques" :lol3:

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9982
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Message par cisou9 » 22/01/2019 - 9:27:43

_____________ :_salut:
Gian a écrit :
22/01/2019 - 8:11:48
Mon pire cauchemar serait d'avoir à revivre mon enfance, ma vie jusqu'à aujourd'hui :haaa:
L'école, les punitions à l'école, les relations de merde à l'adolescence, le service militaire, le chômage, la vie en entreprise sous la coupe des incompétents, le chômage, etc, etc ...
Je comprends "la nostalgie" mais pas "les nostalgiques" :lol3:
Je suis un peu comme toi mais je n'ai aucun regret.
Cela a été de bonnes expériences; je n'ai pas aimé mon service militaire 28mois½ dont 21½ en Algérie; mais cela c'est du passé.
Ma jeunesse à Tulle n'a pas été joyeuse. Mon père était dans la rafle, il s'en est échappé par miracle.
J'ai vu un officier allemand tuer un civil français à quelques mètre de moi. J'avais 6 ans. ___ :haaa: ____ :porte: ____
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Pendesinialessandro
Messages : 216
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Message par Pendesinialessandro » 22/01/2019 - 18:39:13

Bonjour
-Les vécus difficiles dans la petite enfance, les traumatismes précoces peuvent se manifester sous formes de comportements violents ou d’actions imprévisibles, sans que l’enfant soit capable d’expliquer la raison du comportement problématique.
Les expériences douloureuses que les enfants victimes de maltraitance ont pu vivre, conservées en mémoire implicite, inconsciente ( depuis le 7ème mois avant naissance jusqu'à environ 2,5 ans), orientent les mouvements et les relations dans une dysfonctionnalité durable. Ces enfants se montrent souvent maladroits, mal coordonnés. Il leur est difficile de s’ajuster à autrui dans la relation, de développer une motricité modulée et congruente avec l’expérience perceptive, d’entrer en synchronie et en résonance dans les interactions.
Les éducateurs (école et famille) doivent (ou devraient) savoir que le cortex dorsolatéral humain se développe à partir de la fin de l’adolescence et s’achève bien au-delà de 16-17 ans ! C’est ce qui explique, en partie, la difficulté que rencontrent les enfants et adolescents à maîtriser, contrôler ou inhiber leur comportement parfois agressif, que des éducateurs ignorants (notamment certains parents) y répondent souvent avec sévérité excessive, voire agressivité verbale ou physique ! :pfff:

NB L’éducation de « l’éducateur » ne devrait-elle pas avoir priorité sur la connaissance de lui-même (psychisme humain, pédagogie) que dans celle des disciplines qu’il enseigne ? Ne devrait-elle pas consister à essayer de comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer –parfois avec force ou agressivité- ce que nous souhaiterions, ou voudrions, qu’il devrait être ? :non:

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9982
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le monde difficile de l’enfance ne dure qu’un temps

Message par cisou9 » 25/01/2019 - 10:23:49

_______________ :_salut:
La décharge sur la route de Brive où leurs corps furent jetés.
Je les ai vu, il y en avait un tous les mètres (environ). ___ :haaa: ____
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre