[News] Tirer profit des satellites de l’UE pour guider les navires efficacement et en toute sécurité

Ferroviaire, naval, routier, etc...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 1153
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Tirer profit des satellites de l’UE pour guider les navires efficacement et en toute sécurité

Message par Redbran » 24/09/2019 - 14:00:37


Image
©EONav
Étant donné les pressions financières et environnementales s’exerçant sur le secteur des transports maritimes, il est nécessaire de gagner en efficacité à tous les niveaux. EONav est un outil qui s’attaque à ces deux problèmes en utilisant des données satellitaires, météorologiques et océaniques pour fournir un service de planification en temps réel aux navires européens.

L’industrie du transport maritime est en pleine modernisation. Face à la hausse des coûts du carburant et à la nécessité de réduire les émissions nocives, les compagnies de transport maritime s’efforcent d’améliorer leur efficacité énergétique et de devenir plus écologiques afin de respecter les normes réglementaires et sociales.

Selon le GIEC de l’ONU, les bateaux sont responsables d’environ 4,5 % des émissions mondiales de CO2 et rejettent d’autres polluants nocifs qui contribuent aux maladies respiratoires dans le monde entier. Renforcer l’efficacité du transport maritime améliorerait également la compétitivité et les profits de l’Europe sur ce marché mondial, ainsi que la qualité de vie des personnes travaillant en mer.

Le système EONav, financé par l’UE, semble appelé à jouer un rôle précieux dans cette transformation cruciale. EONav est un système de planification en temps réel des routes maritimes qui s’appuie sur les données du réseau de surveillance de la Terre de l’Union européenne, Copernicus, pour fournir aux flottes maritimes l'itinéraire le plus efficace tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions et en luttant contre la fatigue des marins.

Le système s’applique au commerce international, au transport de passagers et à l’approvisionnement énergétique. Il devrait permettre de réduire la consommation de carburant et les émissions des transports maritimes européens de 7 % chacune.

Des sources de données à la pointe de la technologie

EONav combine des observations spatiales, des prévisions météorologiques sur l'ensemble l’itinéraire envisagé, des données météorologiques et océanographiques provenant de bouées, d’aéronefs et de stations de surveillance côtières, ainsi que des observations locales effectuées par les navires (radar classique, loch Doppler, lacet, tangage, roulis, contraintes structurelles, paramètres moteur, dérive, courants, vent, conditions de chargement, etc.) et des informations de navigation (vitesse, cap et position GPS) fournies par les systèmes de navigation embarqués.

Lorsqu’un navire planifie un nouvel itinéraire, ces informations sont envoyées à un centre d’analyse situé dans le cloud qui reçoit continuellement les mises à jour provenant des multiples sources de données, ce qui permet au système de rester à jour et de mettre à disposition de l'équipage les dernières informations disponibles. Des plans de navigation actualisés sont calculés et renvoyés au navire périodiquement, soit à chaque fois que de nouvelles informations sont reçues soit à intervalles réguliers. Une interface utilisateur graphique transmet les informations au capitaine du navire, avec une série de points de passage mise à jour.

Comme le système intègre des informations provenant d’une multitude de sources différentes, les faiblesses de certaines seront compensées par la précision des autres. Autrement dit, il y aura des recoupements de données et les différents capteurs se compléteront. Cela signifie qu’EONav peut fonctionner de manière constante, quelle que soit la météo, 24 heures sur 24.

Déterminer l’itinéraire optimal

Grâce au système EONav, les utilisateurs finaux (les marins) peuvent choisir le type d'optimisation de leur itinéraire: par exemple en termes de consommation de carburant ou de temps de trajet. En procédant à des tests, l’équipe du projet EONav a compris que l’objectif de «réduction de la consommation de carburant» constituait l’un des principaux aspects d’un plan de navigation efficace et qu’il était en étroite adéquation avec l’objectif de «réduction des émissions».

Les navires de croisière et les cargos souhaitant privilégier la fluidité de la navigation, plutôt que de s’élancer sur des mers déchainées, ont la possibilité de le faire en tenant compte des mouvements du navire et des données provenant des systèmes météorologiques. Mais cela ne signifie pas pour autant que l’itinéraire choisi sera inefficace.

«Le choix d’un itinéraire efficace revient souvent à donner la priorité au confort pour la cargaison, le navire et, au bout du compte, également pour les passagers et l’équipage», indique M. Jacek Gruszka, coordinateur du projet chez O.M. Offshore Monitoring Limited. L’équipe travaille actuellement sur des itinéraires agrégés pour toute une flotte afin d’améliorer l’efficacité du transport maritime à plus grande échelle. Une approche plus globale est envisageable en agrégeant des statistiques et en ciblant des optimisations spécifiques à l'échelle d'une flotte entière. «Alors que nous parlons, des améliorations envisagées à l'échelle de toute une flotte sont en cours d'implémentation», précise M. Gruszka.

Image
©Offshore Monitoring Limited
Pour plus d'information voir: Site EONav

Source: © Union européenne, [2019] / CORDIS

Répondre