Google planche sur une traduction vocale instantannée pour mobiles
Publié par Publication le 10/02/2010 à 00:00
Illustration: Wikipedia/Ardo191
Suite au succès rencontré par sa fonctionnalité de traduction écrite, Google souhaite aujourd'hui travailler sur un service de traduction vocale instantannée pour les mobiles.

Le service de traduction de Google est déjà répandu sous différentes formes: la fonctionnalité Translate pour traduire un texte, mais aussi le service de traduction quasi-instantannée avec GTalk, ou encore la traduction de sous-titres sur Youtube. La firme souhaiterait maintenant faire un pas en avant dans le domaine de la traduction en développant un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par...) de traduction automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour...) intégré aux téléphones mobiles.


Googleplex: une des directions du siège social de Google

Pour parvenir à une traduction instantannée vocale, deux étapes sont nécessaires: la première consiste à fournir un service de reconnaissance vocale (La reconnaissance vocale ou reconnaissance automatique de la parole (Automatic Speech Recognition ASR) est une technique informatique qui permet d'analyser un mot ou une phrase captée...), et la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. ...) permettrait de traduire oralement le texte entendu. Ainsi, quiconque pourrait dialoguer dans n'importe quelle langue: son correspondant ne parlant pas la même langue entendra la traduction qui en sera faite.

Cette traduction ne peut évidemment pas être parfaitement instantannée car certaines langues ont la particularité de nécessiter une multitude de mots avant de pouvoir interpréter un contenu censé. Une traduction mot à mot n'aurait donc aucun sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...): une analyse est nécessaire, d'où un traitement de l'information par segments.

Outre le souci d'analyse des phrases, un autre problème se pose. En effet, chacun a une voix et une intonation qui lui est propre, et certains ont des accents très prononcés. Il est ainsi difficile de s'imaginer ce genre de service fonctionnant à la perfection. Google appréhende dès lors cette complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique,...), et informe d'ailleurs que cette fonctionnalité ne pourra être satisfaisante que d'ici quelques années. Ce service ne sera pas proposé avant deux ans.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Page générée en 0.329 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique