Langage et audition: de l'utilité des marqueurs de neuroimagerie
Publié par Isabelle le 21/02/2019 à 14:00
Source: CEA

(c)Pinstock
Des chercheurs de l'Institut Frédéric-Joliot montrent que le niveau de myélinisation des fibres nerveuses dans le cortex auditif peut être un marqueur de performances langagières.

La myéline sert à protéger, isoler les fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) nerveuses ainsi qu'à la conduction électrique entre les neurones. Des chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le...) Frédéric-Joliot (NeuroSpin, GIN-Bordeaux) ont observé une asymétrie (L'asymétrie est l’absence de symétrie, ou son inverse. Dans la nature, les crabes violonistes en sont des exemples spectaculaires.) de la myélinisation en faveur de l'hémisphère gauche, notamment en fonction des performances langagières. Pour cela, ils ont travaillé avec une vaste cohorte de 445 adultes sains présentant des variabilités anatomiques dans le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) auditif.

Le cortex auditif est constitué du Gyrus de Heschl (GH) et du Planum (Planum (pluriel plana) est un mot d'origine latine qui désigne une surface plate, horizontale. Utilisé sur Mars pour décrire un haut plateau ou une...) temporale (PT). Le GH joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert...) un rôle essentiel dans la perception des sons et donc dans la compréhension du langage tandis et le PT est impliqué dans le traitement phonologique. Les scientifiques ont mesuré dans chaque hémisphère le marqueur IRM in vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine qualifiant des recherches ou des examens pratiqués sur un...) de la myélinisation intracorticale pour le GH et le PT dans différentes configurations anatomiques.

Le PT étant impliqué dans le traitement phonologique, les compétences phonologiques des participants ont été évaluées par un test de rimes ainsi que par d'autres tests verbaux afin de mesurer le score verbal moyen de chaque participant. La performance en rimes n'apparait pas associée à la myélinisation intracorticale des régions gauches, mais diminue avec l'augmentation de la myélinisation intracorticale du PT droit. Ceci indique que l'augmentation des performances à une tâche langagière de rimes est associée à une diminution de la myélinisation du PT droit, soit une plus forte asymétrie de la myélinisation intracorticale en faveur de l'hémisphère gauche.

L'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) de ces résultats souligne l'importance d'utiliser des marqueurs de neuroimagerie, comme ici la myélinisation intracorticale, pour l'étude des relations structure-fonction au niveau du cortex cérébral.

Références

Intracortical Myelination of Heschl's Gyrus and the Planum Temporale Varies With Heschl's Duplication Pattern and Rhyming Performance: An Investigation of 440 Healthy Volunteers | Cerebral cortex
Page générée en 0.127 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique