Changer de bras pour la seconde dose d'un vaccin améliore significativement son efficacité

Publié par Cédric le 22/02/2024 à 06:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: The Journal of Clinical Investigation
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une nouvelle recherche révèle une augmentation significative de la réponse immunitaire, lorsque les personnes alternent d'un bras à l'autre lors de l'administration d'un vaccin à doses multiples. Ce simple réflexe pourrait quadrupler les effets du vaccin.

L'étude en laboratoire, dirigée par des chercheurs de l'Université de la Santé et des Sciences de l'Oregon (OHSU), a mesuré la réponse des anticorps dans le sang de 947 personnes ayant reçu des vaccinations à deux doses contre la COVID-19 au début de la pandémie. Les participants comprenaient des employés de l'OHSU qui ont accepté de s'inscrire à la recherche tout en étant vaccinés contre le virus du SARS-CoV-2, et ont été randomisés pour recevoir la deuxième dose dans le même bras que la première dose, ou dans l'autre bras.


Image d'illustration Pixabay

Historiquement, les cliniciens pensaient que le choix du bras n'avait pas d'importance. Cependant, la nouvelle étude, publiée récemment dans The Journal of Clinical Investigation , a testé des échantillons de sérum collectés à différents moments après la vaccination. Ils ont constaté une augmentation substantielle de l'ampleur et de la portée de la réponse des anticorps chez les personnes ayant reçu une vaccination "contralatérale" - ou une injection dans chaque bras - par rapport à ceux qui avaient reçu des injections dans le même bras.

L'amélioration de la réponse immunitaire s'est clairement manifestée trois semaines après le deuxième rappel et a persisté au-delà de 13 mois après le rappel. Les chercheurs ont trouvé une immunité accrue contre la souche originale du SARS-CoV-2, et une réponse immunitaire encore plus forte à la variante omicron apparue environ un an après l'alternance des bras.

Les chercheurs ne sont pas sûrs de la raison pour laquelle cela se produit, mais ils supposent que l'administration d'une injection dans chaque bras permet d'activer de nouvelles réponses immunitaires dans différents ganglions lymphatiques de chaque bras. "En passant d'un bras à l'autre, vous avez essentiellement une formation de mémoire dans deux endroits au lieu d'un", a déclaré l'auteur principal Marcel Curlin, professeur agrégé de médecine (maladies infectieuses) à l'École de Médecine de l'OHSU et directeur médical de la Santé au Travail de l'OHSU.

L'étude a suscité un grand intérêt car elle offre des perspectives pour améliorer l'efficacité des vaccins à deux doses, non seulement contre la COVID-19 mais potentiellement pour d'autres vaccinations à doses multiples. Bien que cette recherche se soit concentrée sur la vaccination contre la COVID-19, les chercheurs supposent en effet que les résultats pourraient être similaires pour d'autres vaccins à plusieurs doses. Ils appellent à des recherches supplémentaires pour déterminer si la vaccination contralatérale améliore la réponse immunitaire pour d'autres vaccins, en particulier chez les enfants.

Il est important de noter que cette étude soulève des questions prometteuses mais qu'il est encore trop tôt pour formuler des recommandations cliniques basées sur ses résultats. Cependant, cette découverte pourrait avoir un impact significatif sur la manière dont les vaccinations sont administrées à l'avenir, offrant peut-être une augmentation précieuse de l'immunité pour les personnes vaccinées.
Page générée en 0.163 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise