[News] Des cerfs-volants aquatiques pour produire de l’électricité dans les courants marins à faible vitesse

Production, exploitation, stockage, etc...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 1064
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Des cerfs-volants aquatiques pour produire de l’électricité dans les courants marins à faible vitesse

Message par Redbran » 21/06/2019 - 14:00:17

Des scientifiques financés par l’UE ont mis au point la toute première technologie qui exploite efficacement l’énergie des courants marins lents. Un «cerf-volant» sous-marin entraîne une turbine dans le courant, amplifiant ainsi la puissance utile et la production d’électricité.

Image
© Minesto
Environ 71 % de la Terre est recouverte par les eaux, la majeure partie de cette surface se trouvant dans les océans de la planète. À la différence du vent et de l’ensoleillement, les mouvements de l’eau dans les courants et les marées sont fiables et prévisibles, et génèrent continuellement de l’énergie.

Jusqu’à présent, il n’existait aucun système efficace pour convertir l’énergie des courants à basse vitesse en électricité. Un consortium financé par l’UE et travaillant sur le projet PowerKite a développé et vérifié avec succès un certain nombre de composants critiques permettant de faire de cette technologie une réalité.

Une idée prend son envol

Le partenaire du projet, Minesto, a développé un concept breveté et primé, Deep Green, qui s’apparente à l’idée d’un cerf-volant flottant dans le vent. En fait, grâce à ses ailes, la centrale électrique océanique Deep Green «vole» dans l’eau, ce qui augmente la vitesse relative de l’eau, exploitée par la turbine. Cette prouesse technique génère plusieurs centaines de fois plus d’énergie que dans le cas d’une turbine fixe, ce qui permet de produire de l’électricité à moindre coût dans les courants à faible vitesse, aussi bien océaniques que de marée.

Le consortium s’est concentré sur l’optimisation du système de prise de puissance (PTO) de la technologie Deep Green pour l’énergie marémotrice. La prise de puissance est en quelque sorte la bête de somme qui convertit l’énergie des marées en électricité. Sa puissance utile dépend de la conception de la turbine, du système de production d’électricité et du système d’attache. Ce dernier raccorde la centrale électrique aux fondations situées sur le fond marin et transmet l’électricité au réseau par l’intermédiaire d’un sous-système faisant office de réseau électrique.

Pour développer cette technologie, PowerKite s’est appuyé sur des simulations avancées des composants et des systèmes pour le cerf-volant, la turbine et le câble d’attache. Selon Per Salomonsson, coordinateur du projet, «lors du développement et des essais des prototypes de câble d’attache, un comportement inattendu de ce dernier a été observé, ce qui a nécessité de revoir entièrement sa conception. Notre consortium était heureusement bien équipé pour relever ce défi… La nouvelle conception du câble d’attache a permis de résoudre les problèmes liés au contrôle de la trajectoire, ce qui améliore la qualité de l’électricité produite.» Par ailleurs, une nouvelle conception de turbine a permis d’augmenter significativement la puissance utile.

Les études relatives à l’impact environnemental ont constitué un autre domaine d’innovation essentiel. En outre, l’équipe a eu recours à des mesures de bruit et à une modélisation acoustique afin de mieux comprendre le comportement de cette technologie en milieu marin. La méthode de réduction de l’espace d’écoute mise au point dans le cadre de PowerKite permet notamment de modéliser le champ de bruit cumulatif provenant d’un ensemble de turbines et est susceptible d’être appliquée à tout dispositif exploitant les énergies marines renouvelables. Il s’agit d’une contribution importante au domaine des énergies marines renouvelables.

Collecte et vérification de données en haute mer

Le projet PowerKite a permis de tester avec succès la technologie, dans un premier temps à l’échelle un quart à Portaferry en Irlande du Nord, puis dans le cadre du premier projet d’énergie marémotrice à basse vitesse à l’échelle industrielle du monde, l’installation Deep Green à Holyhead Deep, au Pays de Galles. Le câble d’attache innovant de PowerKite y a été installé en mai 2018.

Comme l’explique M. Salomonsson: «Les améliorations apportées par le projet PowerKite (turbine, convertisseur, câble d’attache, etc.) ne se contenteront pas d’améliorer les performances et de réduire le coût normalisé de l’énergie produite (LCOE). Elles permettront également aux centrales électriques de fonctionner dans des conditions de courants encore plus faibles, étendant ainsi davantage le potentiel de cette technologie.»

Au niveau mondial, le potentiel énergétique des océans est important et la capacité installée est en augmentation. Attendez-vous à ce que la technologie PowerKite joue un rôle essentiel dans les futurs systèmes d’exploitation des énergies marines renouvelables, en réduisant de manière significative les émissions mondiales de CO2 grâce à une énergie marémotrice sûre, fiable et produite localement, à l’abri des contraintes géopolitiques.

Pour plus d'information voir:
- projet PowerKite
- projet Minesto
- l’installation Deep Green à Holyhead Deep

Source: © Union européenne, [2019] / CORDIS

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9982
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Des cerfs-volants aquatiques pour produire de l’électricité dans les courants marins à faible vitesse

Message par cisou9 » 21/06/2019 - 17:03:25

__________________ :_salut:
Curieux comme engin, j'aimerais savoir comment il fait pour ce déplacement en forme de 8 ou plutôt de signe infini _ :_grat2: __
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre