Ce chatbot basé sur l'IA permet de parler à son futur "soi" de 60 ans

Publié par Cédric le 17/06/2024 à 08:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: The Guardian
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un chatbot permettant de discuter avec une version plus âgée de soi-même. Ce projet, nommé "Future You", vise à encourager les utilisateurs à prendre des décisions de vie plus réfléchies et durables en les confrontant à leur "moi" de 60 ans.


L'équipe du MIT, en collaboration avec des chercheurs thaïlandais, s'est inspirée d'études montrant que les jeunes tirent des bénéfices de conversations avec des personnes plus âgées. Le chatbot utilise une intelligence artificielle pour simuler ces échanges en se basant sur des données personnelles fournies par l'utilisateur. Après avoir répondu à une série de questions sur leur vie, leurs relations et leurs aspirations, les participants voient leur photo transformée en une version âgée d'eux-mêmes.

Pat Pataranutaporn, un des chercheurs du projet, explique: "Le but est de promouvoir la pensée à long terme et le changement de comportement. Cela pourrait motiver des personnes à faire de meilleurs choix dans le présent, afin d'optimiser leur bien-être à long terme et leur réussite dans la vie."

L'interaction avec ce "futur soi" est basée sur des souvenirs synthétiques et des expériences probables générés par l'IA. Par exemple, un étudiant souhaitant devenir professeur de biologie a pu discuter avec sa version retraitée, qui lui a raconté comment elle avait aidé un élève en difficulté. Ce retour a renforcé sa motivation à poursuivre cette carrière.

Pour entraîner l'IA, les participants remplissent un questionnaire détaillé sur eux-mêmes, incluant des informations sur leur famille, leurs amis, et leurs expériences marquantes. Une photo de profil est ensuite modifiée numériquement pour représenter le participant à 60 ans. Bien que cette version plus âgée ne puisse prédire l'avenir, elle offre des conseils basés sur une vie potentielle, aidant ainsi les utilisateurs à envisager différentes trajectoires de vie.

Selon une étude préliminaire publiée le 21 mai, mais non encore validée par la communauté scientifique, les tests menés sur 344 volontaires âgés de 18 à 30 ans ont montré des effets bénéfiques. Les participants ont rapporté se sentir moins anxieux et plus connectés à leur avenir après avoir utilisé le chatbot.
Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise