Biologie de synthèse: une bactérie travaille pour nous

Publié par Adrien le 17/10/2020 à 09:00
Source: CEA
Des chercheurs du CEA-Joliot mettent au point une boîte à outil pour produire au sein de la bactérie Escherichia coli des précurseurs de molécules bioactives d'intérêt pharmaceutique.

Les 2,5-dicétopipérazines (2,5-DKP) sont des produits naturels peptidiques produits par les champignons, les bactéries, les plantes et les animaux. Ils possèdent des propriétés antibactériennes, antivirales, anticancéreuses ou anti-inflammatoires. Les scientifiques souhaitent optimiser ce potentiel pour développer de nouveaux médicaments. Une approche consiste à remplacer les acides aminés, qui sont les briques élémentaires naturelles des peptides considérés, par des briques artificielles, à savoir des analogues non naturels d'acides aminés. Aujourd'hui, ce n'est pas à l'aide de la chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou proches.) classique, mais de la biochimie (La biochimie est la discipline scientifique qui étudie les réactions chimiques ayant lieu au sein des cellules.) à l'oeuvre au sein de bactéries, que les chercheurs travaillent !

Une équipe du CEA-Joliot, en collaboration avec des équipes de Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, collège dédié à la Théologie....) Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...), fait appel aux talents de la bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries...) Escherichia coli (Escherichia coli, également appelé colibacille ou E. coli, est une bactérie intestinale des mammifères très commune chez l'être humain. Découverte en 1885 par Théodore Escherich, dans des selles de...) pour produire des 2,5-DKP. Grâce à de l'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une installation technique ou industrielle.) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) combinatoire (En mathématiques, la combinatoire, appelée aussi analyse combinatoire, étudie les configurations de collections finies d'objets ou les combinaisons d'ensembles finis, et les dénombrements.), ils ont réussi à optimiser la bio-production de 2,5-DKP déshydrogénées.

Références:
In vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine qualifiant des recherches ou des examens pratiqués sur un organisme vivant, par opposition à in vitro ou ex vivo. Les essais...) characterization of the activities of novel cyclodipeptide oxidases: new tools for increasing chemical diversity of bioproduced 2,5-diketopiperazines in Escherichia (Escherichia est un genre de bactéries de la famille des Enterobacteriaceae, qui colonise l'intestin de l'homme et d'autres animaux. L'espèce la plus répandue...) coli | Microbial Cell Factories
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 2.092 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique