Combien de gens sont vraiment morts de la COVID ?

Publié par Adrien le 23/01/2022 à 09:00
Source: ASP
On se doute que le véritable total des morts causés par la COVID est plus élevé que le total officiel -qui est en ce moment de 5 millions et demi. Mais de combien plus élevé ? Et aurons-nous un jour une réponse claire ?


Chose certaine, ce véritable total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) semble être au moins deux fois plus élevé que le total officiel, et certains vont jusqu'à dire quatre fois plus, ce qui voudrait dire 22 millions de morts de la COVID en deux ans.

Pour évaluer à quel point (Graphie) les décès de la COVID ont été sous-estimées, les statisticiens disposent d'une mesure: la surmortalité. C'est-à-dire combien de décès "au-dessus de la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...)" un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) a-t-il compté pendant une période donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...). On a fait connaissance avec ce concept de surmortalité pendant la première vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les...) de la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et...), alors que les statistiques, notamment au Québec, montraient une courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du...) des décès qui, pendant les mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...) de mars et avril 2020, était nettement plus élevée que la moyenne des années précédentes.


Tableau publié par l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) de la statistique (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle...) du Québec en mai 2020

Or, si cette "surmortalité" correspondait exactement au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de décès officiellement attribués à la COVID, on pourrait dire que le compte est bon. Le problème est que, dans plusieurs pays, la surmortalité dépasse de plusieurs milliers, voire de plusieurs dizaines de milliers, le nombre de décès attribués è la COVID. Et comme plus d'une centaine de pays n'ont pas de statistiques fiables des décès, on en est rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) à tenter d'extrapoler à partir des pays qui en ont.

L'Organisation (Une organisation est) mondiale de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) (OMS) estime que l'évaluation des décès de la COVID en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) est précise à 98%, contre 10% sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...) africain. Le Mexique, la Russie et l'Inde sont également trois gros pays où les chiffres officiels sous-estiment grandement la réalité -un reproche qui leur était déjà fait au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...) 2021.

L'OMS est censé produire dans les prochains mois sa première estimation mondiale, rapporte la revue Nature. Un organisme américain spécialisé dans les statistiques en santé (Institute for Health Metrics) et un média (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la...) britannique (The Economist) font chacun de leur côté, depuis 2020, leur propre travail de compilation des données et d'extrapolation -mais la marge d'erreur est grande: l'estimation du l'institut américain est d'environ 13 millions, celle de The Economist oscillait, en date du 21 janvier, entre 12,2 et 22,9 millions de morts.

À elle seule, l'Inde pourrait compter jusqu'à 6 millions de morts, selon une étude parue le 6 janvier dans la revue Science -contre 500 000 si on se fie aux chiffres officiels.


Source: La revue Nature, à partir des données de Our World in Data et de The Economist

Pour aller plus loin

- "The pandemic's true death toll: millions more than official counts", Nature, 18 janvier 2022.
- Prabhat Jha et al., "COVID mortality in India: National survey data and health facility deaths", Science, 6 janvier 2022.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.319 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique