La forêt guyanaise, héritière de l'influence précolombienne
Publié par Isabelle le 28/09/2019 à 14:00
Source: CNRS INEE
La composition floristique actuelle des forêts du Bouclier de Guyane révèle des influences précolombiennes plus importantes qu'on ne le pensait.

L'archéologie amazonienne est une discipline rendue ardue par l'accès difficile à des sites aujourd'hui recouverts de forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible...) et par la faible conservation des vestiges dans des sols peu propices. Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept...) l'écologie historique propose aujourd'hui une approche complémentaire en déchiffrant la composition des forêts amazoniennes contemporaines. Une étude parue dans la revue Ecology et impliquant des chercheurs CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) du Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (LEEISA - CNRS/Univ Guyane/Ifremer) donne un nouvel aperçu des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission...) subtiles et des influences précolombiennes que révèle la composition floristique actuelle sur les forêts du Bouclier de Guyane.


Pente, en amont d'un Saut sur l'Arataie, dans la réserve des Nouragues, ou la forêt, en dépit de son apparence, porte le témoignage des occupations humaines anciennes.
© Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Odonne

L'archéologie amazonienne est une entreprise rendue difficile par les contraintes techniques et environnementales liées à son fort couvert forestier et ses sols peu propices à la conservation des vestiges. De ce fait les connaissances sur les occupations humaines de l'époque précolombienne sont souvent parcellaires et ne permettent pas une représentation fidèle de ce qu'étaient ces occupations. L'écologie historique propose aujourd'hui une approche complémentaire en déchiffrant la composition des forêts contemporaines d'Amazonie (L'Amazonie est une région d'Amérique du Sud. C'est une vaste plaine traversée par l'Amazone et par ses affluents, et couverte sur une grande part de sa surface par la forêt amazonienne. Sa...). La structure, la diversité et le fonctionnement actuel de ces forêts devient alors entre autres le reflet (Un reflet est, en physique, l'image virtuelle formée par la réflexion spéculaire d'un objet sur une surface. La nature spéculaire de la réflexion est liée aux caractéristiques du corps réfléchissant. Les...) de l'influence à long terme qu'ont pu avoir les occupations des peuples amérindiens passés.

En Amazonie, la plupart des recherches de cette discipline en plein essor sont plutôt concentrées sur les plaines alluviales des principaux fleuves du bassin amazonien. Les zones de terra firme, c.-à-d. les forêts non inondées, doivent encore être explorées. C'est particulièrement le cas du Bouclier de Guyane, avec ces travaux coordonnés par Bruno Hérault (CIRAD) et Guillaume Odonne du Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (LEEISA - CNRS/Univ Guyane/Ifremer). Dans un article de la revue Ecology paru le 01 juillet 2019, les chercheurs donnent un nouvel aperçu de ces traces subtiles et des influences précolombiennes qu'elles révèlent sur les forêts.

Dans le contexte des connaissances archéologiques actuelles, les chercheurs indiquent dans l'étude que la biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le terme de biomasse regroupe l'ensemble des...), la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface »...) de base et la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est...) des arbres sont toutes significativement plus faibles sur les parcelles localisées sur des sites archéologiques par rapport à celles localisées sur des sites ou les vestiges sont inexistants. La connaissance des usages amérindiens traditionnels des espèces forestières guyanaises apporte également un nouveau regard sur ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), car la composition des parcelles en terme d'usages est significativement différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de la trace, dans...) entre sites occupés et non occupés. Ceux ayant des fruits comestibles sont plus souvent associés aux sites précolombiens, témoignant probablement de phénomènes d'accumulation ou de rejets de restes alimentaires, tandis que ceux utilisés pour la construction ou pour leur écorce (L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et plus généralement des plantes ligneuses.) sont moins présents sur ces mêmes sites présents, conformément à l'idée qu'ils ont pu être préférentiellement coupés. C'est la première fois qu'une telle influence, décelable plus d'un demi millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) après l'abandon des sites, est mise en évidence pour le plateau des Guyanes.

Référence:
Long‐term influence of early human occupations on current forests of the Guiana Shield, Guillaume Odonne , Martijn van den Bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur sans dimension...) , Maxime Burst , Olivier Brunaux , Miléna Bruno , Etienne Dambrine , Damien Davy (Davy (titre original : Davy) est un roman de Edgar Pangborn publié en 1964.) , Mathilde Desprez , Julien Engel , Bruno Ferry , Vincent Freycon , Pierre Grenand , Sylvie Jérémie , Mickael Mestre , Jean‐François Molino , Pascal Petronelli , Daniel Sabatier , Bruno Hérault, Ecology, Ecological Society of America journals, 2019, doi: 10.1002/ecy.2806

Contacts:
- Guillaume Odonne - Chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur...) CNRS- Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (LEEISA)
Guillaume.ODONNE at cnrs.fr
- Gaëlle Fornet - Communiction - Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (LEEISA)
Gaelle.Fornet at cnrs.fr
Page générée en 0.308 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique