[News] Des systèmes pour une pratique plus sûre du cyclisme

Ferroviaire, naval, routier, etc...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 1047
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Des systèmes pour une pratique plus sûre du cyclisme

Message par Redbran » 18/05/2019 - 14:00:33

Le cyclisme est une activité agréable et saine, mais aussi potentiellement dangereuse. Entre 2010 et 2016, environ 2 000 cyclistes européens ont été tués chaque année dans des collisions. Dans la plupart des cas, des incidents impliquant des véhicules à moteur en étaient la cause.

Les dispositifs de sécurité ciblant les cyclistes sont rares et, quand ils existent, ils se révèlent souvent limités. Par exemple, les solutions destinées aux infrastructures, qui utilisent des caméras pour détecter les cyclistes, ne sont pas fiables. En outre, les systèmes disponibles sur les vélos et ceux embarqués dans les véhicules n’interagissent pas entre eux et ne partagent pas non plus d’informations avec d’autres systèmes.

Le projet XCYCLE, financé par l’UE, a répertorié les lacunes des systèmes de sécurité pour les vélos et a mis au point des solutions de remplacement. Ces nouveaux appareils fonctionnent séparément ou de manière intégrée pour offrir un système de sécurité extrêmement précis.

«Nous avons commencé par examiner et évaluer techniquement toutes les technologies de sécurité cycliste actuellement disponibles», explique le professeur Luca Pietrantoni, chef du projet. «Nous avons également analysé les statistiques d’accidents de 10 pays de l’UE afin d’identifier les scénarios les plus dangereux en matière d’interaction entre les vélos et les véhicules motorisés.» En tête de liste figure le scénario où les conducteurs tournent lorsque les vélos se trouvent dans leur angle mort, une situation qui représente 35 % des accidents mortels chez les cyclistes.

De nouveaux systèmes de sécurité

L’équipe XCYCLE a mis au point et testé trois ensembles distincts de systèmes de sécurité: des systèmes de détection par capteurs, des systèmes d’alerte et des algorithmes de gestion du trafic.

Le premier ensemble utilise des capteurs et des caméras pour détecter la présence des cyclistes. Cette innovation comprend un système de vision stéréoscopique pour détecter les mouvements aux intersections, ainsi qu’un système de communication ultra-large bande qui identifie les positions des cyclistes. Combinées, ces deux technologies fournissent une image dynamique complète d’une intersection, ce qui permet de localiser et de suivre les cyclistes. Les chercheurs ont également mis au point un système embarqué qui avertit les cyclistes se trouvant dans l’angle mort d’un véhicule. Ce détecteur s’avère particulièrement utile pour les gros camions tournant aux intersections.

Un deuxième ensemble de systèmes utilise les données recueillies à l’aide de capteurs afin de prévoir les trajectoires et d’évaluer les risques. Grâce à des systèmes de communication sans fil, les informations sont partagées entre les véhicules, les infrastructures proches et les cyclistes.

Le dernier élément développé est un module algorithmique breveté pour le système Green Wave, baptisé ImFlow. Green Wave détecte les cyclistes et calcule leur vitesse d’approche à une intersection. Le système gère ensuite les feux de signalisation pour que les cyclistes ne soient pas obligés de s’arrêter et qu’au contraire ils profitent d’une série de feux verts sur une succession d’intersections. ImFlow a permis d’améliorer les prévisions de délai de passage au feu vert et de gagner en efficacité en matière de trafic à hauteur de 11 % par rapport aux autres algorithmes. Ce système innovant n’a pas eu d’incidence négative sur d’autres aspects de la circulation, tout en permettant de réduire le temps d’attente des cyclistes et d’augmenter le nombre de cyclistes pouvant franchir une intersection à chaque cycle.

Intégration du système et perspectives d’avenir

«Une des réalisations importantes de XCYCLE», ajoute le professeur Pietrantoni, «c’est la fusion de différents systèmes de sécurité». Les appareils radio embarqués dans les véhicules et sur les deux-roues permettent un échange d’informations entre différents usagers de la route. «Combinées, ces technologies liées les unes aux autres permettent d’outrepasser les insuffisances de n’importe quel système agissant de manière individuelle.» Ce dispositif contribue également à éviter les fausses alertes et à réduire la charge de travail des usagers de la route grâce à des avertissements efficaces.

Le projet XCYCLE n’avait aucun objectif commercial. Bien que l’initiative ait pris fin en novembre 2018, l’Observatoire européen de la sécurité routière continuera à utiliser les connaissances et les outils du projet pour atteindre les objectifs de la Commission européenne relatifs à la «Vision zéro».

Ces nouveaux systèmes pourraient finir par devenir la norme, aidant ainsi tous les usagers de la route à identifier et à éviter les dangers pouvant impliquer les cyclistes. La pratique du cyclisme n’en sera que plus sûre et plus efficace.

Pour plus d'information voir: projet XCYCLE

Source: © Union européenne, [2019] / CORDIS

Répondre