L'Allemagne abandonne le projet de biocarburant E10

Publié par jyb le 06/04/2008 à 00:00
Illustration: jyb pour Techno-Science.net
Le gouvernement allemand vient de renoncer à l'une des mesures phares de sa politique énergétique. Il s'agissait de remplacer l'essence classique par un mélange contenant 10% d'Ethanol, le E10. Ce carburant aurait donc du être présent dans toutes les stations-service allemandes en 2009 mais Simon Gabriel, le ministre de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) allemand, a été contraint d'abandonner cette mesure.


Le carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) E10 présente comme principal avantage de produire moins de C02 que l'essence ordinaire lors de son utilisation. Cependant, le mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de...) s'avère plus corrosif pour les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) que l'essence classique. Les propriétaires de véhicules anciens, pour éviter d'éventuels problèmes de moteurs, auraient été obligés de se rabattre sur le "Super Plus", plus cher. Dans leurs premières prévisions, les autorités allemandes prévoyaient qu'un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut...) de véhicules seraient incompatibles avec le nouveau carburant. Mais au final, c'est en réalité 3,3 millions de véhicules qui ne sont pas aptes à fonctionner correctement avec le E10.

L'Allemagne s'était donné comme objectif d'obtenir une diminution de ses émissions de CO2 de 40% entre le niveau de 1990 et celui de 2020. Il s'agit d'un objectif pour le moins ambitieux étant donné que l'Union Européenne n'impose qu'une diminution de 20% sur la même période. Pour atteindre cet objectif, l'une des principales mesures était le remplacement du Super par ce nouveau carburant E10.

Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.098 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique