Une exoTerre autour d'Alpha du Centaure ?

Publié par Michel le 12/03/2008 à 00:00
Sources: University of California, Santa Cruz & flashespace.com
Illustration: Mark Fisher
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une série de plusieurs simulations informatiques réalisées par une équipe d'astronomes de l'Université de Californie de Santa Cruz montre qu'il pourrait exister une exoTerre évoluant autour d'Alpha Centauri B, une des trois étoiles qui forment le système Alpha Centauri. A 4,36 années-lumière, c'est une des étoiles les plus proches de la Terre.


Vue d'artiste d'une planète de type terrestre
évoluant dans le système d'Alpha du Centaure

Les simulations ont montré que théoriquement tout est en place autour d'Alpha Centauri B pour donner naissance à une petite planète tellurique évoluant dans la zone d'habitabilité de l'étoile. Ce qui signifie que l'eau à l'état liquide peut exister sur cette planète potentiellement habitable.

Mieux encore, en raison de sa proximité, si cette planète existe elle sera détectable depuis la Terre. Pour cela, un programme d'observation intensif pour surveiller ce qui se passe autour d'Alpha Centauri B a été mis en place au télescope de 1,5 m de l'observatoire américain du Cerro Tololo (Chili).

Bien évidemment, les astronomes n'envisagent pas un seul instant de la voir de façon directe. Ils la découvriront de façon indirecte via la méthode qui utilise la mesure des infimes variations de l'intensité lumineuse de l'étoile parent. Ce mouvement de l'étoile est détecté grâce à l'effet Doppler: les longueurs d'onde du spectre lumineux émis par l'astre se décalent vers le rouge quand l'étoile s'éloigne, vers le bleu quand elle se rapproche. C'est par cette méthode que la plupart des 277 planètes extrasolaires ont été détectées.

Reste que si cette exoTerre existe, cinq années seront au moins nécessaires pour la détecter.

Note

On entend par exoTerres, les exoplanètes similaires à la Terre, c'est-à-dire des planètes recouvertes d'une croûte, d'une masse maximale de deux fois et demie celle de la Terre, évoluant à l'intérieur de la zone d'habitabilité de l'étoile parente et donc potentiellement habitables.


Page générée en 0.295 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise