[Dossier] Review Beelink Mini S: test du dernier tout petit PC de Beelink

Informatique et nouvelles technologies...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

[Dossier] Review Beelink Mini S: test du dernier tout petit PC de Beelink

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00

Beelink est un fabriquant de mini-PC dont la réputation n’est plus à faire. Tous les modèles possibles de mini-PC sont présents dans sa gamme de produits, de celui destiné à la bureautique pure à celui pour les gamers.

Nous vous proposons un review d’un de ses derniers « petits » modèles : le Mini S. Alimenté par un processeur Celeron 5095 de dernière génération consommant un maximum de 15 W, accompagné de 8 Go de mémoire RAM et 256 Go d’espace de stockage SSD, le Mini S que nous avons testé se positionne parmi les exemplaires les moins énergivores du marché.

Image
Le mini-PC Beelink Mini S
Pourtant, il est équipé de Windows 11 Pro installé d’usine et est capable de faire tourner les logiciels récents. C’est ce que nous allons voir, en étudiant ses capacités d’évolution et ses performances.

Le Beelink Mini S est proposé depuis peu à 211€ sur Amazon pour sa version 8+128G, et 228€ pour la version 8+256G.

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

Présentation et capacités d'évolution

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00


Note: Le Beelink Mini S est disponible sur Amazon à 211€ pour sa version 8+128G, et à 228€ pour la version 8+256G.
La boite du Beelink Mini S est rectangulaire, de petite taille. On devine que sont positionnés cote-à-cote le mini-PC et son alimentation / ses équipements.

Image
Dans la boite

L’ouverture confirme cette supposition. Le Mini S parait vraiment petit, et si vous n’êtes pas habitués aux mini-PC, vous pourrez penser qu’il ne s’agit que d’un jouet. Et pourtant, il s’agit d’un véritable ordinateur domestique, remplaçant une tour complète.

Image
La boite contient :
- le Beelink Mini S,
- une alimentation externe au format chargeur,
- une plaque pour fixation VESA (derrière un écran),
- un câble HDMI court (si installation VESA),
- un câble HDMI long (si posé sur le bureau),
- une notice d’utilisation multilingue dont le français,
- de la visserie pour la fixation VESA et la fixation d’un disque dur supplémentaire au format 2.5 pouces.

Image
L’alimentation est de 36W en 12V x 3A. Elle est de taille réduite et surtout en un seul block, comme pour les chargeurs de smartphones. Vous n’aurez donc qu’un seul fil partant de la prise jusqu’au mini-PC, sans aucune « brique » au sol.

Image
Premiers aperçus

Le Beelink Mini S se présente comme un parallélépipède de 11.5 cm de large, 10.2 cm de profondeur et 4.1 cm de hauteur. Même pour un mini-PC, son format est très réduit.

Image
Image
En façade se trouvent deux ports USB 3.0, une prise jack 3.5mm pour un micro-casque, le classique bouton d’alimentation sans oublier la LED indiquant la mise en marche. Au dos du Beelink Mini S se présentent deux ports USB 3.0, deux prises HDMI, un port Ethernet Gigabit RJ45 et enfin la prise pour l’alimentation.

Image
Image
Ouverture / upgrades

Mini-PC n’est pas nécessairement synonyme de machine non évolutive. De ce côté, le Mini S s’ouvre facilement par 4 vis situées au niveau de ses pieds. Une fois son capot retiré, on découvre la carte-mère et l’emplacement pour l’installation d’un disque dur HDD ou SSD au format 2.5 pouces.

Image
Image
Sur la carte mère se trouve immédiatement accessible le SSD SATA3 au format M.2 2280 et la mémoire RAM SODIMM DDR4. Ces éléments sont déjà installés. La configuration que nous avons reçue pour test contient un SSD de marque inconnue et de capacité 256 Go (239 Go réel). La mémoire RAM est quant à elle également de marque inconnue pour une capacité de 8 Go. Le Beelink Mini S n’est équipé d’un seul slot DDR4, il faudra donc changer la barrette pour faire évoluer sa capacité. En interne se trouve également un module Wi-Fi 802.11 ac, soit du Wi-Fi 5 accompagné de Bluetooth 4.2.

A l’intérieur du capo se trouve fixée une structure métallique destinée à recevoir un disque dur supplémentaire SATA3 HDD ou SSD au format 2.5 pouces. Il suffit de glisser le disque dur pour l’installer, celui-ci venant se brancher automatiquement sur son interface au fond de la structure. Des vis de fixation permettront de bien le tenir en place. A noter, la présence d’une petite bande collée sur la structure métallique. Il s’agit d’une pâte thermique venant au contact des puces du SSD M.2 lorsque le boitier est refermé. La structure métallique permet alors de diffuser la chaleur du SSD M.2. Un bel exemple de design compact.

Image
Image

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

Tests de performance: benchmarks et bruit

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00


Note: Le Beelink Mini S est disponible sur Amazon à 211€ pour sa version 8+128G, et à 228€ pour la version 8+256G.
HWiNFO64 nous donne des indications sur le matériel embarqué dans le Beelink Mini S. En première constatation, le bios est très récent (avril 2022). On s’épargnera donc l’étape de mise à jour de ce dernier, en tout cas tant qu’aucune anomalie n’est détectée.

Image
On y apprend également que la mémoire installée est de marque inconnue, pour une capacité de 8 Go et une fréquence de 2666 MHz. Elle est en monocanal. Le SSD, NGFF de 256 Go, est également de marque inconnue.

Le processeur est le Celeron N5095. Il s’agit d’un CPU récent du fondeur Intel, gravé en 10nm et dont la consommation énergétique a été optimisée avec seulement 15W de TDP (consommation maximale). Sa fréquence de fonctionnement est de base à 2.0 Ghz mais peut monter au besoin jusqu'à 2.9 GHz.

Le circuit graphique est intégré au processeur : il s’agit du classique UHD Graphics avec 16 EU. Un tout petit GPU donc.

CrystalDiskMark 8

Image
CrystalDiskMark 8 permet de tester les vitesses de lecteur et d’écriture du SSD dans plusieurs configurations : en simulation de gros fichiers et pour une multitude de petits fichiers.

Bien que le SSD soit de marque inconnue, les vitesses mesurées sont très honorables et correspondent au haut du panier pour les SSD fonctionnant au protocole SATA3. Un bon point à ce niveau.

Cinebench R23

Image Image
Cinebench permet de mesurer les performances en rendus 3D de la configuration. Sans surprise, le processeur étant de la gamme Celeron optimisé sur la consommation énergétique, les performances sur un cœur sont limitées avec 615 points. Le muticoeur ne s’en sort pas beaucoup mieux, car même si le Beelink Mini S dispose de 4 coeurs, ces derniers ne sont pas en hyper-threading. Le score atteint ainsi 2177 points.

PCMark 10

Image
PCMark est un benchmark très complet permettant de se faire une idée des capacités globales du système, pour une utilisation professionnelle. Le benchmark se compose d’une simulation de l’utilisation de nombreux logiciels, de la bureautique au traitement d’images, en passant par la lecture de vidéos 4K et la navigation Internet.

Le Mini S atteint un score de 2393 points, avec 5841 points pour l’usage de base, 3598 points pour la productivité et 1771 points pour la création de contenus. On voit ici le positionnement de la petite machine de Beelink, cette dernière permettant sans problème les usages de bureautique, Internet, lecture vidéo même à des résolutions 4K. Cependant la création de gros contenus comme la retouche d’images et l’édition de vidéos sera possible, mais prendra du temps.

3DMark Time Spy

Image
On se doute bien que les jeux vidéo AAA ne seront pas la destination première du Beelink Mini S. On a quand même voulu voir ce que donne le benchmark 3DMark Time Spy, donc le score permet de se faire une idée des performances en jeux.

Avec un tout petit score d’à peine 210 points, 3D Mark Time Spy confirme qu’il ne faudra pas compter essayer des gros jeux sur la petite machine. Le benchmark a montré des images saccadées sur quasiment tous ses tests. Pour faire simple : avec le Mini S, contentez-vous des jeux anciens ou des jeux d’arcade.

Bruit

Un élément important pour une petite machine est la discrétion. Et à ce niveau, la taille ne fait pas tout. Les nuisances sonores sont primordiales. Les benchmarks cités ci-dessus ont permis de pousser le Beelink Mini S dans ses retranchements, et deux choses importantes ont été notées.

Image
D’une part, jamais le processeur n’a subit de throttle. Il s’agit d’une protection du processeur pour éviter la surchauffe, ce dernier diminuant fortement ses performances si une température critique est atteinte.

D’autre part, le ventilateur intégré n’a jamais produit un bruit désagréable, seulement un souffle légèrement audible au plus fort de la charge. Il s’avère que le refroidissement du Beelink est très bien dimensionné, et certainement même surdimensionné pour le Celeron N5095 (qui consomme au maximum 15W). Un excellent point.

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

Conclusion

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00

Le Beelink Mini S est l’exemple type de la mini machine qui cherche à se faire la plus discrète possible : petite taille, pas de nuisance sonore (le léger souffle audible uniquement pendant les tâches les plus lourdes possibles ne pouvant être qualifiée de nuisance).

Image
Image
Pourtant, l’usage du Mini S peut correspondre à beaucoup d’utilisateurs. La bureautique, la navigation Web et la lecture de vidéos y compris en 4K et 60 images par seconde sont tout à fait dans son domaine. Vous pouvez même y brancher deux écrans 4K 60Hz pour plus de productivité. Et cerise sur le gâteau, vous pourrez facilement faire évoluer ses capacités en doublant par exemple sa mémoire RAM et en ajoutant des To de SSD/HDD. Seuls les jeux vidéo AAA et l’édition de grosses images et vidéos sortent de son domaine de compétence.

Reste le prix. Le Beelink Mini S est proposé depuis peu à 211€ sur Amazon pour sa version 8+128G, et 228€ pour la version 8+256G. Il va sans dire qu’avec une différence de prix de 17€, la version avec 256 Go de SSD est la plus intéressante, d’autant plus que le SSD se montre particulièrement véloce pour du SATA3.

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

Réservé

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00

Réservé

Adrien
Site Admin
Messages : 23834
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78

Réservé

Message par Adrien » 02/07/2022 - 18:33:00

Réservé

Répondre