[News] L’atmosphère terrestre s’étend bien au-delà de la Lune

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17195
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] L’atmosphère terrestre s’étend bien au-delà de la Lune

Message par Adrien » 22/02/2019 - 8:00:07

L’atmosphère de la Terre est bien plus large que le mince anneau bleu qui entoure notre planète vue de l’espace: au-delà de ce cercle, elle se poursuit jusqu’à se « fondre » dans l’espace, se finissant en un vaste nuage d’atomes d’hydrogène.

Image
La planète Terre et la Lune. Crédits: Public Domain Pictures
Une équipe internationale, comprenant deux chercheurs du CNRS, vient de découvrir que notre atmosphère s’étend ainsi jusqu’à 630 000 km, soit presque deux fois plus loin que la Lune, six fois plus loin que la limite supposée jusqu’ici ! En réalité, l’atmosphère terrestre devient très vite extrêmement ténue: à 60 000km, elle n’est déjà plus composée que de 70 atomes par centimètre cube... et à mi-chemin, au niveau de la Lune, seulement 0,2 atome par centimètre cube. Autant dire le vide... ou presque. L’atmosphère terrestre était donc sans impact pour les astronautes des missions lunaires Apollo, il y a cinquante ans. Mais elle pourrait interférer avec les observations des télescopes placés aujourd’hui en orbite terrestre, ou demain sur la Lune.

Une découverte d’autant plus étonnante qu’elle a été réalisée à partir de données de l’instrument Swan de l’observatoire spatial SOHO (ESA/NASA), récoltées... il y a près de vingt ans, entre 1996 et 1998, et que ces chercheurs ont souhaité ré-analyser de façon plus approfondie.

Source: CNRS

diasoluyalu
Messages : 2
Inscription : 02/12/2014 - 1:06:47
Activité : Profession libérale ou Indépendant

Re: [News] L’atmosphère terrestre s’étend bien au-delà de la Lune

Message par diasoluyalu » 17/03/2019 - 18:08:51

// C'est fortement curieux de constater que d'éminents scientifiques aient toujours pensé que l'atmosphère de la Terre soit confinée, limitée.
// Quand les vaisseaux spatiaux rentrent dans l'atmosphère en percutant un semblant de la limite de l'atmosphère, il s'agit de la surface de séparation entre deux phases gazeux de l'atmosphère.
// Tout comme les liquides, deux ou plusieurs gaz mis ensemble tendent à se sédimenter selon leur densité. C'est ainsi que les gaz froids (lourds) se positionnent là où la gravité est la plus élevée (donc retombent), et les gaz chauds (légers) sont repoussés (montent) vers là où la gravité est la moindre, et c'est ainsi que les nuages sont aplatis en bas.
// Plus on monte, moindre devient la gravité et donc la capacité à retenir les gaz. Les gaz s'échappent donc plus facilement de la Terre tendant à occuper des espaces plus vastes, donc se propagent dans le "vide" du cosmos.
// Les gaz légers de [l'atmosphère de] la Terre n'ont pas une « limite à ne pas franchir ». Ils peuvent aller jusqu'à d'autres planètes, voire d'autres galaxies ou même d'autres univers, et vice-versa.
//
// Mais au moins quatre questions émergent :
// 1. Pourquoi la Lune ne subit-elle pas la friction de cette atmosphère terrestre qui est aussi sienne, et par conséquent ne perd-elle pas de sa vitesse de translation autour de la Terre et donc de force centrifuge, pour finir par tomber sur Terre ?
// 2. Qu'est-ce qui maintient sa vitesse ?
// 3. Pourquoi la poussière lunaire soulevée par les modules lunaires n'a-t-elle pas été dispersé par le vent ?
// 3a. Et pourquoi d'ailleurs n'y a-t-il même pas eu de soulèvement de poussière lunaire lors des alunissages ?
// Pourquoi les scientifiques avaient-ils été aveuglés jusque là pour penser faux ?

Répondre