Les lézards rêvent-ils comme nous ?
Publié par Adrien le 13/10/2018 à 08:00
Source: CNRS
Des chercheurs de l'équipe Sommeil du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Jean Monnet) en collaboration avec un collègue du laboratoire Mécanismes adaptatifs et évolution (CNRS/Muséum national d'Histoire naturelle) (1) ont confirmé que les lézards possèdent deux états de sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus musculaire, survenant à...) comme l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...), les autres mammifères et les oiseaux. Ils ont ainsi validé les résultats d'une étude de 2016 faite sur le lézard (Les lézards sont des petits reptiles de l'ordre des Squamates. Ils partagent le fait d'avoir quatre pattes, des oreilles à tympan apparent sans conduit auditif externe, le corps recouvert...) Pogona vitticeps et l'ont répétée sur un autre lézard, le tégu argentin. Leurs résultats, publiés dans PLOS Biology le 11 octobre 2018, révèlent des différences entre les espèces, posant de nouvelles questions sur l'origine des phases de sommeil.


Tégu argentin (Salvator merianae)
© Paul-Antoine Libourel

Pendant les heures (L'heure est une unité de mesure  :) de sommeil, l'organisme s'attelle à de multiples activités vitales (Les Vitales sont un ordre de plantes dicotylédones. Cet ordre a été réintroduit dans la Angiosperm Phylogeny Website et ne comprend qu'une seule famille :): consolider les connaissances apprises pendant la journée, nettoyer le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...) des déchets du métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l'organisme...), produire des hormones, réguler la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante,...), se réapprovisionner en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.). Ce phénomène physiologique conservé au cours de l'évolution semble partagé par tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le règne animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On...). Mais on a longtemps pensé que seuls les mammifères terrestres et les oiseaux possédaient deux états de sommeil: le sommeil lent et le sommeil paradoxal (Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent ("sommeil à ondes lentes" désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle du sommeil lequel comprend de 4 à 5...). Celui-ci, associé aux rêves, est une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) complexe qui plonge le corps dans un état ambigu, entre sommeil et éveil.

Une étude publiée dans Science en 2016 s'est penchée sur le dragon barbu (Pogona vitticeps) en démontrant qu'il passait par deux états distincts de sommeil. Elle émettait ainsi l'hypothèse selon laquelle les phases de sommeil seraient apparues chez un ancêtre commun (En phylogénie, un ancêtre commun à plusieurs espèces est l'individu le plus proche dans le temps dont descendent toutes les espèces en...) aux mammifères et aux reptiles, il y a 350 millions d'années.

Les chercheurs du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) Claude Bernard (Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et physiologiste français.) Lyon 1 ont, dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), réitéré l'expérience faite sur le dragon barbu. Ils ont ensuite mené une nouvelle étude sur une autre espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...) de lézard, le tégu argentin (Salvator merianae). Les résultats confirment que les deux lézards manifestent deux états de sommeil distincts, partageant des similitudes avec le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

Cependant l'analyse de différents paramètres comportementaux, physiologiques et cérébraux va encore plus loin en mettant en exergue des différences non seulement entre le sommeil des lézards et celui des mammifères et oiseaux mais également entre les deux espèces de lézards. Alors que le sommeil paradoxal des humains présente des activités cérébrales et oculaires semblables à celles de l'éveil dans un corps ensommeillé, celui des lézards se distingue par une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des yeux plus lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) et, pour le tégu, une activité cérébrale bien différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie...) de l'éveil.

Ces différences révélées par l'étude offrent une vision plus complexe de ce qu'est le sommeil paradoxal au sein du règne animal, ouvrant ainsi de nouvelles portes vers la compréhension de l'origine de notre propre sommeil, de nos rêves ? et de ceux des lézards.

Notes:

(1) Et des collègues de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le...) national des sciences appliquées de Lyon.
Page générée en 0.288 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique