L'identification d'un utilisateur par son téléphone mobile
Publié par Publication le 11/04/2013 à 00:00
Illustration: Wikipédia
Désormais, il est possible d'identifier un individu parmi des millions grâce à son téléphone portable. Ce sont des scientifiques de l'Université catholique de Louvain en Belgique et du MIT de Cambridge aux Etats-Unis qui ont mis au point un algorithme permettant d'identifier une personne via son mobile, et plus précisément la localisation de ce dernier.

Il suffit pour cela de connaître quatre points spatio-temporels de l'utilisateur. C'est à dire les endroits géographiques distincts dans lesquels se trouve l'utilisateur à quatre moments différents. L'identification de l'utilisateur devient possible en mettant ces informations en relation avec celles connues et publiques de personnes depuis différentes sources : des lieux affichés sur les pages Twitter (Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, appelés tweets...) ou Facebook (Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Depuis décembre 2009, il rassemblerait, selon la firme, plus de 500 millions de membres actifs...), le lieu de travail ou encore l'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas...) du domicile sur un annuaire (Un annuaire est une publication (imprimée ou électronique) mise à jour chaque année qui regroupe des informations (nom, adresse, coordonnées, etc.) sur les membres d’une association, d'une entreprise ou...).


Antennes relais sur un toit à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la...)

Les antennes relais permettent de localiser les téléphones mobiles qui se situent dans leur zone de couverture (La zone de couverture de l'émission d'un satellite correspond à la surface terrestre éclairée par un satellite. Cette zone au sol est matérialisée par des courbes...), à un moment précis. Il suffit donc que l'utilisateur change 4 fois d'antenne (En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de capter (récepteur) les ondes électromagnétiques.) relais lors de ses déplacements pour déterminer quatre points spatio-temporels qui lui sont associés. Les chercheurs ont ainsi prouvé que 95% des utilisateurs de portables peuvent être identifiés.

L'étude a duré près d'un an et demi et a employé les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire,...) de 1,5 million d'utilisateurs. Les chercheurs sont arrivés à enregistrer en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des...) plus de 110 interactions par personne et par mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour 6500 antennes possédant une couverture géographique comprise entre 0,15 et 15 kilomètres. Le système est d'autant plus efficace que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'antennes augmente.

Référence:

"Unique in the Crowd: The privacy bounds of human mobility" ; Yves-Alexandre de Montjoye, César A. Hidalgo, Michel Verleysen et Vincent D. Blondel ; Scientific Reports 3, 25 mars 2013.
Voir l'étude (en anglais): http://www.nature.com/srep/2013/130325/ ... 01376.html
Page générée en 0.600 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique