L'IAU nomme la cinquième planète naine Haumea
Publié par Michel le 19/09/2008 à 00:00
Source: Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: NASA/Caltech/M. Brown
L'Union Astronomique Internationale (IAU) vient d'annoncer que l'objet connu auparavant sous la désignation de 2003 EL61 doit être classé comme cinquième planète naine dans le Système solaire et nommé Haumea. Les deux lunes d'Haumea ont également reçu un nouveau nom. Hi'iaka (Haumea I) et Namaka (Haumea II) sont les deux filles d'Haumea dans la mythologie hawaïenne.


La planète naine Haumea.
Cliquer sur l'image pour visualiser une animation (L'animation consiste à donner l'illusion du mouvement à l'aide d'une suite d'images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées, numériques, etc.)

La décision a été prise après discussions par les membres du CSBN (Committee on Small Body Nomenclature) de l'Union Astronomique Internationale (L’union astronomique internationale (UAI) est une association internationale non gouvernementale avec pour objectif de coordonner les travaux des astronomes...) et du WGPSN (Working Group for Planetary System Nomenclature) de l'IAU. Ceci signifie maintenant que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de membres de la famille des planètes naines dans le Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) : les...) est porté à cinq. Il y a maintenant Cérès, Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu orbitant le...), Haumea, Eris et Makemake.

La découverte de Haumea a été annoncée mi-2005, et l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) a reçu initialement la désignation temporaire de 2003 EL61. C'est un objet bizarre avec une forme ressemblant à un ballon ovale (Dans le sens étymologique, un ovale est une forme d'œuf. En mathématiques, et plus particulièrement en géométrie, le terme « ovale » désigne...). Son diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour indiquer qu'une valeur...) est approximativement identique à celui de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en...) naine Pluton ; cependant, sa forme étrange signifie qu'il est beaucoup plus mince. Il est aussi connu pour tourner très rapidement, faisant une rotation en environ quatre heures (L'heure est une unité de mesure  :). Certains ont suggéré que cette rotation rapide pourrait être la raison de l'aspect de Haumea - la planète naine a été étirée et allongée par sa rotation rapide.

Haumea siège parmi les objets transneptuniens, un vaste anneau de corps froids et rocheux éloignés dans le Système solaire externe. En ce moment il est approximativement à 50 fois la distance Terre-Soleil du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique,...), mais son orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) elliptique amène Haumea au plus près à 35 fois la distance Terre-Soleil de notre étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.).

Haumea est le nom de la déesse de l'accouchement et de la fertilité (Pour le sens commun, la fertilité désigne à la fin du XXe siècle la capacité des personnes, des animaux ou des plantes à produire une descendance viable et abondante. Le terme...) dans la mythologie hawaïenne. Le nom est particulièrement adapté car la déesse Haumea représente également l'élément de la pierre et les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) de Haumea laissent entendre que, exceptionnellement, la planète naine se compose presque entièrement de roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de minéraux, comportant parfois des...) avec une croûte de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) pure.

La mythologie hawaïenne dit que les enfants de la déesse Haumea ont jailli de différentes parties de son corps. La planète naine Haumea a une histoire semblable, car elle est associée dans son orbite par deux satellites (Satellite peut faire référence à :) qui sont supposés avoir été créés par des impacts avec elle dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...). Au cours de ces impacts, des parties de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) glaciale de Haumea ont été éjectées. On pense alors que les débris de ces impacts ont donné naissance aux deux lunes.

Après leur découverte, en 2005, les lunes ont reçu également des désignations temporaires, mais ont maintenant reçu des noms par le CSBN et le WGPSN. La première et plus grande lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance...) doit être appelée Hi'iaka, d'après la déesse hawaïenne dont on dit qu'elle est née de la bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise aussi, mais avec un sens familier voire grossier...) de Haumea et la déesse patronne de l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) de Hawaii. La deuxième lune de Haumea est appelée Namaka, un esprit de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dont on dit qu'il est né du corps de Haumea.

Page générée en 0.247 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique