Les carbonates semblent résister au Soleil sur Mars

Publié par Michel le 27/11/2010 à 00:00
Source: CNES 24/11/2010
Illustrations: Voir les légendes
D'après les résultats de l'expérience UVolution, menée dans l'espace et soutenue par le CNES, les carbonates résisteraient aux UV solaires. Une découverte de taille pour la planète Mars puisque ces minéraux ne se forment qu'en présence d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) et de certaines bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...).

Les carbonates résistent aux ultraviolets

"Certains scientifiques avançaient que l'on ne trouvait pas ou peu de carbonates à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de Mars parce qu'ils avaient été détruits par le rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de...) UV. Or, notre expérience, menée pour la 1ere fois dans l'espace, démontre le contraire", avance Hervé Cottin, astrochimiste au LISA (1).

Les carbonates sont des roches calcaires qui ne se forment qu'en présence d'eau liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est...). Autre particularité: certains de ces minéraux sont fabriqués par des organismes vivants primitifs comme des bactéries. Retrouver des carbonates à la surface de Mars confirmerait donc la présence d'eau à l'état liquide et éventuellement celle d'une vie (La vie est le nom donné :) passée.


Affleurement rocheux Comanche où le rover américain Spirit a repéré des carbonates en 2005 sur Mars.
Crédits: NASA/JPL/Cornell University.

"Des carbonates avaient déjà été exposés aux UV en laboratoire mais jamais dans des conditions réalistes. On a donc installé quelques échantillons de carbonates, d'origine abiotique (2) et biologique, à bord du module BIOPAN, sur la capsule russe FOTON qui gravite à 300 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...)", explique Hervé Cottin.

"Après 12 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) d'exposition au rayonnement UV solaire, l'expérience UVolution a été renvoyée sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Et les analyses d'échantillons, couplées à des expériences en laboratoire, ont montré que les carbonates n'avaient pas bougé" se souvient Hervé Cottin. Aucune raison, a priori, de ne pas trouver de carbonates sur Mars.


La caspule FOTON a été récupérée en 2007 après 12 j d'exposition aux UV dans l'espace,
on apperçoit le module BIOPAN dans les mains du technicien en bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs...) ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.).
Crédits: LISA.

Des minéraux révélateurs d'eau et de vie

Autre question que se posaient les chercheurs: si l'on trouvait des carbonates à la surface de Mars, serait-il possible de connaître leur origine ? Autrement dit, serait-il possible de savoir s'ils ont été synthétisés par des bactéries il y a des milliards d'années ?

"On sait que les carbonates d'origine biologiques se dégradent, sous certaines conditions, aux alentours de 850°C alors que les carbonates abiotiques ne se dégradent qu'à 900°C lors d'expérience de pyrolyse, témoigne Fabien Stalport, astrobiologiste au LISA. Et au cours de l'expérience UVolution, on a montré que les carbonates exposés aux UV conservaient cette signature biologique."

"En imaginant que l'on trouve des carbonates à la surface de Mars - et on commence à en trouver localement -, il suffirait par exemple de chauffer les échantillons récoltés dans un four (Un four est une enceinte maçonnée ou un appareil, muni d'un système de chauffage...) pour savoir s'ils ont été produits par des bactéries", se projette déjà Hervé Cottin.

En attendant que des robots martiens récoltent les précieux minéraux, une nouvelle expérience, baptisée PSS (3), va être menée à bord de la Station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat...) en 2012.

Et, cette fois-ci, la résistance des carbonates sera mise à l'épreuve du rayonnement UV solaire pendant 1 an et demi.


Notes:

(1) Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) et Créteil (Universités Paris-Est Créteil, Paris Diderot, UMR 7583 CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...), IPSL).

(2) Issus de processus physico-chimiques, et non biologiques.

(3) Photochemistry on the Space Station.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.177 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique