Cet animal bat le record du plus gros génome: 14 fois plus gros que le génome humain !

Publié par Adrien le 27/01/2021 à 09:00
Source: ASP
Un poisson d'eau douce australien vient de battre le record du plus gros génome connu: 43 milliards de paires de base, ce qui est 30% plus gros que le détenteur du précédent record, et 14 fois plus gros que le génome humain.


Ce "poisson (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18...) pulmoné" australien (Neoceratodus forsteri) aurait possiblement, en plus, l'honneur d'avoir très peu changé depuis l'époque où certains poissons ont quitté l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...), il y a 420 millions d'années, pour s'aventurer sur les continents. Ce qui explique le fait que l'ordre des poissons pulmonés auquel il appartient ait, justement, des poumons, ce qui leur permet de respirer quand ils nagent à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...).

Dans la version préliminaire de leur étude, parue le 18 janvier sur le site de la revue Nature, les chercheurs écrivent que ce "décodage" confirme que leur poisson (Dans la classification classique, les poissons sont des animaux vertébrés aquatiques...) n'est pas un proche cousin du coelacanthe -un autre survivant de la lointaine préhistoire- mais qu'il est relié de plus près à la lignée qui a donné naissance aux animaux.

Le détenteur du record précédent était l'axolotl (L'axolotl (Ambystoma mexicanum) est un urodèle (un groupe d'amphibiens) originaire du Mexique....), un amphibien vivant au Mexique. Les experts ne s'entendent pas sur la raison pour laquelle ces espèces ont de si gros génomes -ou la raison pour laquelle, à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de...), l'humain en a un si petit. Mais il est rapidement devenu clair dans les années 2000, peu après le premier décodage d'un génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une...) humain, que l'intelligence n'était pas un facteur déterminant pour expliquer la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...).
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.434 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique