[News] Langage et audition: de l'utilité des marqueurs de neuroimagerie

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Isabelle
Messages : 11144
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

[News] Langage et audition: de l'utilité des marqueurs de neuroimagerie

Message par Isabelle » 21/02/2019 - 14:00:27


Image
(c)Pinstock
Des chercheurs de l'Institut Frédéric-Joliot montrent que le niveau de myélinisation des fibres nerveuses dans le cortex auditif peut être un marqueur de performances langagières.

La myéline sert à protéger, isoler les fibres nerveuses ainsi qu'à la conduction électrique entre les neurones. Des chercheurs de l'Institut Frédéric-Joliot (NeuroSpin, GIN-Bordeaux) ont observé une asymétrie de la myélinisation en faveur de l'hémisphère gauche, notamment en fonction des performances langagières. Pour cela, ils ont travaillé avec une vaste cohorte de 445 adultes sains présentant des variabilités anatomiques dans le cortex auditif.

Le cortex auditif est constitué du Gyrus de Heschl (GH) et du Planum temporale (PT). Le GH joue un rôle essentiel dans la perception des sons et donc dans la compréhension du langage tandis et le PT est impliqué dans le traitement phonologique. Les scientifiques ont mesuré dans chaque hémisphère le marqueur IRM in vivo de la myélinisation intracorticale pour le GH et le PT dans différentes configurations anatomiques.

Le PT étant impliqué dans le traitement phonologique, les compétences phonologiques des participants ont été évaluées par un test de rimes ainsi que par d'autres tests verbaux afin de mesurer le score verbal moyen de chaque participant. La performance en rimes n'apparait pas associée à la myélinisation intracorticale des régions gauches, mais diminue avec l'augmentation de la myélinisation intracorticale du PT droit. Ceci indique que l'augmentation des performances à une tâche langagière de rimes est associée à une diminution de la myélinisation du PT droit, soit une plus forte asymétrie de la myélinisation intracorticale en faveur de l'hémisphère gauche.

L'ensemble de ces résultats souligne l'importance d'utiliser des marqueurs de neuroimagerie, comme ici la myélinisation intracorticale, pour l'étude des relations structure-fonction au niveau du cortex cérébral.

Références

Intracortical Myelination of Heschl’s Gyrus and the Planum Temporale Varies With Heschl’s Duplication Pattern and Rhyming Performance: An Investigation of 440 Healthy Volunteers | Cerebral cortex

Source: CEA

Répondre